Le point G se situe-t-il au même endroit chez toutes les femmes ?

Je sais très bien que certaines personnes en sont encore au stade où elles se demandent si le point G existe. Cette question est importante mais quand vous aurez compris que le point G est tout sauf une légende, il faudra dépasser ce genre de question très (voir trop) basique pour aller (beaucoup) plus loin.

Et oui, ce n’est pas le tout de savoir que toutes les femmes ont un point G, il va falloir maintenant le localiser et comprendre ses spécificités pour pouvoir ensuite bien le stimuler.

Or, tous les points G sont-ils situés au même endroit dans le vagin ? La question est importante !

Le GPS ne vous servira à rien pour tomber sur le point G

Pas besoin de GPS pour trouver le fameux point G

Rappel : toutes les femmes ont un point G et ce n’est pas une blague

Avant de répondre à la question qui nous intéresse tous et toutes dans cet article, je voulais vous faire quelques rappels nécessaires.

En effet, vous trouverez plus d’informations sur le point G dans ma formation, cela va de soi. Si vous voulez vous mettre, sans plus attendre, un peu de contenu sous la dent, voici par exemple une photo du point G ou encore des infos sur comment le trouver les doigts dans le nez. Évidemment, si vous voulez passer à l’attaque, voici une technique magique qui marche à tous les coups et ce pour déclencher l’orgasme vaginal !

Donc pour répondre à toutes les femmes qui se prennent la tête en pensant qu’elles sont différentes, qu’elles ne peuvent pas avoir d’orgasmes vaginaux, qu’elles n’ont pas de point G car elles ne le trouvent pas, je vais vous répondre clairement : oui, vous avez un point G ! Messieurs, cela vaut aussi pour vous : oui votre copine a un G Spot (appellation anglaise du point g) et ce n’est pas parce-que vous n’arrivez pas à la faire jouir qu’elle n’en a pas un. Le problème vient de votre façon de lui faire l’amour. Ne vous trouvez pas de fausses excuses et cela vaut aussi bien pour ces messieurs que pour ces dames. 😉

Quelles sont les coordonnées GPS du point G ?

Quelle est la taille du point de Gräfenberg ?

C’est une bonne question : combien de centimètres fait un point G ? Quelle largeur fait-il ? Quelle épaisseur a-t-il ? En fait, vous le lirez un peu partout sur internet, il n’est pas plus grand qu’une pièce de 2 euros. Cela me fait toujours penser à la pub de chez Carglass. Cela me fait toujours rigoler.

Évidemment, c’est juste pour vous donner une bonne idée de sa taille, une image mentale. Ce n’est pas au millimètre près, vous vous en doutez bien. Dès lors, c’est important de connaitre sa taille mais ce n’est pas le plus important. Et oui, il va surtout falloir le sentir, le voir (ici en photo) ! Et oui, vous êtes unique, pas vrai ? Dès lors, un peu comme pour le nez, la poitrine etc., il y en a de toutes les formes et de toutes les tailles. C’est exactement pareil pour le point G !

Ne se fier qu’à un simple portrait robot du point G (point de Gräfenberg) pour apprendre à le connaitre, c’est une mauvaise chose selon moi. Il faut aller plus loin. En effet, il faut surtout faire la connaissance de votre propre point G et ne surtout pas commencer ce travail de recherche en se basant sur des généralités. Dès lors, pour y arriver, il va falloir renouer avec des questions qui touchent à vos sensations, vos émotions. Pourquoi ? Afin de comprendre comment est fait votre point G et ce en découvrant quelles sont les parties de votre point G les plus sensibles donc les plus intéressantes à stimuler pour jouir (et éjaculer). Je vais y venir en fin d’article.

Vous aurez juste besoin de votre doigt et de votre tête pour le trouver !

On en vient à une question importante : où le point G est-il situé dans le vagin ? Sa localisation est-elle une « vérité vraie » chez toutes les femmes ? Si on connait sa taille, il faut maintenant le trouver. Si vous voulez plus d’infos sur cette question, je vous laisse lire mon article sur sa localisation ici.

Pour faire simple, vous n’avez pas besoin de chercher au fond du vagin. Il est proche de l’entrée du sexe féminin, côté ventre, pas loin de l’entrée du canal de l’urètre lorsque vous introduisez un doigt dans le vagin. Dès lors, vous n’avez pas besoin d’avoir fait médecine et de vous improviser gynécologue, pas du tout.

