Mon meilleur conseil pour faire jouir une femme (à lire au plus vite)

Encore un article « à la con » vu et revu sur le web ?

Alors je suis certain que beaucoup d’hommes mais aussi de femmes vont se dire derrière leur écran, « et mince, encore un titre putaclic qui ne révèle rien ! » Et bien c’est parfaitement faux même si le conseil que je vais vous donner peut sembler bateau. En effet, quid de l’anatomie de votre femme messieurs et de la vôtre mesdames ? Est-ce que vous vous y êtes déjà penché(e) sérieusement une fois dans votre vie ?

Je suis certain que vous n’en faites rien et que vous êtes un peu têtu(e) car vous pensez peut-être tout savoir sur le sujet alors qu’il n’en est pourtant rien. Ce n’est pas en ayant vaguement étudié le corps humain au lycée et encore moins en regardant du porno que vous deviendrez expert(e) en la matière.

Et oui, pour faire jouir une femme et pour vous faire jouir mesdames, il faut connaitre l’anatomie féminine sur le bout des doigts ou tout du moins savoir quelles zones érogènes sont importantes dans la recherche de l’orgasme. C’est un peu comme partir à la chasse au trésor sans carte au trésor… Et oui, cela fait peut-être 10 ans, 20 ans ou plus qu’il vous manque l’outil essentiel pour atteindre l’orgasme à savoir la carte du sexe féminin !

Un conseil réellement si stupide ?

Le sexe féminin est un organe que l’on connaît (très) mal

La seule chose stupide en l’espèce est de juste s’arrêter au clitoris et à la petite « chatte » de votre copine, sexe que vous ne connaissez qu’en surface si je puis dire. Et oui, qui peut me citer tous les composants de la vulve féminine ? Qui peut me parler de la structure du clitoris de A à Z ? Qui peut me citer tous les zones érogènes de la vulve ou du vagin ? Pas grand monde et ce n’est pas une critique, c’est juste un constat… Il faut bien comprendre que je m’adresse à ces messieurs bien entendu mais aussi à vous mesdames.

Encore une fois il n’y a pas de honte à ne pas « Savoir », le principal étant de ne pas rester dans le brouillard trop longtemps ! Et oui, je pense qu’on l’est forcément si on n’a pas une vraie vision globale mais précise de l’anatomie de la femme avant de passer à l’action.
Il n’est pas étonnant que beaucoup de gens se disent « ma copine n’est pas une femme fontaine ou elle ne peut pas avoir d’orgasme. »

Je peux vous assurer que vous pourrez rayer cette phrase de votre vocabulaire car si vous vous dites : « ce n’est pas possible, j’ai déjà tout essayé pour lui donner du plaisir mais rien ne marche » et bien la preuve par A+B qu’il n’y a pas une seule femme sur cette Terre qui ne peut pas prendre un pied fou sans simuler existe et cette preuve est anatomique. Pourquoi ? Tout simplement parce-que l’anatomie ne ment pas !

L’anatomie c’est un passage obligé !

C’est pour cette raison que j’y reviens dans un module entier de ma méthode. Certains vont se dire, « de l’anatomie féminine, très peu pour moi, les cours de biologie féminine ça va, j’ai eu ma dose durant mes années lycée ». Je ne suis pas d’accord avec vous car le sexe féminin est un organe complexe du fait même qu’il soit en gros pour 90% interne. On peut vite faire le tour de la question chez nous les hommes mais chez la femme, c’est une autre histoire…
Illustration de la vulve

Une spécificité très féminine…

Quand votre petite copine vous voit nu et qu’elle vous fait une fellation par exemple, elle peut vite se rendre compte de ce qui vous fait du bien, quelles sont vos zones érogènes préférées au niveau du gland par exemple. Mais chez la femme, on n’a pas autant de facilités à jauger cela tout simplement parce-qu’on passe rarement du temps d’une à se pencher sur le sujet à travers des bouquins et de deux surtout parce-qu’en partant de zéro, on se verrait mal dire à sa copine : « attends, il faut que je te regarde de plus près, écarte les cuisses puis tes petites lèvres afin que je t’inspecte en long, en large et en travers. » Il faut avouer que ce n’est pas super romantique et surtout pas super délicat.

