• Le tabou de la masturbation féminine : un réel frein aux orgasmes féminins !

    C’est bien beau de vouloir prendre votre pied mesdames, de jouir grâce au point G et même d’éjaculer à grosses gouttes en devenant femme fontaine mais pour ce faire, il faut vous doigter, vous explorer, bref vous masturber. Or, la masturbation féminine, malgré les progrès de la société en matière de discussions sur la sexualité, demeure encore un sujet tabou, vissé au corps d’un grand nombre de femmes. Ce tabou se manifeste alors chez certaines par un désamour de la masturbation, « je n’aime pas me masturber », et chez d’autres par un réel désintérêt, « je ne me masturbe pas vraiment, je ne m’en préoccupe pas car ce n’est pas si important que ça ». Or si c’est votre cas, cela ne va pas vous aider à jouir si vous n’osez pas jouer avec vos doigts, croyez-moi !

    Dès lors, il est grand temps que cela change. Mon but avec cet article : vous faire comprendre que si vous ne vous doigtez pas le plus souvent possible, vous ne pourrez pas avoir d’orgasmes facilement, en solo certes, mais aussi en couple !

    Dans cet article, nous verrons ensemble les raisons pour lesquelles la masturbation féminine est encore entourée de mystères et de malaises. En explorant divers aspects, de la culture aux stéréotypes de genre, nous chercherons à comprendre pourquoi cette pratique pourtant naturelle et saine est souvent reléguée au second, au troisième voir au quatrième plan (si ce n’est aux confins de l’Univers).

    Au final, mon but, c’est juste de créer un déclic en vous ! Oui, la masturbation féminine est essentielle pour se sentir femme, pour jouir seule ou à deux. Et oui mesdames, se doigter, se caresser le clitoris, c’est aussi normal que de se masturber chez un homme !

    Il est grand temps de dire stop au tabou de la masturbation féminine !

    Un Héritage Culturel et Religieux Encore Très (Trop) Pesant !

    L’Influence (Malheureuse) des Normes Sociales sur la Sexualité des Femmes

    Les normes sociales ont longtemps joué un rôle prédominant dans la perception de la sexualité, on ne va pas se le cacher. Et la masturbation féminine n’échappe pas à cette influence. Et puis je vais vous dire une chose, moi, quand j’entends parler de normes dans la sexualité notamment, j’ai envie de mettre des baffes.

    Les sociétés ont souvent perpétué des attitudes négatives envers cette pratique, créant un terreau fertile au maintien de ce tabou. Et quand tabou il y a, pas facile de changer de paradigme même si on est aujourd’hui dans un monde ultra connecté et où la sexualité est en accès libre. Des siècles de « répression » ont profondément ancré l’idée que l’exploration sexuelle individuelle, en particulier chez les femmes, est sujette à la honte et à la stigmatisation.

    La femme devrait donc rester une bonne mère et une bonne épouse, c’est ça ? Et bien non, les femmes ont le droit et doivent prendre le droit de s’approprier leur corps dans des moments intimes, en solitaire, sans l’aval de personne tout simplement parce-que la sexualité féminine, c’est la base d’une vie saine et épanouie.

    L’Impact des Croyances Religieuses Encore Aujourd’hui

    Je ne peux pas ne pas vous parler de religion. Je ne suis pas là pour juger, évidemment, mais les croyances religieuses ont également façonné l’attitude de la société envers la masturbation féminine. Certains dogmes ont alors pu associer sexualité et culpabilité, contribuant ainsi à créer une atmosphère de honte autour de l’exploration sexuelle individuelle. Dans de nombreuses cultures, les notions de pureté et de chasteté sont souvent liées à une conception restrictive de la sexualité féminine, ce qui renforce forcément le tabou autour de la masturbation. Dès lors, comment voulez-vous mesdames être dans un état d’esprit propice à l’exploration de votre corps ?! C’est difficile, on est d’accord.

    Là encore, il est triste de se freiner mais je me répète, je ne vous juge pas. Et puis pour tutoyer les anges, la meilleure solution ne serait-elle pas de vous doigter justement ?! Blague à part, je veux surtout vous faire comprendre que si vous laissez de côté votre anatomie, si vous ne faites pas une avec votre vagin, votre vulve, votre corps, il va être difficile de jouir pleinement. Il va falloir faire des compromis, je ne vais pas vous mentir !