Dans le sexe féminin, il est situé à une distance qu’on peut évaluer entre 4 et 7 cm de l’entrée du vagin. Il est sous l’os pubien, derrière la vessie et il a un lien avec l’urètre.

Il n’est donc pas caché. Je vais d’ailleurs y revenir dans quelques instants en vous donnant 2 tests (très très simples) pour le trouver. Et ces deux tests, ils sont à essayer dès ce soir.

Faites jouir votre femme avec mes astuces (vidéos)

Faites ces 2 tests pour localiser le point G

Pour le trouver, il faut donc en venir à du concret. Et ce que je vais vous révéler se vérifie chez absolument toutes les femmes. C’est important de le préciser. Je vais donc vous donner 2 astuces à tester au plus vite afin que vous puissiez avoir une bonne idée de la localisation de ce point G. Ces astuces vont en effet vous permettre de faire des « constatations anatomiques » très pratiques pour trouver le point G.

Que vous soyez blonde, brune, rousse, que vous soyez grande, petite ou que vous ayez 25 ans ou encore 55 ans, peu importe, cela marche chez toutes les femmes.

Avec 2 doigts, vous allez dire bonjour à votre point G

Glissez votre annulaire et votre majeur dans le vagin. En faisant cela, les deux premières phalanges du majeur et environ les deux premières phalanges de l’annulaire (tout dépend de la taille de vos doigts) se retrouvent dans le vagin. Et vous savez quoi ? Le point G est alors situé au bout de vos doigts.

Cette technique vous donne un bon aperçu de la localisation du point G lorsque vous vous masturbez mesdames ou messieurs, lorsque vous masturbez une femme. Vu que vous n’allez pas entrer un double décimètre dans le vagin pour mesurer ces 4/7 cm, c’est un bon moyen de tomber dessus facilement.

Une autre astuce consiste à le repérer depuis l’extérieur

Oui oui, il existe un repère géographique (entre guillemets) pour savoir si vous enfoncez suffisamment ou pas vos doigts dans le sexe féminin et ce afin de tomber sur le point G. Je vous laisse jeter un œil à cette astuce ici.

On verra d’autres astuces et constatations anatomiques dans ma méthode.

Retenez de plus que je fais bien le distinguo entre d’une part, localiser le point G et d’autre part, partir à sa recherche pour le réveiller, ce qu’on fera dans mes tutos vidéo. Ce sont deux choses bien différentes. Et oui, pour ne faire qu’un avec ce point G lors de sa stimulation, il va falloir se fier à plusieurs indices (texture particulière etc.) mais aussi mettre en place tout un processus très précis pour le faire apparaitre et par conséquent pour le trouver (ce que vous ne faites pas et ce qui explique que vous ne le trouvez pas aujourd’hui). On verra ça ensemble dans ma formation car savoir où il est, c’est bien mais savoir comment le faire renaitre de ses cendres et/ou sortir de sa grotte, c’est une autre paire de manche. Mais je vous rassure, tout cela s’apprend ! 😉

Toutes les femmes ont le point G localisé au même endroit dans le vagin ! Oui mais il y a un mais !

Quand je vous dis qu’il y a un mais, c’est qu’il ne faut pas passer à côté de ce que vous allez lire juste après. Soyez attentif et attentive.

Chaque femme donc chaque point G est unique, ne l’oubliez jamais !

Pour répondre à la question centrale de mon article : toutes les femmes sans exception ont un point G et tous les points G ont une localisation similaire. Cependant, attention à ne pas me faire dire ce que je n’ai pas dit. Tous les points G ne sont pas localisés au même endroit au millimètre près. Chaque femme est unique donc chaque vagin est unique encore une fois. C’est là qu’intervient ma méthode en ligne. Elle vous donne toutes les clés pour le trouver en prenant en compte vos spécificités mesdames et les spécificités de votre partenaire messieurs.

