• Comment Faire un Cunnilingus ?

    Ah, le cunnilingus, cet art délicat et sensuel, un véritable ballet sexuel durant lequel vous devez faire cohabiter maîtrise parfaite de votre langue et passion du sexe oral (vous devez en effet littéralement déguster le sexe de votre moitié avec amour, envie, désir) et qui, lorsqu’il est bien exécuté, peut transporter votre partenaire dans des sphères extatiques de plaisir.

    Pour devenir un maître dans cet art, il faut comprendre et apprécier la complexité et la beauté du sexe féminin. Allez, plongeons-nous dans cet univers fascinant !

    Comment bien lécher un clito ? Je vous dis tout !

    La Préparation Psychologique et Physique

    Tout commence par la préparation. Assurez-vous que votre partenaire se sente à l’aise et désirée. L’ambiance joue un rôle crucial : lumière tamisée, musique douce, peut-être quelques bougies pour une atmosphère intime. Une bonne hygiène est elle aussi essentielle, pour vous comme pour elle.

    Et ne l’oubliez jamais, le confort (votre et son installation) est la clé. En effet, lécher un sexe féminin en n’étant pas à l’aise, vous comme elle, c’est la pire idée qui soit car cela sera forcément synonyme de travail bâclé de votre côté, vu que vous aurez l’esprit ailleurs, à cause de votre mauvaise installation justement. C’est le meilleur moyen de ne pas vous appliquer. Vous ne serez alors pas efficace, pas concentré donc pas dedans sans mauvais jeu de mots. Et pour elle, idem, il lui sera très difficile de savourer l’instant présent car mal installée, gênée donc impossible pour elle d’être décontractée et sereine de corps et d’esprit afin d’embrasser cet orgasme. L’orgasme (clitoridien en l’espèce) se joue aussi sur une question de mental, ne l’oubliez jamais.

    Pour pimenter davantage ces moments intimes, explorer les options disponibles sur un sextoy webshop comme adameteve.fr peut s’avérer enrichissant. N’hésitez pas aussi à faire un petit tour sur ma boutique perso ObjectifSextoys.com pour y trouver une tonne d’accessoires coquins (bougies parfumées etc.) qui permettront justement d’apaiser, de préparer le mental avant de passer au sexe oral et à la dégustation de son clito qui vous fait de l’œil et qui meurt d’envie de se faire dévorer !

    La « Découverte Érogène »

    Avant de vous concentrer sur le clitoris, explorez d’abord les autres zones érogènes de son corps. Et il y en a un paquet ! Il faut faire cet effort pour savoir ce qui la fait vriller ou pas. Embrassez tendrement son corps, caressez ses cuisses, ses fesses, son nombril, ses hanches, ses seins (avec sextoy ou sans) et approchez-vous progressivement de sa vulve.

    Ces préliminaires permettent d’augmenter son désir et de faire affluer le sang vers ses organes génitaux, les rendant plus sensibles et donc beaucoup plus réceptifs à une stimulation orale en l’espèce et donc à la survenue des orgasmes clitoridiens. C’est aussi, là encore, une bonne façon de préparer son esprit à une stimulation sexuelle plus directe ! La clé, c’est la douceur. Il n’y a jamais le feu au lac !

    Il faut donc oser et ne pas hésiter à parcourir le corps de votre partenaires dans son entièreté. Vous voulez explorer des zones érogènes originales ? Je vous donne 7 zones érogènes inconnues ici à titiller au plus vite ou encore 6 zones érogènes dont on ne s’occupe jamais ici (quelle erreur, vous allez vite vous en rendre compte).

    Le Cunnilingus Proprement Dit

    Lorsque vous commencez le cunnilingus, gardez en tête que chaque femme est différente. Votre copine actuelle n’aura rien à voir avec votre ex et encore moins avec votre ex ex etc. Certaines femmes préfèrent des mouvements doux et lents, d’autres des stimulations plus directes et intenses.

