Arrêtez de croire que le point G ressemble à un point !

Je crois honnêtement que je reçois bien une trentaine de messages par jour pour me demander à quoi ressemble concrètement le point G. En lisant les mails de ces messieurs et de ces dames, je comprends pourquoi la quête du point G (et de l’orgasme) est si compliquée ! Déjà, un conseil, lisez mon blog du premier au dernier article, vous en saurez beaucoup plus sur le point G : comment le repérer, quelle tête il a, où le trouver etc.

Ce qui revient aussi très souvent dans ces mails, et c’est là que je veux en venir, c’est qu’on me dit : « j’ai beau le chercher, je ne trouve rien qui ressemble à un point ».

C’est là que le bât blesse selon moi car 100% des femmes et des hommes qui me contactent se plantent littéralement dans leur recherche. C’est un peu comme pour la quête du Saint Graal. Tout le monde est persuadé que c’est une coupe, un calice mais si cela se trouve, c’est tout autre chose. Pour le point G, c’est pareil : 100% des personnes qui se plaignent de ne pas le trouver ne le trouvent pas tout simplement parce-qu’elles ne cherchent pas dans la bonne direction. Pourquoi ? En fait, elles n’ont pas le bon portrait robot du point G entre leurs mains.

Je vais donc être concis et rapide dans cet article pour vous faire comprendre que vous faites fausse route quand vous pensez point G !

Le point G ne ressemble pas à un petit bouton miracle et encore moins à un point

Stop aux idées reçues et aux fausses croyances !

En fait, l’erreur que font 100% des gens, c’est qu’ils cherchent une zone qui ressemble justement à un point bien délimité avec des bords parfaits, nets, un peu comme s’il avait été tracé avec un compas. Forcément, quand on cherche quelque chose de tout rond dans le vagin, en l’espèce sur la paroi antérieure, c’est mal barré. Il faut dire que c’est complètement stupide d’avoir appelé ça un point. Perso, cela ressemble tout sauf à ça selon moi.

C’est un peu comme si je vous donnais une carte au trésor et que je vous disais que les lingots d’or se trouvaient dans un coffre sous un cocotier alors qu’ils sont en fait dans un sac plastique. Vous partiriez avec un sacré désavantage car il y a de grandes chances que vous ne prêtiez même pas attention à ce vulgaire sac plastique si vous tombez dessus. Or, vous l’avez vu, vous l’avez peut-être même touché, effleuré mais vous ne vous êtes pas attardé sur ce sac qui ne paye pas de mine car vous étiez focalisé sur autre chose.

Combien de membres de ma méthode, femmes et hommes, ou de mes ex petites amies ont halluciné en voyant ce point G pour la première fois de leur vie, un point g qu’ils n’imaginaient pas du tout comme ça ! Il y a très souvent un gouffre entre ce que vous imaginez et la réalité surtout niveau sexe, croyez-moi ! Et Savoir avec un grand s, cela débloque bien des situations !

Voilà ce qu’est réellement le point de Gräfenberg en image

Moi, si je devais décrire le point G physiquement parlant entre guillemets, je dirais qu’il ressemble à une langue de chat très striée. Oui, oui, je parle bien du petit gâteau ! lol On peut aussi penser à une forme de bonbon. Il convient de laisser libre cours à son imagination. Concrètement, ce sont en fait des sortes de petits « nœuds » qui émergent de la paroi antérieure du vagin quand l’excitation est à son paroxysme.

En le voyant sur l’illustration ci-dessous, dites-moi en commentaires à quoi il vous fait penser !

Une illustration qui vous montre à quoi ressemble le point G

Dès lors, y voir un point comme un cercle géométrique, c’est se mettre le doigt dans l’œil jusqu’au coude. Il faut dire que quand on lit et quand on entend « point » G, on pense point stricto sensu donc ce n’est pas de votre faute si vous passez complètement à côté de lui en solo ou en duo. Je suis aussi là pour remettre les points sur les i !

Vous ne trouverez jamais le G-spot si vous ne suivez pas mes conseils

Fiez-vous à quelqu’un qui le connait donc qui peut vous dire à quoi il ressemble

Comme je vous disais, ne pas avoir les bonnes infos sur le G-Spot, c’est comme chercher une aiguille dans une botte de foin, vraiment. Il y a donc 100% de chances que vous ne le trouviez pas car vous cherchez quelque chose qui n’est qu’un mirage. Et oui, l’idée que vous vous faites du point G est falsifiée par ce qu’on peut vous en dire dans tous les médias (blogs, télé…). Pourquoi ? Tout simplement parce-que les articles et les gens qui vous en parlent en restent à de la théorie souvent très abstraite, évitant le factuel par peur de ne pas savoir quoi dire. L’ont-ils déjà titillé au moins une fois dans leur vie ? Pas si sûr !