Cependant, savoir où il est, c’est top mais ce n’est qu’une première étape. Encore une fois, il va falloir aller plus loin. Et c’est ce qu’on fera dans ma méthode. Pourquoi ? Le point G est une zone du sexe féminin un peu capricieuse (voir un peu têtue) quand on ne sait pas comment lui parler. Pour quelle raison ? Tout simplement parce-que vous l’avez laissé de côté depuis bien trop longtemps (voir depuis toujours). Dès lors votre point G vous fait la gueule ! 🙂 Oui, oui, je ne plaisante pas. Il faut donc prendre en compte un certain nombre d’indices précis (texture etc.) pour le situer, certes, mais pas que. Il va donc falloir l’apprivoiser et se le réapproprier de la tête au pied !

Une question de sensibilité du point G

Il va falloir faire tout un travail de fond pour le faire bander, pour l’éveiller et pour ce faire, je vous donnerai d’ailleurs une procédure étape par étape dans ma formation. C’est ensuite une question de doigté et de techniques mais ce n’est pas tout. Et non, cela ne s’arrête pas là. Je m’explique.

En effet, un grand nombre de femmes arrivent à mettre le doigt dessus (parfois sans le savoir) mais elles ont un portait robot du point G tellement fantasmé qu’elles ne peuvent rien en faire. Pourquoi ? Pour beaucoup de gens, le point G se résumerait à un point. Maintenant, vous le savez, il ressemble plus à une zone qu’à un véritable point très délimité. Et cela va encore plus loin. Et oui, le point G se décompose en plusieurs parties bien distinctes : la tête, le corps, la queue.

Dès lors, stimuler le point G ne s’improvise pas. Il faut connaitre les spécificités de VOTRE point G ! Et oui, il ne sera pas sensible partout de la même manière. Dès lors, savoir si c’est la tête, le corps ou la queue qui est le plus sensible, cela vous permettra alors d’insister sur la zone la plus jouissive et donc d’être efficace lorsque vous vous occuperez de ce point g. Et cette question de sensibilité, c’est avant tout une question de prostate.

Une question de prostate féminine

Le point G est en quelque sorte moulé sur la forme de la prostate féminine, les glandes prostatiques étant alors réparties différemment selon le type de prostate. C’est cette concentration de glandes prostatiques qui va déterminer la ou les parties les plus sensibles de votre point G.

Quand on sait que toutes les femmes n’ont pas une prostate identique, on comprend alors l’importance de ne pas laisser ce sujet de côté (et je m’adresse à ces dames mais aussi à ces messieurs).

Dans ma formation, je vous parle des différents modèles de prostate féminine que vous pourrez rencontrer. Mesdames, cela sera alors l’occasion de vous faire prendre conscience de votre propre prostate et ce dans l’optique de savoir comment stimuler votre point G de façon optimale (afin de jouir et de devenir femme fontaine). La réponse à la question « quel est mon type de prostate féminine ? » est donc importante !

Je ne vais pas rentrer dans les détails ici. Retenez juste que connaitre sa prostate est loin d’être négligeable pour avoir des orgasmes vaginaux et fontaines ! En effet, comme je vous disais, c’est grâce à cette connaissance que vous saurez sur quelle partie du point G (et pas ailleurs) vous devrez utiliser mes techniques (afin justement de stimuler ces glandes prostatiques génératrices de plaisir). Pas de panique, je vous expliquerai tout ça dans ma méthode sexuelle.

Ma conclusion

Au final, oui, le diable se cache dans les détails. Localiser le point G, c’est bien mais cela ne se résume pas qu’à ça ! Cela se saurait sinon. Toutes les femmes seraient comblées sexuellement or ce n’est pas le cas. Les ramifications sont nombreuses quand on parle de point G. Or pour jouir grâce à cette zone érogène qui fait couler beaucoup d’encre, il ne faut faire aucune impasse.

Pour conclure, le point de Gräfenberg existe, il est situé dans tous les vagins au même endroit mais savoir où il se situe ne suffit pas. Mesdames (et messieurs), il va en effet falloir faire avec les spécificités de ce (votre) point G, un point G unique qui demandera donc une stimulation spécifique en fonction de ses caractéristiques propres.

Pour finir, je n’ai qu’une chose à vous dire : il ne vous reste plus qu’à partir (vraiment) à la découverte de ce fabuleux G-Spot ! 😉

Travaillez mes techniques pour donner des orgasmes

Continue Reading
Cliquez ici pour commenter

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les Catégories 🔍

Les Stages avec Moi 👑

Alicia témoigne (point G) 🎬

L’avis d’Antoine (vidéo) 🎬

À Lire Absolument 🚨

Ma méthode en détails 💦