    Le clitoris est un organe extrêmement sensible, externe mais aussi interne (et ça peu de gens le savent), doté de milliers de terminaisons nerveuses. Il convient donc de le traiter avec douceur et respect sinon vous n’êtes pas prêt de bien lécher un clito et encore moins de donner un orgasme clitoridien à votre partenaire ! Il va donc falloir vous adapter et pour ce faire, il va falloir pratiquer encore et encore et surtout communiquer.

    Communication et Observation

    La clé (encore une) d’un bon cunnilingus (d’ailleurs très bon pour la santé) réside dans la communication et l’observation. Soyez attentif aux réactions de votre partenaire lorsque vous léchez son clitoris : ses gémissements, la manière dont elle bouge son corps, ses respirations (si elle bloque sa respiration etc.). Ces indices vous guideront sur ce qui fonctionne (ou pas) et sur les ajustements que vous devez faire au plus vite pour décrocher le gros lot. N’hésitez pas à lui demander si elle aime (ou pas) ce que vous faites. Vous verrez, communiquer c’est vraiment magique dans les relations sexuelles.

    Cela permet de rentrer dans la tête de votre partenaire sans avoir à lire dans ses pensées (chose impossible, on est bien d’accord). Si vous ne parlez pas avec votre partenaire, vous allez alors tout miser sur le hasard et croyez-moi, hasard et orgasmes ne font pas bon ménage. De son côté, c’est aussi très bénéfique car elle va alors prendre conscience qu’elle compte pour vous car oui, vous voulez son plaisir (et pas juste le vôtre). Vous n’êtes pas en train de lécher sa vulve « vite fait, bien fait » juste histoire de dire que vous avez pensé à elle quelques secondes le temps des préliminaires ! Non, vous prenez votre temps et vous l’écoutez et ça, ça n’a pas de prix ! Elle vous le rendra mille fois, croyez-moi !

    La Variété des Techniques

    Variez les plaisirs. Vous pouvez utiliser des techniques comme le « dessin de l’alphabet » avec votre langue sur son clitoris. Pensez à une lettre et formez un A, un B etc. sur son clitoris et ce plusieurs fois de suite. Cela permet alors de ne pas partir dans tous les sens niveau léchouilles.

    Pensez aussi à alterner entre des mouvements circulaires et des va-et-vient. Certains hommes utilisent même un glaçon ou un bonbon mentholé pour ajouter une sensation de froid ou de picotement.

    Là encore, si vous cherchez des super techniques, je vous laisse vous jeter sur cet article, celui-ci, sans oublier ce dernier article. Pour plus de techniques détaillées en vidéo, direction ma méthode ici !

    Évidemment, moment prévention, quand on n’a fait aucun test MST/IST et qu’on ne connait pas sa partenaire (ou que depuis peu), on n’oublie pas de se se protéger même durant le cunni sous peine de le regretter amèrement dans quelques jours/semaines (bonjour herpès et autres joyeusetés).

    La Constance

    C’est important, une fois que vous avez trouvé ce qui lui plaît, soyez constant. Ne changez pas brusquement de rythme ou de technique (signe que vous ne savez pas trop ce que vous faites et ça, mentalement pour une femme, c’est compliqué), surtout si vous sentez qu’elle approche de l’orgasme. La régularité des mouvements est souvent la clé pour mener une femme à l’apogée du plaisir. Il n’y a rien de pire qu’une femme sur le point de jouir et qui se retrouve coupée dans son élan ! La frustration et le sexe oral ne font pas bon ménage, croyez-moi !

    Dès lors, quand on tient le bon bout, on s’en tient à ce qui marche, même si vous trouvez que c’est une technique (trop) simpliste. Vous n’êtes pas dans un film x, votre partenaire se fiche complètement que votre technique soit complètement dingue. Elle veut de l’efficacité, point barre donc si elle jouit, c’est tout ce qui compte.

