Mesdames, êtes-vous clitoridienne ou vaginale?

Une question si stupide que ça? Mon avis sur la question!

Pourquoi la question de savoir si mesdames et mesdemoiselles vous êtes plutôt clitoridienne ou vaginale semble primordiale? (et vous allez comprendre pourquoi j’utilise le verbe sembler) Je vais parler à ces dames mais aussi à ces messieurs car c’est une question importante selon moi qui concerne les principales intéressées certes mais aussi les hommes qui doivent comprendre (et le faire comprendre à leurs femmes) le pourquoi du comment.

Savoir si on atteint plus facilement un orgasme en stimulant son vagin et son point G ou son clitoris, cela permet donc justement de ne pas perdre de temps et d’aller droit au but car on sait que c’est soit le petit bouton de rose soit le vagin qui est à l’origine de sa jouissance. On le sait parce-qu’on connait son corps, parce-qu’on a essayé à peu près tout, parce-qu’on a exploré seule ou en couple, bref on est au courant de ce qui nous fait de l’effet ou non d’où la conclusion qu’on peut en tirer: on est vaginale ou on est clitoridienne, point à la ligne. C’est comme ça que cela devrait se passer si tout allait bien dans le meilleur des mondes mais est-ce que vous en êtes réellement arrivée à de telles conclusions mesdames après de gros efforts de votre part?

Et non, le souci c’est que les conclusions sont tirées dans 99% des cas hâtivement et elles sont erronées car vous ne poussez jamais l’exploration au maximum. Pourquoi j’affirme cela? Tout simplement parce-qu’aucunes femmes ne se diraient vaginale ou clitoridienne si un vrai travail de pleine conscience de son corps et de son sexe était réellement effectué. Vous allez comprendre pourquoi je vous dis ça plus tard dans cet article.

En effet le souci premier c’est que quand on croit être vaginale ou clitoridienne après avoir brièvement essayé de comprendre son propre mécanisme de l’orgasme, on arrête net d’essayer d’être l’autre (clitoridienne ou vaginale) et ça c’est une erreur fondamentale et cela prouve qu’il y a un sacré boulot à faire concernant la connaissance de son sexe chez vous mesdames. Vous allez alors comprendre que vous passez à côté de beaucoup de plaisirs en vous restreignant à vous mettre obligatoirement dans une case (vaginale ou clitoridienne), la pire des choses à faire selon moi en matière de sexualité car vous êtes unique, ne l’oubliez jamais!

Qu’est-ce qu’être vaginale exactement?

La définition brute de décoffrage

Si on devait donner une définition au fait de se qualifier « de vaginale », qui reste selon moi un terme pas super glamour, cela serait la suivante: c’est le fait pour une femme d’atteindre l’orgasme grâce à la pénétration d’un pénis, d’un objet ou de ses doigts dans son vagin, ce qui entraine une stimulation des parois vaginales et par la même occasion du point G. Physiologiquement, c’est donc le fait d’atteindre l’orgasme vaginal, ce n’est pas plus compliqué que ça et c’est la même chose pour toutes les femmes de la planète.

C’est avant tout très émotionnel

On y reviendra en détails dans ma méthode mais l’orgasme du point G est l’orgasme qui sollicite le plus les muscles du périnée donc qui entraine l’orgasme vaginale et l’éjaculation féminine. Le corps vibre alors de toutes parts. Les sensations ressenties sont profondes et émotionnelles pour plusieurs raisons: c’est anatomique certes mais l’émotion est en quelque sorte boostée par le fait que de nombreuses femmes se sont tellement retenues pendant de si nombreuses années (bloquées par ces sensations relatives au phénomène de la femme fontaines, des sensations qu’elles ne connaissaient pas) que cela met une couche d’émotions par-dessus celles procurées par l’orgasme en lui-même. Cela transforme l’émotion « peur » en émotion « plaisir » et ça on ne l’a pas dans l’orgasme clitoridien par exemple.
Le point G est donc un cœur émotionnel qui retient énormément d’émotions qui peuvent être problématiques, ce qu’on abordera au moment de traiter du massage du Yoni dans ma formation. Cela explique pourquoi ce cœur émotionnel fait que la femme qui touche ce cœur avec cet orgasme qui lui est associé subit des vagues déferlantes d’émotions que chaque femme peut décrire de différentes manières. Cela passe par des mots, par des cris mais aussi par de véritables apnées de plaisir, votre partenaire messieurs ayant le souffle coupé mais cela passe aussi par des pleurs, des sanglots, des hurlements, des convulsions… J’ai vraiment vu de tout avec mes ex!

C’est comme un shoot émotionnel, un choc émotionnel, comme une cuite émotionnelle, une ex m’avait même dit qu’elle avait l’impression d’être saoule, c’est pour vous dire! Pourquoi c’est si émotionnel et bien tout simplement parce-que l’orgasme du point G et l’éjaculation féminine vous permettent d’avoir un, deux, trois orgasmes et plus à la suite…. Oui une femme peut être multi-orgasmique donc multi-émotionnelle!

Pourquoi je vous parle de tout ça concernant l’orgasme vaginal? Tout simplement parce-que le plus important ce n’est pas d’être vaginale mais bien de vivre à 200% les émotions et le plaisir qui accompagnent l’orgasme vaginal. Le reste importe peu! Il faut donc faire glisser les a priori que vous aviez sur cet orgasme que vous pensiez comme le meilleur (ou non) vers un état d’esprit où seuls ce que vous ressentez réellement au fond de vous compte, c’est ça qui est primordial
Cela sera encore plus le cas lorsque vous prendrez connaissance d’un élément essentiel plus loin dans cet article, élément qui vous fera prendre conscience qu’il ne sert plus à rien de faire une fixation sur cet orgasme en particulier!

