La double stimulation sexuelle (bouche et doigts), la clé du plaisir féminin

C’est votre copine qui sait comment vous pouvez la faire jouir

Vous le savez maintenant, je discute toujours de sexe avec mes partenaires. Vous devez d’ailleurs en prendre de la graine dès à présent ! Quand je commence à parler avec ma copine de ce qu’elle aime ou pas d’ailleurs, j’arrive à avoir une vision globale de mon plan d’action afin de lui faire l’amour en m’adaptant à ses envies (et pas juste aux miennes).

Cela me permet aussi de mettre le doigt sur les énormes lacunes de ses ex petits amis et de ne pas refaire les mêmes erreurs. A force de parler cul, je commence à savoir comment les mecs font l’amour aujourd’hui. Je fais une généralité car mon expertise dure depuis quelques années maintenant.

Quand je commence à parler sexe, leurs visages s’illuminent. C’est automatique. Pourquoi ? Tout simplement parce-que dans 99% des cas, pas un seul de leurs ex n’a pris la peine de prendre le temps de comprendre ce qui pouvait les faire jouir. Les mecs n’ont aucune jugeote je trouve. Et oui, la clé du plaisir de votre copine n’est pas cachée, c’est votre nana qui la détient. Il suffit juste de lui demander pour savoir comment s’y prendre. Comme vous, elle se masturbe et comme vous elle sait ce qui lui donne du plaisir. Il suffit juste de lui poser la question.

Dès lors, j’ai demandé certes mais pour savoir, il faut voir. J’étais dès lors super attentif quand ma copine se masturbait face à moi. Se masturber face à face, c’est juste génial et cela vous en apprendra beaucoup sur son corps. Si jamais cela la dérange (la masturbation étant quelque chose de très personnel pour beaucoup de gens), pas de souci. Il vous suffit de bien regarder comment elle se caresse quand vous faites l’amour.

J’en suis arrivé à la conclusion suivante (très instructive) : une nana qui doigte son vagin va systématiquement (allez, dans 9 cas sur 10) se caresser le clitoris (consciemment ou pas d’ailleurs). On peut alors utiliser cette force à notre avantage durant le cunnilingus. On va y revenir…

Pourquoi la double stimulation clitoris/vagin est si bonne ?

L’erreur principale que font 99% des mecs

La plupart des hommes pensent qu’ils seront beaucoup plus efficaces s’ils s’occupent uniquement d’une seule zone érogène primaire à la fois : point G, clitoris, anus, point U, deepspot etc. Stimuler plusieurs zones érogènes en parallèle, c’est aussi pour pas mal d’hommes une preuve de leur incompétence. Ils seraient soit disant considérés comme inefficaces et pas doués à vouloir jouer sur plusieurs tableaux à la fois. Les mecs sont têtus et pour eux, c’est le point G sinon rien. On aime la difficulté nous les hommes ! Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué, n’est-ce pas ?! Cela me fait penser aux mecs qui se vexent quand leur copine se caresse le clitoris pendant la pénétration vaginale ! C’est ahurissant de penser comme ça !

Pour certains, c’est aussi un problème de coordination, de synchronisation qui les poussent à se concentrer sur une seule zone et pas deux en même temps. Ne vous inquiétez pas, je vous propose des techniques très faciles d’utilisation dans ma formation. 😉

Vouloir à tout prix masturber le point G seul, en pensant avoir déjà assez de boulot pour le trouver, le stimuler donc pourquoi en plus s’embêter avec le clitoris (et des zones érogènes secondaires et tertiaires), c’est se planter. Dès lors, ils pensent bien faire mais c’est une erreur qui a en plus un impact négatif sur le plaisir de leur copine.

Je vous comprends, moi aussi par le passé je me suis dit : « il faut déjà que je me dépatouille bien avec un endroit bien précis du vagin de ma copine, je ne vais pas aller en plus me rajouter une difficulté ». Oui mais non car cette difficulté est en fait une alliée pour atteindre l’orgasme.

Il faut se servir des connexions du corps féminin, notamment entre le point G et le clitoris

Le corps de votre femme, il faut le voir comme un réseau autoroutier où tout est interconnecté. Vous avez des péages et des autoroutes entre ces péages. Ces péages, ce sont les zones érogènes donc si vous stimulez plusieurs péages à la fois, vous allez aussi jouer sur les zones entre ses péages (matérialisées par ces autoroutes), des autoroutes qui peuvent alors faciliter les orgasmes et le squirt.