Au final on est et on reste donc tous (et toutes) un peu aveugles face au sexe féminin en quelque sorte de part sa conception bien particulière… D’où l’intérêt de s’y pencher sur cette anatomie et de faire ce petit travail en amont. Pourquoi ? Parce qu’en connaissant le sexe féminin, vous allez comprendre comment ça marche avant d’aller la pénétrer de telle ou telle manière afin de la faire jouir car pour viser juste, pour viser les bonnes zones, on en revient au même constat : il faut Savoir.

« Nicolas, tu es gentil mais moi, je m’en fous ! »

Beaucoup d’entre-vous vont se dire, et c’est légitime, « quand je rentre dans ma voiture, je tourne la clé et ça marche très bien et je n’ai pas besoin d’avoir fait Maths Sup et d’avoir décortiqué tout le moteur. Je m’installe, j’appuie sur la pédale d’accélérateur et basta ! Si je résonne comme ça, j’ai donc juste besoin de connaitre les techniques et puis ça devrait le faire, je devrais faire jouir et éjaculer ma copine… » Et bien je ne suis pas d’accord avec vous ! Pourquoi ?

Et bien quand vous démarrez votre voiture, que vous accélérez et que vous passez les vitesses, ok vous ne connaissez pas tout du moteur mais vous avez pris des cours à l’auto-école. On vous a appris que c’était comme ça qu’on faisait pour avancer, qu’il fallait rétrograder à certains moments, qu’on ne passait pas la quatrième en ville… Vous avez eu un briefing sur le fonctionnement du moteur, ou est-ce qu’on trouve le réservoir du liquide de refroidissement, du lave-glace… C’est bête à dire mais si vous ne le saviez pas, vous ne sauriez pas conduire, vous seriez un danger pour les autres automobilistes et vous ne sauriez pas entretenir votre véhicule convenablement…

Concernant le plaisir féminin et bien c’est pareil ! Parler d’anatomie ne rime pas avec vous faire un cours sur l’appareil génital féminin de A à Z. Le but n’est surtout pas de me pencher sur tous les éléments de son anatomie (et la vôtre mesdames) mais bien de cibler des choses/des zones réellement essentielles, pas de blabla, le b-ab.a du plaisir féminin anatomiquement parlant en quelque sorte, un b-ab.a qui vous servira à tous moments de la relation sexuelle, notamment pendant les préliminaires.

Le corps féminin, ce labyrinthe

Branchez votre GPS !

Je veux vraiment que vous ayez une carte ou un GPS en main si vous préférez afin de connaitre le bon trajet dans ce labyrinthe, ce qui vous permettra d’éviter les voies sans issue et les mauvaises surprises durant votre parcours vers l’orgasme. Cela va vous permettre de prendre le chemin le plus court sans passer par les petites routes de campagne si je puis dire. C’est imagé certes mais c’est un peu la réalité !

Jouir et/ou faire une fontaine est directement lié au corps de la femme et à des zones bien particulières que je vais mettre en exergue dans le module 3 de ma méthode donc comment voulez-vous les stimuler si vous ne savez pas où elles se trouvent précisément ?! La réponse va de soi !

Je le précise tout de même : que vous soyez un homme seul, une femme seule ou que vous soyez en couple et bien n’hésitez pas encore une fois à en parler avec lui ou avec elle et à vous ausculter plus que de raison si vous êtes une femme. On en revient à la communication car il n’est pas bon de le garder pour vous, je vous en ai déjà parlé. Vous devez savoir et elle doit savoir tout ce qui rentre en jeu en matière d’éjaculation féminine et de plaisir, cela fait aussi partie de ce travail de confiance mutuelle et d’abandon mutuel.