Qu’est-ce qu’être clitoridienne exactement?

Sa définition pure et brute

Si l’on veut donner une bonne définition du fait pour une femme de se qualifier de clitoridienne, c’est tout simplement le fait d’arriver à l’orgasme non plus par la stimulation du point G mais bien par la stimulation manuelle ou non (main, sextoy, pénis…) du clitoris. Comme pour l’orgasme du point G, se demander si on est ou non clitoridienne, c’est se poser la question de l’intérêt d’atteindre ce type d’orgasme. C’est dès lors beaucoup plus profond qu’il n’y parait…

Pour aller plus loin

L’orgasme clitoridien entraine une émotion légère rapide et libératrice. Quand les femmes vont me lire, elles vont me et se dire « mais non, je prends un pied fou avec mon clitoris ». Je ne dis pas le contraire mais c’est très certainement que vous n’avez jamais connu d’autres orgasmes dont celui du point G sinon je pense que vous l’auriez mis en TOP 2 (et non plus TOP 1) depuis fort longtemps. L’orgasme clitoridien est l’orgasme type qui vous donne une impression d’en avoir eu assez, ce qui est dû notamment à la sensibilité accrue du clitoris après l’orgasme, clitoris qui peut avoir besoin d’un temps de repos après son érection, comme chez nous les hommes.
Votre partenaire messieurs a le souffle court, on sent qu’elle vit son orgasme mais c’est minime par rapport aux autres orgasmes dont je vais vous parler dans mon module 5, vous verrez, vous serez surprise mesdames! Vous comprendrez aussi pourquoi c’est plus compliqué de devenir fontaine avec le clitoris seul.

En fait vous n’êtes ni vaginale ni clitoridienne…

C’est en fait là que je veux en venir. Se pencher sur ces deux définition, c’est donc en arrive à ma propre conclusion:

Vous n’êtes en effet ni vaginale ni clitoridienne, vous êtes l’un et l’autre et non pas l’un ou l’autre!

Votre croyance sur la question aura fait que vous aurez dressé un mur entre ces deux orgasmes: pour vous, on arrive à l’orgasme vaginal ou au clitoridien et puis c’est tout car il n’y a aucun lien entre les deux mais aussi parce-qu’on vous rabâche depuis des lustres que tel % des femmes sont vaginales et tel % des femmes sont clitoridiennes or moi je vais vous montrer que vous pouvez exploser ce mur clivant très facilement!

Oui vous pouvez avoir un orgasme vaginal et un orgasme clitoridien tout simplement parce-que physiologiquement vous avez toutes un clitoris et toutes un point G.

L’intérêt de se (re)poser la question « suis-je vaginale ou suis-je clitoridienne » vous ouvre de nombreuses portes!

En effet cela me permet:

  • de vous faire comprendre que vous êtes à la fois vaginale et clitoridienne car au final cette réelle absence de connaissance de votre corps fait que vous vous croyez l’un ou l’autre voir aucun des deux mais en fait vous êtes bien les deux à la fois. Vous le saurez le jour où vous aurez (re)fait connaissance avec votre enveloppe charnelle sans avoir peur de vous arrêter longuement sur toutes les parties de votre sexe, et je dis bien toutes. Vous comprenez pourquoi vous connaitre anatomiquement, c’est juste essentiel pour comprendre que le clitoris et le point G sont deux zones érogènes qu’il faut stimuler en pratiquant avec vos doigts pour justement faire naitre ou renaitre le désir et le plaisir dans ces parties très spécifiques de votre corps. Il ne faut pas attendre de faire l’amour pour vous en occuper, c’est un travail à faire en solo mesdames et vu que les plaisirs féminins en solitaires ne sont pas encore encrés dans les mœurs (contrairement à ces messieurs), cela explique le constat que je peux faire comme quoi ces dames ont encore du pain sur la planche! Ce n’est pas une fatalité car ma méthode est faite pour vous faire changer justement!
  • de glisser une petite graine dans votre esprit pour vous faire comprendre que vous êtes même bien plus qu’une femme clitoridienne et vaginale car oui, vous êtes aussi une femme fontaine, un orgasme à part entière par rapport à celui du point G mais vous êtes aussi une femme « deep spotienne » si je puis dire (orgasme du deep spot ou du point P). C’est tout? Non, vous avez aussi la capacité de jouir grâce à l’orgasme « des pieds à la tête », à l’orgasme « objectif lune », l’orgasme du point U, du point M, anal et bien d’autres encore… des orgasmes qu’on verra ensemble dans ma formation.
  • à travers cet article et ma méthode, de vous faire vous poser les bonnes questions sur vous, d’aller plus loin, de creuser et de ne pas vous arrêter à ce que vous savez ou pensez savoir car il y a toujours plus à découvrir tout simplement parce-qu’on n’a pas la science infuse et parce-qu’on ne vous donne pas les bonnes clés, clés que moi je vais vous donner!

Mon blog vous apprend avant tout une chose essentielle: soyez curieuse, c’est le début du savoir et de l’apprentissage dans votre sexualité!

Amicalement
Nicolas

Continue Reading
Cliquez ici pour commenter

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les Catégories 🔍

Ma méthode en détails 💦

Les conseils essentiels 😍

Un 2nd extrait gratuit! 🎁