Stimuler une zone érogène seule procure évidemment du plaisir mais la combinaison de deux « zones érogènes jumelles (connectées) », c’est la voie royale vers un max de plaisir et des fontaines.

Pour vous donner un exemple de connexion entre des zones spécifiques (et inattendues) du corps féminin (avant de passer à du lourd dans la suite de mon article), masser les pieds (et notamment des zones de part et d’autre du talon, cf photo ci-dessous) a une influence sur les organes génitaux féminins. Réaliser un massage doux et circulaire près des malléoles (zone entourée sur la photo ci-dessous) peut donc exciter votre petite amie grâce à cette connexion entre ces zones très distinctes.

Une connexion entre les pieds et le vagin

Le point G et le clitoris : deux amants terribles

Il faut déjà poser les bases : quid du clitoris et de l’éponge para-urétrale ?

Déjà il faut comprendre ce qu’est réellement le clitoris. Il y a ce que vous voyez et ce que vous ne voyez pas. Je m’explique avec cette illustration ci-dessous :

Le clitoris illustré

Quand on regarde l’illustration ci-dessus de plus près en tant que non initié, on se dit « ok, le clitoris a une drôle de tête finalement ». 😉 Si on va un peu plus loin et qu’on se réfère à une étude des docteurs J M Hutson, H E O’Connell, C R Anderson et R J Plenter, intitulée « la relation anatomique entre l’urètre et le clitoris » (publiée dans « Le journal de l’urologie »), on apprend que les bulbes du vestibule font aussi partie du clitoris.

Ce n’est pas anodin car comme vous le voyez sur le schéma ci-dessous mettant en parallèle un visuel du clitoris (à droite) et une vision plus globale de ce clitoris dans le corps féminin (à gauche), on remarque que le clitoris et les bulbes du vestibule se poursuivent jusqu’à l’éponge para-urétrale, une éponge pas innocente dans le déclenchement des orgasmes fontaines.

Un visuel détaillé du clitoris

Jusque là, vous me suivez ? Ok, faisons un petit focus sur le clitoris. Regardez l’illustration ci-dessous :

Le clitoris et l'éponge para-urétrale

On le voit très bien sur l’illustration ci-dessus, l’urètre est entouré par ce tissu para-urétral, tissu sur lequel j’ai fait un focus sur les schémas ci-dessous :

L'urètre et le tissu spongieux para-urétral

Faisons maintenant un zoom sur cette fameuse éponge para-urétrale, regardez :

Zoom sur l'éponge para-urétrale

On va pouvoir déjà en tirer une première conclusion…

Que faut-il en retenir pour le moment ?

Retenez donc qu’on a le clitoris, les bulbes du vestibule qui appartiennent au clitoris, ces bulbes du vestibule qui entourent l’urètre, urètre entouré par le tissu para-urétral. On peut donc imaginer une autoroute entre ce clitoris et l’éponge para-urétrale, tous les deux ultra-connectés.

Lisez la suite, vous allez voir, tout va s’éclaircir…

Le lien entre le clitoris et le point G

On en vient à ce fameux lien entre le clitoris et le point G. Et oui, lorsque vous allez stimuler le clitoris avec vos doigts ou votre bouche, il va se produire une « érection » externe (le gland du clitoris qui enfle à l’œil nu) mais aussi interne. Stimuler le clitoris partie visible vous permet donc de stimuler le clitoris partie non visible et plus précisément une zone dont les tissus sont étroitement connectés au clitoris à savoir l’éponge para-urétrale (que vous voyez sur le schéma ci-dessous entourée en pointillés noir). Et oui je vous le rappelle, les bulbes du vestibule appartiennent au clitoris et entourent l’urètre, un urètre entouré par cette éponge para-urétrale (d’où son nom), la stimulation du clitoris gorgeant de sang tout ce réseau de tissus très vascularisés et étroitement liés les uns aux autres.

Vous commencez à comprendre cette interconnexion ?

Le point G et le tissu para-urétral

Où je veux en venir ? Si je vous annonce maintenant que l’éponge para-urétrale fait en fait partie du point G (voir le schéma ci-dessus), vous voyez la conclusion qu’on peut en tirer ?

