Mélanie : un premier orgasme de l’urètre bouleversant ! (ma technique)

Ce n’est pas la première fois que je vous parle du point U. Pour ceux et celles qui débarquent sur mon blog ou qui sont passés à côté de son existence, c’est pour moi le moment de faire une nouvelle fois un focus sur l’orgasme de l’urètre. Pourquoi ? Tout simplement parce-qu’il y a peu de temps, j’ai fait la rencontre de Mélanie. On a potassé le sujet ensemble si je puis dire et depuis qu’elle a jouit avec son méat urinaire, elle ne s’en est pas encore remise. Ce n’est pas une image. Elle m’a dit qu’elle a mis deux jours à reprendre ses esprits et que depuis, elle ne peut plus s’en passer. L’impact sur elle a juste été incroyable. Je vais tout vous expliquer.

Avant toute chose, c’est quoi cet orgasme si particulier ?

L’orgasme de l’urètre, comme son nom l’indique, c’est un orgasme qui se produit en stimulant le méat urinaire. Pour parler un peu crûment, c’est une stimulation de l’orifice par lequel les femmes font pipi. Pas de panique, il n’est pas ici question de vous lancer dans des jeux urologiques. Non, il est ici question de revenir encore une fois sur les spécificités de l’anatomie féminine et de comprendre que le méat urinaire et l’urètre sont connectés au point G.

L'emplacement du méat urinaire

Et oui, l’éponge para-urétrale qui fait corps avec le point G entoure l’urètre. Regardez :

Une connexion entre méat, urètre et point G

Dès lors, il ne faut pas avoir fait médecine pour comprendre que stimuler l’urètre par l’intermédiaire du méat, c’est le meilleur moyen de donner un orgasme du point G et ce indirectement entre guillemets.

C’est une zone incroyable que j’ai eu l’occasion de tester avec 100% de mes petites amies. A chaque fois, c’est un festival de réactions dantesques. Il faut le voir pour le croire. Je vise dans le mille à tous les coups.

Si vous vous demandez pourquoi personne ne masturbe cette zone et pourquoi on n’en parle pas (ou peu), c’est ultra simple. 99% des femmes et des hommes ne sont pas au courant vu que l’exploration anatomique et sexuelle, ce n’est pas quelque chose que les gens ont l’habitude de faire. C’est pourtant la clé : en se caressant, on peut découvrir son corps donc les zones érogènes qui donnent du plaisir. C’est évident et pourtant il y a encore un tabou à parcourir son sexe, surtout chez les femmes, un sexe interne pas si facile à appréhender. Dès lors on s’en tient à ce qu’on connait donc forcément, les zones inexplorées et orgasmiques sont nombreuses.

Pour ne pas être redondant, je vous laisse jeter un œil à cet article où je détaille le point U si jamais vous souhaitez avoir plus d’infos sur le pourquoi et le comment de ce plaisir intense !

Mélanie a eu l’orgasme (de l’urètre) de sa vie

La découverte de Mélanie, une illumination

Il y a quelques temps, j’ai donc fait la rencontre de Mélanie, une jeune femme assez timide je dois dire. Elle m’avait parlé de son côté un peu introverti surtout au lit. Dès lors, au lieu d’utiliser la technique de Spiderman, une technique qui peut impressionner car il faut doigter le point G avec insistance (pour faire jouir et éjaculer), j’ai voulu allier douceur et découverte d’une zone inconnue hyper orgasmique. Je voulais la faire sortir de sa zone de confort sans pour autant trop la « malmener » et la brusquer. Je ne voulais pas être intrusif sexuellement en rentrant plusieurs doigts ou en commençant à utiliser des techniques « de fou » sur elle.

Le point U a cet intérêt qu’il est très facile à atteindre et sa proximité avec le clitoris aide aussi. On ne s’éloigne pas trop des sentiers battus entre guillemets donc cela met en confiance. Comme à chaque fois, il faut bien entendu communiquer avec sa partenaire pour ne pas trop la surprendre. Mélanie me donne le feu vert, c’est parti mon kiki !

L’orgasme la met K.O

Après de bons préliminaires, je m’approche de son méat. L’excitation a gorgé ses tissus érectiles de sang, son méat est ultra sensible. Aucun de ses ex ne s’est jamais occupé de cette zone durant la relation sexuelle. Elle frémit, elle se demande ce qui se passe mais le plaisir l’emporte. Je la prépare à cette stimulation (on le verra dans ma méthode) puis je finis en plein sur son méat.

Mon choix se porte sur la technique de la toupie infernale (je vous en parle en images juste après). Doucement puis de plus en plus rapidement, je frotte son point U. Elle a un petit mouvement de recul, elle me regarde un peu perdue…

La technique sexuelle de la toupie infernale

Je la rassure et on poursuit. Je l’embrasse (bouche, cou…), j’utilise ma main (gauche) qui est libre pour stimuler sa poitrine, ses hanches, ses cuisses, son clitoris… Bref, je multiplie les stimulations pour que son esprit ne soit pas focus uniquement sur son point U qui lui envoie tout un tas de sensations inouïes en pleine tronche.