Moi, je suis « dans le dur » car je vous montre à quoi ressemble ce point G en pleine action. Je ne blablate pas pour ne rien dire ! Comment cela se fait-il ? Et bien, c’est très simple, j’en ai stimulé plus d’un dans ma vie !

Au final, que cherchez-vous depuis bien trop longtemps ? Je vais vous le dire : quelque chose qui n’existe pas. Le point G existe mais ce n’est pas lui que vous cherchez. Vous cherchez du vent !

Le point G doit s’apprivoiser avec sérieux

Dès lors, le principal est de prendre votre temps et de bien reconnaitre ces petits chéneaux (en forme de gouttières) qui le délimitent par rapport au reste du vagin et ce quand il est excité. Cela vous permettra de vous faire une bonne idée de sa « consistance », de sa « gueule » mais surtout de le « rencontrer » avec un de vos sens : le toucher. Il faut l’apprivoiser et cela ne s’improvise pas surtout qu’il a besoin de beaucoup d’amour pour éclore (préliminaires, techniques etc.) si vous voulez qu’il ressemble à l’illustration ci-dessous, un point G alors « à point » pour donner des orgasmes vaginaux ! Au final, vous voyez vraiment un point ? Et non, on est bien d’accord !

Savoir reconnaitre le G-Spot !

Touchez le point G avec votre doigt mais aussi avec votre mental

Et oui, il faut avant tout se fier à ce que vous ressentez quand vous passez le doigt dessus car le point G se voit surtout avec votre esprit. C’est étrange dit comme ça mais il faut pouvoir jauger de son emplacement, se faire une carte virtuelle dans votre tête pour savoir où viser pendant la masturbation mesdames et messieurs mais aussi pour arriver ensuite à le stimuler avec le pénis. Il faut donc ne faire qu’un avec lui et le connaitre sur le bout des doigts, c’est le cas de le dire. Il n’est donc pas question ici de trouver une zone qui formerait un point d’une taille bien définie avec un diamètre très précis, c’est bien plus profond que ça. Le point G, cela s’appréhende, ce n’est pas une zone qu’on va vous livrer sur un plateau d’argent.

Il faut intégrer que chaque point g a ses particularités

Demander à sa femme d’activer ses muscles PC pour pousser afin d’être en tête-à-tête avec son point G (ou le vôtre mesdames devant un miroir), c’est très important pour mettre une image sur sa texture et enfin comprendre que sa comparaison avec un point dessert tous ceux et celles qui le recherchent. Cela vous aidera à le voir avec les yeux pour ensuite bien le sentir afin de savoir où « frapper ». Et oui, ne l’oubliez pas, tous les points g sont différents. Il faut l’intégrer ! Dès lors il va donc aussi falloir que vous compreniez le vôtre mesdames et celui de votre partenaire messieurs ! Je détaille tout ça dans ma formation !

Or après avoir dépassé cette étape de familiarisation, vous aurez ensuite envie de naturel et de fluidité. La pratique et sa connaissance (anatomique…) sont donc essentiels. Vous devez être son meilleur pote et tout savoir de lui car le point G de votre femme a des particularités que celui de votre ex n’avait pas (et inversement). En sachant ça, vous aurez toujours une longueur d’avance pour bien vous en occuper. Et ça, cela s’apprend aussi dans ma méthode ! On est donc bien loin du « je cherche quelque chose qui ressemble à un point et c’est gagné » !

Ne mettez jamais la charrue avant les bœufs

Vous le comprenez, se demander comment trouver le point G et où le localiser, c’est super mais avant ça, il faut déjà comprendre qui est ce point G et quelle définition réelle il faut lui donner. Ce n’est donc pas un point mais bien une zone qu’il faut s’approprier par vous-même. Il ne vous sautera pas au visage, croyez-moi ! C’est à vous d’aller le chercher.

Je pense que maintenant, vous ne ferez plus l’erreur de penser qu’on peut résumer le point G à un simple point  ! Bon, au boulot maintenant, il est grand temps de vous y mettre et d’aller le stimuler ! 😉

Amicalement,

Nicolas

Continue Reading
Cliquez ici pour commenter

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les Catégories 🔍

Un Tuto Squirting 🎬

À Lire Absolument 🚨

Ma méthode en détails 💦