6 raisons qui vous empêchent de trouver votre ou son point G

Quand on parle de point G et de sexualité, les gens ont toujours la même réaction : « le point G, il faut être un expert pour le trouver. Moi cela fait bien longtemps que j’ai laissé tomber. » Ils affirment ça comme s’ils étaient en train de nous dire que la Terre était ronde. Effectivement la Terre est bien ronde et pas plate et comme la Terre tourne autour du Soleil, moi je vous dis que le point G est là devant vos yeux. Mais pourquoi femmes et hommes confondus ont du mal à trouver ce point G ?

Il y a 6 raisons qui font que le point G est compliqué à trouver.

#1 Il ne faut plus douter ! Jamais plus !

Le temps du débat est terminé !

Et oui, je ne peux pas être beaucoup plus clair. Vous perdez votre temps à partir dans des explications ou des théories comme quoi ce point G n’existe pas ou comme quoi certaines femmes en ont un et pas d’autres et que si vous messieurs ou vous mesdames vous n’êtes pas tombé(e) nez à nez avec lui, c’est la faute à pas de chance.

Toutes ces personnes qui doutent créent une atmosphère totalement négative lorsqu’elles vont justement partir à sa recherche et je ne vous parle même pas des gens qui n’y croient pas une seule seconde et qui sont les premiers pourtant à tenter de le trouver. Le négatif appelle le négatif donc il est parfaitement normal que le point G vous soit totalement inconnu si dès le départ vous avez cet état d’esprit. Les gens qui réussissent voient rarement tout en noir et les pessimistes en général n’attirent pas les bonnes ondes donc on va tout de suite mettre fin au suspens, oui le point G est une réalité et ce n’est pas moi qui le sort de mon chapeau.

Merci Monsieur Gräfenberg !

C’est en 1950 que le chercheur Ernst Gräfenberg a pu mettre en exergue l’existence d’une zone très particulière de la paroi antérieure du vagin donc ce n’est pas un illustre inconnu sans compétence dans le domaine, c’est un docteur avec les diplômes qui vont avec. Cette découverte a d’ailleurs pu être confortée et étayée par d’autres recherches médicales par la suite.

L’aspect médical doit donc vous conforter dans l’idée que si c’est anatomique, c’est que cela touche toutes les femmes, la vôtre messieurs mais aussi vous mesdames…

Quel est le meilleur moyen de ne plus douter de rien ? C’est de donner vie à ce point G mais pour ce faire, il y a un impératif…

#2 Il faut chercher le point G au bon endroit

Il y a 99% de chances que vous fassiez fausse route

Et oui, forcément c’est très très compliqué de tomber sur le point G si vous cherchez au fond du vagin alors qu’il se trouve dans le premier 1/3… Partir à la conquête de cette zone en comptant sur le hasard, c’est partir avec un gros handicap et c’est un peu comme traverser une autoroute les yeux bandés, vous avez 99% de chances de ne pas arriver de l’autre côté.

Je me répète encore une fois mais comme on dit, « la pédagogie c’est l’art de se répéter » donc oui, avant de se prendre pour un caïd des orgasmes, il faut déjà apprendre et comprendre ce que c’est que le point G afin de l’appréhender et surtout de savoir où il se situe. C’est bête à dire mais je pense que 99% des personnes qui cherchent des infos sur le point G ne savent absolument pas où il se trouve.

J’en ai déjà parlé quand je vous ai dis où il se cachait et je vous laisse faire un petit tour sur cet article.

Sa localisation illustrée

Pour ceux qui veulent avoir une bonne idée de sa position, la voici :

Le point G n'est pas un mythe

Tout ça pour que vous compreniez que le Point G a bien une localisation précise que vous devez connaitre sur le bout des doigts avant de vous engouffrer dans le vagin de votre partenaire (ou votre vagin mesdames).

#3 Il faut le comprendre

C’est encore très étrange à dire mais oui, il faut comprendre le point G et sa psychologie si j’ose parler en ces termes. Une fois que vous savez où il est, il faut en effet comprendre qu’il va falloir lui faire pointer le bout de son nez car il n’émergera pas comme par magie. Des préliminaires très précis vont vous permettre de le gorger de sang et donc ensuite de vous permettre de le masturber.

L’image que je prends toujours est la suivante : un homme peut-il éjaculer si son pénis n’est pas en érection ? La réponse est non. Une femme ne peut donc pas avoir d’orgasme du point G si son point G n’est pas lui non plus en quelque sorte en érection.

Si vous ne le trouvez jamais, pensez que c’est certainement dû à une manque d’implication concernant les préliminaires !

Vous savez, vous devez vous faire connaissance avec cet inconnu. Oui le point G est un inconnu pour vous messieurs et pour vous mesdames. On ne peut pas s’imprégner de toutes les particularités d’une personne qu’on vient de rencontrer il y a juste 2 minutes. C’est pareil pour ce point G qu’on doit apprivoiser sans jamais brûler les étapes au risque sinon de ne jamais faire copain-copain avec lui. On verra cette méthodologie dans ma méthode !