L’orgasme arrive très vite. Je n’avais pas un chrono sur moi mais je dirai une minute, pas plus. Elle se tortille dans tous les sens, j’ai du mal à la stimuler tellement elle ne tient plus en place. Elle me dit : « il se passe un truc… », tout son corps se crispant. Je sens qu’elle va jouir mais surtout qu’elle va éjaculer. Ni une ni deux, elle arrose tout le lit mais aussi mon bras. C’est la première fois qu’elle éjacule ! C’est si fort qu’elle se sent limite mal. Elle n’est pas loin de tourner de l’œil. Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que cela m’arrive. Je la prends dans mes bras. Vu sa réaction, je n’essaye pas de la rendre multi-orgasmique… Elle reprend ses esprits difficilement…

Cela peut paraitre dingue vu de l’extérieur mais quand on laisse de côté des zones érogènes pendant des années, le jour où vous mettez le doigt dessus, vous accédez à un plaisir illimité. Cela décoiffe.

C’est un peu comme si un homme ne s’était jamais masturbé de sa puberté à ses 40 ans. Le jour où il jouit, cela le bouleverse. Il se libère ! Et bien là, c’est pareil !

L’après…

Ce jour-là, elle a découvert une facette de sa sexualité qu’elle ne connaissait pas. J’ai donc décidé de vous en parler car cela m’a vraiment marqué. Sa réaction sur le moment a été forte mais c’est surtout « l’après » qui l’a encore plus été. Je m’explique. Comprendre qu’elle était passée pendant toutes ces années à côté de ce plaisir immense, cela a crée un déclic en elle. Elle est alors devenue assoiffée de connaissances. Cela l’a changé profondément. Elle n’est pas devenue pour autant une nana ultra extravertie. Non pas du tout, cela a juste changé sa façon de voir le sexe et surtout son sexe. Elle a tout simplement renoué avec ce dernier.

On a alors passé des soirées à essayer mes techniques et vous savez quoi ? Maintenant, dès qu’elle a une idée (de technique innovante, de position intéressante…), elle m’envoie un petit SMS pour que je passe chez elle. Son imagination est débordante. Cela m’impressionne ! Bref, cela bouillonne en elle. C’est une jeune femme qui s’est mis un sérieux coup de pied aux fesses après avoir compris que le sexe, ce n’était pas quelque chose de monotone. Aujourd’hui, elle profite tout simplement de ce corps féminin qui peut lui procurer un plaisir complètement fou.

Pourquoi ce déclic ? Tout simplement parce-qu’elle a découvert ce que c’était qu’un vrai orgasme. Cela a alors réveillé tout le reste de son corps, un peu anesthésié par le manque d’investissement de ses ex mais aussi de sa part. Elle a juste compris que le plaisir qu’elle avait pu ressentir auparavant, ce n’était rien par rapport à ce que son corps pouvait lui offrir. Et ça, je peux vous assurer que cela motive une femme à vouloir découvrir tous les types d’orgasmes qui existent.

Allez, voyons un peu cette technique qui a tant plu à Mélanie…

La technique de la toupie infernale

A noter que je vous expliquerai dans ma méthode tout ce qu’il faut savoir sur l’approche à effectuer pour stimuler cette zone. Et oui, on ne doigte pas l’urètre comme ça n’importe comment.

Mes explications sur cette technique !

Le doigt bien lubrifié, vous allez effectuer un mouvement de stimulation circulaire, un mouvement continu, un mouvement qui peut vous rappeler celui d’une toupie qu’on lance sur le sol (d’où le nom de cette technique). Dans le sens des aiguilles d’une montre, vous allez donc frotter le méat avec la pulpe de votre doigt. Regardez :

La technique de la toupie infernale pour donner un orgasme

Soyez vigilant, c’est votre partenaire qui va vous dire si vous pouvez effectuer une pression plus importante, encore plus rapide. Cependant on ne rentre pas son doigt à l’intérieur de l’urètre ! Warning ! lol Ici on veut juste stimuler le méat.

Soyez surprenant, le sens de stimulation se fait dans le sens des aiguilles d’une montre puis dans l’autre sens.

Mesdames, si vous êtes seule, c’est une technique idéale. Un conseil, fermez les yeux pour ressentir toutes ces nouvelles sensations qui vont parcourir tout votre corps ! Mélanie l’utilise seule et elle s’en sort très très bien.

Stimulez une zone bien précise

Stimuler le méat urinaire, c’est efficace mais votre doigt doit se concentrer sur toute la zone que j’ai bien délimité sur la photo-ci dessous.

Pourquoi cette zone ? Tout simplement parce-que l’urètre est entourée par le tissu para-urétral donc il faut bien insister sur toute cette zone dans le voisinage de cet orifice urinaire afin de vous servir de toute cette éponge para-urétrale.

Stimulez le méat et son pourtour

Je reviendrai sur cette technique (et bien d’autres) dans mon guide. On verra d’ailleurs ensemble tous les petits détails qui font toute la différence.

En vidéo, c’est encore mieux !

Vous voulez en savoir plus sur cette technique ? Dans ma newsletter, je vous enverrai un extrait sans tabou de cette technique en vidéo. Vous verrez, j’utilise cette méthode pour masturber le méat sur une actrice x. Comme Mélanie, elle squirt grâce à cette technique. Pour vous inscrire, c’est par ici.

La méthode de la toupie infernale fait éjaculer

Un module dédié pour les gourmand(es)

Rappelez-vous que dans ma formation, je creuse le sujet du point U. Vous aurez alors le choix entre plusieurs techniques pour stimuler cette zone démentielle !

Toutes mes techniques pour stimuler le point U

En tout cas, le mot de la fin, le voici : ne pas stimuler cette zone, cela serait juste criminel de votre part ! 😉

Amicalement,

Nicolas

Continue Reading
Cliquez ici pour commenter

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les Catégories 🔍

Un Tuto Squirting 🎬

À Lire Absolument 🚨

Ma méthode en détails 💦