Que faire concrètement ?

Dès lors, voici quelques conseils :

  • mesdames, identifier seule puis à deux ce qui rentre en jeu dans l’orgasme et le squirt, c’est une question de laisser aller et d’abandon car savoir cela permet de ne pas sauter à deux pieds joints dans l’inconnu donc mentalement, on reçoit plus facilement les informations, notamment l’aspect technique et pratique car on anticipe ! (notez messieurs la notion d’anticipation)
  • messieurs, je m’adresse à vous, n’hésitez pas une seule seconde à laisser votre femme faire seule ce travail d’investigation anatomique entre guillemets. Vous aurez le temps de le faire ensuite avec elle.

Appréhender le corps de votre femme et ses méandres est un pas très important vers cette éjaculation féminine et/ou cet orgasme qu’on cherche tant. A la fac, vous ne passez pas directement en Master alors que vous venez d’avoir votre baccalauréat, c’est pareil pour la jouissance ultime ! Le but est donc de comprendre son sexe et plus particulièrement tous les éléments qui rentrent en jeu dans le processus de l’orgasme liquide ou non pour ensuite utiliser ces derniers correctement afin de la faire jouir et éjaculer.

Ce n’est pas un truc mécanique !

On ne fait pas juste que rentrer un doigt dans son vagin au petit bonheur la chance. C’est pourquoi dans mon module 3, je vais donc vous lister de manière très claire toutes les zones, les organes et les particularités du sexe de votre femme qui rentrent en jeu dans l’éjaculation féminine et donc par extension dans l’orgasme. Gardez à l’esprit qu’il est important de comprendre que la stimulation de telle ou telle zone du sexe féminin entraine une réponse bien spécifique à savoir un orgasme bien particulier qui va de paire avec l’éjaculation féminine.

Ces orgasmes que nous verrons en détails dans ce module sont très différents les uns des autres et ils ont leurs caractéristiques propres d’où l’importance de ce module pour faire jouir et éjaculer votre femme en appuyant aux bons endroits afin de ne pas vous acharner pour rien comme beaucoup le font pour un résultat qui serait nul ou pas à la hauteur de vos espérances pour vous comme pour votre partenaire.

Partez à la découverte du corps féminin !

Analyser l’anatomie, c’est parler de zones que vous avez (ou pas) certainement déjà pu caresser, lécher et titiller mais que, je pense, vous n’avez jamais observé avec attention et je pense notamment à la vulve de votre partenaire, la partie visible de son sexe.

Vous avez très certainement pu stimuler des zones de la vulve de votre partenaire sans savoir à quoi cela servait et vous êtes même certainement passé à côté de zones qu’on va voir ensemble et qui ne peuvent pourtant pas être laissées de côté.
Savoir et titiller et titiller sans savoir et bien ce n’est pas pareil… car c’est très important de savoir ce que l’on fait et de savoir ce que votre partenaire va ressentir lorsque vous allez lui faire telle ou telle chose.

C’est encore plus important quand on sait que certaines zones bien particulières de la vulve ont leur rôle à jouer dans l’éjaculation féminine et dans les préliminaires qui préparent à cette éjaculation féminine et plus globalement à l’orgasme !
De plus s’il existe des zones importantes à l’extérieur du sexe féminin (la vulve mais pas que), l’intérieur de l’orifice vaginal regorge aussi d’organes qui nous intéressent dans l’optique de l’emmener au septième ciel.

L’anatomie féminine en résumé, c’est votre passeport pour l’orgasme féminin !
Grâce au module 3 de mon programme sexuel, on va l’activer ensemble votre GPS !

Amicalement,

Nicolas

Continue Reading
Cliquez ici pour commenter

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les Catégories 🔍

Les conseils essentiels 😍

Ma méthode en détails 💦