#4 Chaque point G est différent

On en parlera dans ma formation : il n’y a aucun point G qui se ressemblent. Chaque Homme avec un grand H est unique car les traits de son visage différent d’une personne à une autre. Concernant le point G, c’est pareil car la physiologie de ce point G changera pour chaque femme. Il sera plus ou moins gros, il sera placé plus ou moins près de l’entrée du vagin, sa stimulation sera plus efficace en début, milieu ou fin de point G… Bref il va falloir pratiquer mais pas que…

#5 Ne lésinez pas sur le dialogue

Et oui il va falloir parler encore une fois de plus. Pourquoi ?

La communication est importante :

  • AVANT car pour faire sortir le point G comme je vous disais, il faut faire de vrais bons préliminaires et pour exciter il faut faire de bons préliminaires personnalisés si je puis dire, personnalisés car collants aux envies de votre femme et de votre couple donc si on ne parle pas pour savoir ce que l’autre aime, on ne peut pas répondre à ses envies. C’est con dis comme ça mais c’est tellement important !
  • PENDANT car la masturbation de ce point G nécessite un vrai suivi de ses sensations, de ses émotions pour savoir si vous touchez la bonne partie de son point G. C’est en effet une histoire de prostate féminine, on y reviendra en détails dans ma méthode.
  • APRÈS car le debriefing est essentiel pour faire le point et pour avancer à deux afin que la prochaine relation sexuelle soit encore meilleure tout simplement parce-que vous aurez appris de « vos erreurs » passées.

Faites vous le 1/4 de tout ça ? Non ? Ce n’est alors pas étonnant que le point G soit un mythe pour vous…

#6 C’est aussi une question de positions

Et oui, la position que votre femme prend pendant la pénétration, que vous prenez pendant que vous la doigtez, sa façon de positionner son bassin, ses jambes, son corps tout entier, tout cela a une importance pour plusieurs raisons :

  • votre efficacité est en jeu car sa façon de se positionner va vous permettre de vous positionner afin que vous soyez à l’aise dans vos gestes notamment quand vous lui donnerez du plaisir avec votre main. Et oui, un mauvais placement peut tout faire rater car cela a un impact sur tout ce que vous allez lui faire. Pourquoi ? Cela va vous déconcentrer donc cela la déconcentrera donc que ce soit l’orgasme ou l’éjaculation féminine et bien ils ne se produiront pas, je suis affirmatif sur ce point.
  • votre efficacité est en jeu car c’est une question anatomique. Si le point G se situe sur la paroi antérieure du vagin, certaines positions seront beaucoup plus efficace que d’autres. En sachant justement comment vous placer, vous éviterez de perdre un temps monstre sur tout un tas de techniques que vous pensiez efficaces mais qui ne le sont pas car elles ne sont pas adaptées à l’anatomie féminine. Les femmes sont ainsi faites qu’en vous y prenant mal, vous ne pourrez pas physiquement les faire jouir mais ne vous inquiétez pas, cela sera bientôt du passé !
  • son efficacité est aussi en jeu car elle doit être bien installée pour bosser de son côté. Pourquoi je vous parle de boulot du côté de ces dames ? Car un orgasme fontaine ou non est un travail d’équipe. Mesdames vous vous mettez le doigt dans l’œil si vous pensez que c’est l’homme qui doit tout faire. On le verra dans ma formation, il y a un travail actif de la part de ces messieurs, avec ou sans le pénis, mais il y a aussi un travail du même ordre de la part de ces dames qui ne peuvent pas se dire que si elles ne jouissent pas, c’est uniquement la faute de l’homme. Le vagin est un organe complexe que les femmes ne connaissent que très peu. Il y a une réelle action de votre part mesdames dans l’atteinte de cet orgasme, vous verrez. Et oui, il ne suffit pas juste d’écarter les jambes. C’est très certainement pour ça d’ailleurs qu’il ne se passe rien ou pas grand chose au lit mesdames car il ne suffit pas de le vouloir et de faire reposer toute la pression sur les épaules de ces messieurs ! On en reparlera !
  • votre positionnement physique est aussi lié à une question de positionnement mental car trouver le point G, c’est aussi changer votre façon d’être sexuellement avec votre partenaire : être beaucoup plus à l’écoute, apprendre sur l’anatomie féminine, sortir de sa zone de confort, bref changer non pas pour devenir quelqu’un d’autre mais juste pour devenir quelqu’un de meilleur. C’est toute la différence, c’est bon pour vous et votre couple.

Amicalement,

Nicolas

PS : On verra tout cela en détails dans mon module 5 et mon module 7, pas de panique !

Continue Reading
Cliquez ici pour commenter

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les Catégories 🔍

Les conseils essentiels 😍

Ma méthode en détails 💦