    Une Éducation Sexuelle Limitée, Pauvre Voir Absente en France (et Partout dans le Monde)

    Un Manque d’Éducation Sexuelle Effrayant au 21ème Siècle

    L’éducation sexuelle, lorsqu’elle est présente, est loin d’être complète. Elle omet très souvent de couvrir de manière exhaustive la masturbation féminine. Cette lacune contribue à la propagation d’informations erronées et de préjugés, laissant les femmes mal informées sur leur propre sexualité. Il suffit de voir le temps qu’il a fallu pour enfin reconnaitre que le clitoris ne se résumait pas seulement au clitoris, partie externe, et qu’il était bien plus étendu car interne. Il y a le clitoris qu’on voit et celui qu’on ne voit pas et qu’il faut aussi stimuler.

    Les programmes éducatifs ont souvent écarté la discussion sur la masturbation féminine, perpétuant ainsi l’idée que c’est un sujet inapproprié ou non essentiel. Évidemment ici, je parle bien d’une éducation sexuelle tout au long de la vie et pas de l’effrayante idéologie woke qui tend à donner des cours d’éducation sexuelle à de jeunes enfants. Où va-t-on ?! Non, je parle bien ici d’un apprentissage sexuel sur le long terme car on ne sait jamais tout. Or le problème c’est que de nombreuses femmes ne se jettent pas (voir jamais) à l’eau pour justement en apprendre plus sur leur sexe.

    Il ne faut pas s’étonner que ça bloque ensuite avec leur partenaire, un partenaire qu’elles ne peuvent pas guider correctement, car elles ne se connaissent pas ou peu. L’éducation sexuelle, ce n’est donc pas juste attendre qu’on nous apprenne ça au lycée, non, c’est être active et en apprendre un max de son côté. Il faut se former. Et dans le terme apprentissage, il y a pratique. Il faut tester, se planter, réussir, trouver ce qui nous fait du bien ou pas. Bref, c’est ça pour moi l’éducation sexuelle. On s’éduque seule mais on apprend aussi de ceux qui savent (comme moi ahah).

    Travaillez mes techniques pour jouir mesdames

    Les Stéréotypes de Genre : L’Homme VS la Femme Concernant la Masturbation !

    Les stéréotypes de genre peuvent également jouer un rôle majeur dans la manière dont l’éducation sexuelle est dispensée. Et oui, il existe encore des idées préconçues sur le comportement sexuel « acceptable » que doivent avoir les femmes. C’est un peu la même comparaison qu’on peut faire entre un homme séducteur et une femme séductrice. Un homme qui couche avec de nombreuses femmes est un Don Juan, une femme qui a de nombreux partenaires sexuels est une salope (appelons un chat un chat).

    C’est malheureux mais c’est pareil niveau sexe et cela peut conduire à une représentation biaisée, excluant la masturbation féminine des conversations éducatives. Le sexe féminin ne devrait donc être vu que par le prisme de la relation sexuelle à deux. Et ça, je suis désolé mais ce n’est pas ou plus possible. Les hommes se masturbent pour découvrir leur plaisir, leur pénis. Les femmes doivent faire de même. C’est même une obligation selon moi.

    La masturbation féminine fait donc partie de la diversité des expériences sexuelles et c’est même bien plus qu’une simple expérience. Et oui, cela fait partie de la construction sexuelle afin de se connaitre en tant que femme. La masturbation féminine doit alors être vue comme un aspect normal et sain de la sexualité.

    Dès lors, stop au double discours concernant la masturbation. La masturbation masculine, souvent encouragée, ne doit pas être mise sur un piédestal par rapport à la masturbation féminine, souvent soumise à un jugement plus sévère. En résonnant ainsi, les femmes peuvent craindre le jugement social, laissant cette pratique dans l’ombre et renforçant l’idée que le plaisir féminin est moins valorisé que celui des hommes. Il faut que cela change ! Et c’est aussi à vous mesdames de faire changer les choses !

    Trop de Pression Concernant la Performance Sexuelle Tue la Pression !

    Les pressions pour répondre à des normes de performance sexuelle peuvent également dissuader les femmes d’explorer leur propre sexualité. L’idée préconçue que le plaisir féminin doit dériver uniquement des interactions avec un partenaire peut rendre la masturbation féminine socialement inacceptable. Les femmes peuvent alors sentir une pression pour atteindre le plaisir uniquement à travers des relations sexuelles avec un partenaire, négligeant ainsi une partie essentielle de leur bien-être sexuel.