Pour faire simple, le clitoris (et ses tissus érectiles) est donc connecté à l’urètre (dont le méat) par le biais des bulbes du vestibule, à l’éponge para-urétrale, à la prostate féminine mais c’est aussi et surtout un clitoris connecté au vagin et donc par extension au point G (point G = éponge para-urétrale) !

Lorsque vous vous amusez avec le clitoris, cela a donc un impact sur le point G ! Et oui ! Cela explique aussi pourquoi mes techniques pour stimuler le méat urinaire (point U) font jouir les femmes, l’urètre étant connecté au tissu spongieux para-urétral donc au point G.

Pourquoi stimuler le point G et le clitoris en même temps est une si bonne idée ?

Dès lors en stimulant le clitoris et le point G de concert, vous allez maximiser le plaisir car vous bouclez la boucle ! En effet, vous effectuez une stimulation dans les deux sens j’ai envie de dire, une stimulation encore plus complète. Vous ne jouez pas sur un seul tableau à la fois en stimulant le clitoris seul de son côté (qui va aussi jouer sur le point G, vous le savez maintenant) ou en stimulant le point G seul de son côté (qui aura aussi un impact sur le clitoris).

Vous envoyez une double vague de stimulation à travers deux zones ultra connectées ! C’est juste dingue ! C’était important pour moi par ce cheminement de vous faire comprendre cette interconnexion pour justement savoir sur quoi vous agissez (et l’effet domino que vous déclenchez) quand vous faites un cunnilingus par exemple.

Une technique ? Non des techniques de double stimulation sexuelle !

La technique du volcan en éruption

Vous massez le vagin de votre copine avec votre index et votre majeur. Vous avez une main de libre donc vous allez pouvoir stimuler sa poitrine, son raphé du périnée ou même son anus. Pour la partie stimulation clitoridienne, vous allez mettre du lubrifiant dans votre bouche pour le réchauffer. Vous allez alors commencer à lécher le gland du clitoris, le lubrifiant chaud (la lave) coulant sur son clitoris mais aussi dans son vagin. Vous commencez par masser toutes les parois de son vagin pour finir par son point G.

La technique des piliers infernaux

Vous allez suivre les piliers du clitoris (cf photo ci-dessous) pour les lécher langoureusement et vigoureusement tout en doigtant son point G. Allez et venez sans oublier le gland du clitoris évidemment. Vous allez ainsi titiller la partie interne du clitoris (les piliers) d’une autre façon, plus directement en quelque sorte.

Une technique de stimulation buccale du clitoris

La technique des cornes de taureau puissance 2

Vous allez effectuer la technique des cornes de taureau tout en plaquant votre langue immobile contre son clitoris. Pendant que vous stimulez son point G, elle va pouvoir effectuer des petits mouvements de bassin pour stimuler son clitoris.

La technique des jumeaux

Vous allez imiter avec votre langue le mouvement de la technique de cornes de taureau. Stimulez le point G avec vos doigts et le clitoris en parallèle avec le bout de votre langue. Donnez de bons coups de langue avec le même geste que vous faites avec vos doigts. Soyez régulier pour adopter deux mouvements synchronisés.

A savoir avant de se lancer !

Les petites infos suivantes sont bonnes à connaître pour ne pas faire mauvaise route :

  • Écoutez votre partenaire car le clitoris peut devenir sensible voir douloureux. Arrêtez la stimulation si votre copine vous le demande.
  • Utilisez toute votre bouche durant la stimulation orale. Mangez-le et ne faites pas l’erreur de juste le lécher du bout de la langue (sauf technique particulière). Votre bouche humide pleine de salive, rien de tel comme lubrifiant naturel durant le cunni.
  • Avec les doigts ou la langue, ne faites pas d’économie sur le lubrifiant qu’il soit naturel ou pas.

Plus de démonstrations ?

Dans ma méthode, on verra effectivement un nombre important de techniques pour stimuler ce clitoris et ce point G afin de la faire jouir et lui faire tremper tous les draps. 😉

Amicalement,

Nicolas

Continue Reading
Cliquez ici pour commenter

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les Catégories 🔍

Un Tuto Squirting 🎬

À Lire Absolument 🚨

Ma méthode en détails 💦