    Je reçois d’ailleurs beaucoup de mails de mecs qui me demandent de leur donner des techniques hors du commun pour bien lécher un sexe féminin et ce afin d’impressionner leur copine. C’est leur but. Or, vous n’êtes pas dans une compétition. Comme je le dis souvent, pas besoin de connaitre des techniques dignes du cirque du Soleil. Le principal est de savoir bien lécher une vulve sans chichis, sans fioritures. Ne l’oubliez jamais, vous avez un seul et unique objectif : faire du bien à votre femme, facilement, aisément afin de pouvoir le reproduire à chaque relation coquine. Personne (aucun jury) ne va vous donner une note sur la complexité des techniques de cunnilingus que vous allez appliquer. Dès lors, on pense facilité et pas complexité ! De toute manière, plus vous utiliserez des techniques complexes, moins vous aurez de chances d’y arriver.

    Utilisez Vos Mains

    Vos mains sont des outils précieux. Pendant que votre bouche et votre langue sont occupées, utilisez vos mains pour caresser d’autres parties de son corps, comme ses seins, son ventre etc. De plus, n’hésitez pas à introduire délicatement un ou deux doigts à l’intérieur de son vagin, en accord avec ses désirs et son confort.

    Et oui, si vous cherchez à lui donner un orgasme clitoridien, sachez que votre position (entre ses cuisses) vous permet aussi de partir à la recherche de l’orgasme vaginal, le fabuleux orgasme du point G qui fait éjaculer les femmes. C’est le moment parfait pour tester ces quelques techniques de stimulation du point G mais pas que (à la portée de tous) :

    Vous en voulez plus ? Direction ma méthode (ci-dessous) !

    Travaillez mes techniques pour donner des orgasmes

    Respect et Attention

    Rappelez-vous toujours que le cunnilingus n’est pas seulement une pratique sexuelle. C’est certes une forme de communication intime, un moyen de montrer à votre partenaire à quel point elle est désirée et appréciée mais cela va bien au-delà. En effet, vous ne vous en rendez peut-être pas compte mais elle vous offre son sexe, ce qui est loin d’être négligeable. N’oubliez jamais que votre position, entre ses cuisses, n’est pas anodine. Dès lors, prenez-le comme un cadeau, vraiment ! Pourquoi je vous dis ça ? Tout simplement pour que vous ne vous comportiez pas comme un gougeât, jamais !

    Et oui, attention à votre comportement une fois à hauteur de son sexe donc surtout pas de grimaces, de réflexions désobligeantes, d’humour mal placé sur sa vulve, son clito etc. pendant ou après l’amour. Vous allez la braquer et même si ce n’est pas méchant, vous allez la vexer (sur le moyen et long terme). Et je peux vous affirmer qu’il n’y a rien de pire en terme d’effets sur son mental, sur ces « petites voix » dans sa tête qui la dénigrent physiquement notamment, des voix qui sont en plus peut-être déjà là (sans que vous le sachiez).

    Comment il me trouve ? Est-ce que je sens bon ? Est-ce qu’il aime mon clitoris, mes petites lèvres, mes grandes lèvres ? etc., tout un tas de questions qu’elle se pose sur le regard que vous portez sur elle. En ne vous comportant pas bien, même si ce n’est pas fait exprès, vous cassez cette confiance et ce laisser aller nécessaires pour qu’elle puisse s’abandonner entre vos mains et votre langue et donc jouir. Ne pensez donc pas que ces petits détails ne sont pas importants, oh que non ! Elle va fermer les vannes ! Vous êtes donc prévenu !

    En conclusion, le cunnilingus est un art où l’échange, le respect et le plaisir mutuel sont les maîtres-mots. Chaque expérience est une opportunité d’apprendre et de s’adapter. Bonne découverte et surtout, savourez chaque instant !

    Continue Reading
    Cliquez ici pour commenter

    Laissez un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    À lire aussi dans la catégorie : La Sexualité

    Les Catégories 🔍

    Alicia témoigne (point G) 🎬

    L’avis d’Antoine (vidéo) 🎬

    Lola en Formation VIP 💬

    À Lire Absolument 🚨

    Ma méthode en détails 💦