    La pression de l’orgasme à tout prix ne vous aide pas non plus mesdames à lâcher prise ! Quand on sent une épée de Damoclès au-dessus de sa tête, comment voulez-vous vous détendre pour justement jouir sans stress ?! Il ne faut pas s’étonner que beaucoup de femmes simulent durant l’acte. Non, le sexe, c’est tout sauf une performance, gardez bien ça en tête !

    De toute manière, sans plaisir en solitaire, vous ne pourrez pas atteindre l’orgasme avec votre partenaire, ne l’oubliez jamais car ce n’est pas au moment de la relation sexuelle à deux qu’il faut commencer à se demander comment marche votre point G, quelle zone de mon clitoris me fait le plus de bien etc. C’est souvent trop tard pour prendre son pied et pour guider sa moitié ! Le sexe, c’est du partage avant tout. Et on ne peut partager que si on a déjà pu expérimenter seule de son côté, ne l’oubliez jamais encore une fois ! Et puis, jouir seule, c’est le meilleur moyen de ne pas se mettre une mauvaise pression car on a pu expérimenter avant, une sorte de répétition si je puis dire. Vous verrez, plus vous allez prendre votre pied et plus vous allez en faire des répètes. lol

    La Masturbation Féminine dans les Médias

    Une Sexualisation qu’on Pourrait Qualifier de « Sélective »

    Et oui, les médias ont souvent tendance à sexualiser sélectivement la femme, surtout dans les publicités, mais rarement dans le contexte de la masturbation. Même si cela change un peu, la représentation de la sexualité féminine dans les médias est souvent destinée à plaire au regard masculin plutôt qu’à normaliser l’expérience positive et constructive de la femme. La sexualité féminine est souvent réduite à une vision étroite et orientée vers le plaisir masculin, contribuant ainsi à l’invisibilité de la masturbation féminine dans les médias grand public.

    Franchement, qui parle de la masturbation féminine ? Personne ou presque, on est bien d’accord. Dès lors, comment voulez-vous mesdames que vous puissiez vous projeter sur le bien fondé de la masturbation féminine pour justement atteindre ces objectifs d’orgasmes ?! Car oui, vous masturber mesdames, c’est l’étape nécessaire, essentielle, obligatoire pour jouir en solo et avec votre partenaire. Sans ça, pas de connaissance de votre anatomie, des techniques qui vous font réellement du bien etc. Il est donc grand temps de changer cette image.

    Le sexe féminin n’est pas qu’un « outil » pour satisfaire la sexualité masculine ! Il faut mesdames reprendre le contrôle de votre corps, un corps qui n’est pas juste une image pornographique si je puis dire. Non, c’est un corps qui, quand on le chouchoute, quand on prend la peine de le découvrir, vous fera vivre des moments magiques.

    La sexualité féminine, et donc la masturbation féminine, n’est pas donc qu’un fantasme masculin, c’est un sujet sérieux qui permet aux femmes de se découvrir et de prendre leur pied !

    Des Tabous Persistants au Cinéma et à la Télé

    Ne pas en parler, c’est donc pire que tout. En effet, que ce soit au cinéma ou à la télévision, on évité d’explorer ouvertement la masturbation féminine, perpétuant ainsi l’idée qu’elle est soit inexistante soit inappropriée. C’est catastrophique selon moi ! Pire, lorsqu’elle est abordée, elle est parfois dépeinte de manière caricaturale ou associée à des situations comiques. La catastrophe ! Les femmes qui ont déjà du mal à se parcourir en règle général ne peuvent qu’être encore plus mal à l’aise avec cette façon d’aborder la sexualité féminine. Les tabous ont alors tendance à se renforcer mais aussi la perception négative autour de cette pratique.

    Il est grand temps encore une fois de remettre un peu de sérieux dans tout ce qui touche à la sexualité féminine. C’est important car masturber un sexe féminin, cela demande de la concentration, de la régularité et de l’investissement personnel. Rien de compliqué je vous rassure mais si on ne prend pas le sujet à bras le corps, sans le petit sourire en coin, cela risque d’être très compliqué.

    Il faut Changer de Paradigme Mesdames, Tout de Suite !

    Changez Sans Attendre que les Autres Femmes Changent

    Prenez-Vous en Main !

