6 zones érogènes dont on ne s’occupe jamais ! Quelle erreur !

Il y a des zones du corps féminin vers lesquelles on n’ose pas toujours aller même en tant qu’homme et pourtant nous les mecs, on a nos mains baladeuses mais parfois cela bloque. En effet, on ne les connait pas, on ne sait pas si cela procure du plaisir donc on se pose beaucoup trop de questions donc au final, on n’agit pas par peur de mal faire et par crainte de la réaction de notre partenaire. Quelle erreur car il y a de nombreuses partie du corps féminin qu’on laisse de côté à tort alors qu’on pourrait justement s’en servir afin de donner beaucoup de plaisir !

Il ne faut pas faire ami-ami qu’avec le vagin ou le clitoris car s’arrêter à ces deux zones, cela explique votre manque de savoir-faire et votre manque de résultats dans votre sexualité et/ou dans la sexualité de votre couple.

#1 Osez lui chatouiller l’anus

On n’arrête pas de parler de sodomie, véritable tabou chez ces dames et gros fantasme chez ces messieurs mais entre le fait d’en parler et le fait de passer à l’acte, il y a souvent un gouffre qu’on franchit très rarement car c’est une zone qui amène un gros questionnement féminin (cela va-t-il faire mal ? etc.) mais aussi masculin (vais-je lui faire du mal ? etc.). Dès lors, dans 95% des cas, on y pense puis on oublie. En pensant pénétration anale puis point barre, on rate une zone érogène qu’est l’anus et particulièrement l’entrée de l’anus :

  • doté de nombreuses terminaisons nerveuses, caresser l’entrée de l’anus est donc un bon moyen de faire du bien à votre partenaire. Je ne parle pas ici de rentrer un doigt mais bien de venir passer votre doigt sur l’anus en lui-même sans oublier d’effectuer une stimulation circulaire tout autour de l’entrée de l’anus. Soyez doux mais ayez tout de même une pression suffisamment énergique pour que les sensations soient bien réelles sinon elle ne sentira qu’un léger effleurement :

Stimulez l'anus de votre femme

  • qui dit anus dit raphé du périnée à proximité :

Caressez le raphé du périnée

Je vous en avais déjà parlé, je vous laisse à mon article sur cette zone très érogène très particulière pour plus de détails. Il ne faut donc pas hésiter à le stimuler de bas en haut et de haut en bas avec votre langue ou vos doigts et même votre pénis ou un godemiché.

Ici vous l’aurez compris, le but n’est pas de la traumatiser en enfonçant 10 centimètres ou plus dans son rectum, c’est bien d’éveiller cette zone à des sensations agréables car d’une vous allez lui faire connaitre des sensations nouvelles et de deux, vous allez en plus peut-être lui donner envie dans un futur proche d’essayer l’anal pur et dur si je peux m’exprimer ainsi. Pour le moment, on y va tranquillement mais surement en lui montrant que vous savez vous y prendre avec tendresse et surtout sans aucune brutalité !

#2 Le sillon inter-fessier n’est pas que l’apanage de l’esthéticienne

Au même titre que l’anus, il est aussi très intéressant d’aller caresser le sillon inter-fessier (en pointillés rouges sur la photo ci-dessous), la peau étant très fine donc sensible à cet endroit :

Le sillon inter-fessier

Vous allez alors pouvoir vous balader tranquillement en partant du haut des fesses jusqu’à son anus qui est dans le prolongement du sillon, en rentrant tout doucement à l’intérieur de ce creux qui sépare les deux fesses. Allez, venez en lui faisant ressentir que vous vous approchez de plus en plus de son anus puis repartez sans jamais le toucher. N’oubliez pas la totalité de ses fesses, la petite claque sur le popotin en plus si elle aime ça.

Il va de soi qu’il s’agisse de l’anus ou du sillon, n’hésitez pas soit à la prévenir avant que vous allez titiller des zones avec lesquelles vous n’avez pas l’habitude de jouer, soit si vous ne voulez en parler qu’au dernier moment, il vous suffira tout simplement de voir ses réactions quand vous vous rapprocherez des zones en questions et si cela ne passe pas, arrêtez-vous. Vous aurez le temps de retenter une autre fois car quand c’est non, c’est non ! Il ne faut jamais insister sinon vous casserez sa confiance en vous et son abandon.

#3 Les petites et les grandes lèvres vaginales : 2 zones érogènes top !

Je vous en parle car elles sont là, entourant l’entrée de la cavité vaginale mais on passe bien trop souvent à côté et pourtant, elles sont à l’origine d’un plaisir immense. Pourquoi ? Tout simplement parce-qu’une femme ne passe pas à côté quand elle se masturbe en solitaire.

Dès lors, messieurs ruez-vous sur :

  • les petites lèvres qui se réunissent pour former le capuchon du clitoris
  • les grandes lèvres, deux grands replis cutanés qui s’étirent de la base du Mont de Vénus jusqu’au périnée

Les grandes et petites lèvres vaginales

On en parlera pour deux raisons dans ma méthode : d’une elles sont connectées au clitoris et à sa structure très particulière qui vous permet alors de le toucher sans le toucher, je vous en parlerai en détails ce qui me permettra de deux de vous donner des techniques pour stimuler ces lèvres vaginales de la bonne façon. Vous comprenez alors l’importance de ces deux zones érogènes et de leur stimulation !

#4 Le pubis ou mont de Vénus

On pense qu’il ne sert à rien à part accueillir quelques poils que dont ces dames se débarrassent à coup de rasoir ou de cire mais en pensant comme ça, on se trompe complètement. Sa proximité avec le clitoris et la vulve en font un endroit que vous devez caresser. Partez du haut de ce pubis et empressez-vous de faire descendre vos doigts tout doucement de plus en plus près de son sexe puis de vous abstenir d’aller plus bas au dernier moment. Embrassez-le, caressez-le, malaxez-le doucement, tirez dessus, frottez votre pubis contre le sien, posez-y un vibromasseur…

Photo du pubis féminin

Je vais vous livrer un secret, sous ce mont de Vénus (comme on l’appelle aussi) se cache l’os pubien (schéma ci-dessous) que vous pourrez utiliser à votre avantage pour stimuler le point G. Je vous en reparlerai dans mon module 3.

L'os pubien et le point G

#5 L’intérieur des articulations

Loin du sexe mais aussi très érogène, qui pense à masser et caresser les articulations de sa partenaire ? Honnêtement personne je crois et pourtant, que ce soit « le creux » de la jambe :

Les jambes sont érogènes

 

ou le creux du bras :

Les bras sont érogènes

La finesse de la peau fait que vous devez vous y attarder : avec vos main, votre langue, un souffle chaud mais aussi pourquoi pas un glaçon… faites variez les températures ! Ce sont des zones parfaites à viser quand vous massez votre copine.

#6 La nuque

Le cou on a tendance à s’en occuper mais la nuque, on la laisse de côté pour une raison toute bête : son accès un peu plus difficile. Le centre de la nuque est à privilégier : massez-la, embrassez-la, faites lui un maximum de papouilles !

Masser la nuque

Amicalement,

Nicolas

PS : Dans ma méthode, et notamment dans le module 3, je vous parlerai de zones érogènes bien plus dingues que vous ne connaissez absolument pas, j’en mets ma main à couper.

Continue Reading
Cliquez ici pour commenter

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les Catégories 🔍

Les conseils essentiels 😍

Ma méthode en détails 💦