    En parler avec vos amies, votre entourage, c’est bien mais il faut surtout vous prendre en main, apprendre et pratiquer pour créer ce déclic en vous. Certes, tout faire pour démystifier la masturbation féminine, cela a un impact sur la masse de la population notamment en créant des espaces (forums internet etc.) dédiés pour poser des questions, partager ses expérience donc se sentir libre de parler. On normalise alors la masturbation féminine pour faire évoluer les mentalités. C’est super, je suis bien d’accord mais il y a un mais.

    Et oui, en résonnant ainsi, on attend bien trop souvent qu’on vienne nous chercher, nous prendre par la main, j’en sais quelque chose concernant le squirt. Il faut donc que cela change car votre plaisir, votre destin sexuel, vos orgasmes, tout ça, cela doit rester entre vos mains, jamais dans les mains d’un autre (de votre copain etc.) sinon vous pourrez toujours attendre longtemps, croyez-moi !

    Mettez-Vous un Bon Coup de Pied au Derrière !

    L’évolution culturelle, c’est bien mais remettre en question des normes sociales obsolètes ne suffira pas mesdames. Il va falloir vous mettre un coup de pied aux fesses et foncer. C’est le but de cet article : vous montrer qu’il y a un tas de barrières mentales, sociétales qui empêchent l’autonomie sexuelle et le respect des expériences féminines. Or, si vous attendez qu’on parle de point G, de doigtage etc. au 20 heures de TF1 ou de France 2 pour vous lancer, vous êtes mal barrée.

    Le feu vert, c’est à vous de vous le donner car non, n’attendez pas que les attitudes collectives changent pour changer. Faites ce qu’il faut pour changer à votre niveau sans attendre toutes celles qui restent là, sur le bord de la route, les bras croisés, les mains dans les poches au lieu de les avoir dans la petite culotte pour se comprendre et surtout se doigter, se caresser afin de savoir comment jouir ! C’est à vous de jouer et de jouir surtout !

    Masturbez-Vous, Bien ou Pas, Peu Importe !

    Vous Devez Vous Masturber « Tout le Temps »

    Vous le voyez, la masturbation féminine reste un sujet tabou en raison d’une combinaison complexe de facteurs. Et c’est bien là tout le problème, beaucoup de femmes se posent trop de questions (conscientes ou pas) avant de rentrer leurs doigts dans leur vagin !

    Si aujourd’hui vous masturber est un réel effort, un poids, c’est qu’il y a un hic. Ce geste, le plus savoureux au monde, doit devenir naturel car il est bénéfique pour vous. Ne pas pratiquer plusieurs fois par semaine, c’est déjà vous alerter sur le fait que la masturbation n’est pas (encore) nécessaire pour vous. Et ça, oui, c’est problématique selon moi car elle est plus importante que vous ne l’imaginez, pour votre bien-être sexuel et intérieur.

    Si vous ne jouez pas avec vos doigts, un bon vibro, un gode, peu importe, vous passez à côté de votre sexe donc de votre plaisir mais surtout de votre propre fonctionnement. Il faut en prendre conscience sans plus attendre et vous y mettre sans vous mettre une pression inutile. Allez, dès ce soir, c’est parti mon kiki !

    C’est (Toujours) L’Intention qui Compte

    Le principal, maintenant, c’est de vous masturber pour apprendre sur vous, sans besoin d’utiliser des techniques compliquées, juste des techniques qui fonctionnent. Faire le premier pas, c’est déjà une grande étape car c’est le début d’un apprentissage qui vous mènera vers de gros orgasmes.

    C’est ça que je veux que vous compreniez ici : pas besoin d’être une as de la masturbation féminine, il faut par contre vous masturber, ça oui, peu importe comment vous vous y prenez. Vous aurez le temps de devenir une experte avec ma méthode en ligne. 😉

    L’important est donc de vous lancer, c’est le but premier de mon article car vous masturber, c’est savoir ce qui vous plait et ce qui ne vous plait pas sexuellement. Il n’est donc pas question ici que d’orgasmes. C’est un cheminement qui permet d’en apprendre sur vous car au final, retenez que vous caresser, ce n’est que du positif pour vous mais aussi pour votre couple. Stop aux tabous, oui au plaisir et à la masturbation féminine, point barre !

    Continue Reading
    Cliquez ici pour commenter

    Laissez un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    À lire aussi dans la catégorie : La Sexualité

    Les Catégories 🔍

    Alicia témoigne (point G) 🎬

    L’avis d’Antoine (vidéo) 🎬

    Lola en Formation VIP 💬

    À Lire Absolument 🚨

    Ma méthode en détails 💦