• Le clitoris : érection et phimosis, ce qu’il faut savoir !

    Le clitoris est une source de plaisir intense mais faut-il encore savoir « qui il est » vraiment afin de pouvoir bien vous en occuper. Vous l’aurez compris, il n’est pas ici question de techniques sexuelles de stimulation mais bien de connaissance de ce clitoris. En effet, il ne faut pas attendre le moment fatidique, à savoir la relation sexuelle (ou la masturbation féminine en solo), pour commencer à vous intéresser à votre clito. C’est justement en le chouchoutant avant, en l’analysant, en essayant de le comprendre etc. que vous créerez une vraie relation avec ce dernier et ce afin que vous puissiez ensuite exploiter tout son potentiel sexuel ! Et croyez-moi, il vous le rendra bien !

    C’est donc en vous intéressant à votre clitoris que vous allez pouvoir aussi régler bien des déconvenues. Et oui, saviez-vous que votre clitoris pouvait avoir une véritable érection et que, comme les hommes, vous pouviez aussi rencontrer un phimosis du clitoris (avec toutes les conséquences négatives sur votre sexualité) ?

    Phimosis et érection du clitoris

    L’érection du clitoris : c’est une réalité (à prendre rapidement en compte) !

    Oui oui, vous ne rêvez pas, le clitoris entre lui aussi en érection lors d’un rapport sexuel, comme le pénis. Si vous ne le saviez pas (que vous soyez un homme ou une femme), c’est que vous ne vous intéressez pas assez au clitoris justement. Dès lors, il est primordial de connaitre votre vulve de A à Z, dans ses moindres recoins.

    Il est donc impératif de parcourir votre clitoris, partie externe certes mais aussi partie interne et ce avant même de parler de clito qui « bande ». 😉 Je vais y revenir avant de vous expliquer cette fabuleuse érection du clitoris (qui a de réelles conséquences sur vos orgasmes).

    La partie externe du clitoris : la plus connue (enfin oui et non) !

    Intéressez-vous à votre clitoris dès ce soir !

    Et oui, beaucoup de femmes connaissent leur clitoris sans le connaitre en quelque sorte. En effet, il y a un réel manque d’intérêt à son encontre, vraiment, car quand vous posez un vibro dessus mesdames ou que vous le masturbez, il faut que vous preniez conscience que ce n’est pas suffisant. L’intérêt, ce n’est pas ça !

    En effet, la plupart des femmes ne prennent malheureusement pas la peine de s’attarder dessus. Dès lors, ce n’est pas étonnant que beaucoup de femmes se plaignent ensuite d’une absence d’orgasmes clitoridiens. Vous ne pourrez pas jouir en vous occupant de votre clito si vous ne le connaissez pas vraiment. Il a besoin que vous le chouchoutiez et surtout il a besoin que vous le connaissiez par cœur ! Je sais, c’est fou, mais il a besoin d’attention pour réagir justement et pour vous faire jouir.

    Je vous le rappelle, la partie externe, c’est le clitoris que vous voyez de vos propres yeux j’ai envie de dire, le gland à la base du vagin (très vascularisé et érectile; c’est la partie la plus sensible du clitoris) mais aussi le prépuce du clitoris, ce petit bout de peau qui recouvre le gland du clitoris, une véritable protection, une barrière contre toutes les atteintes, les « attaques » extérieures (évitant ainsi au gland d’être exposé à l’air libre).

    Le clito en images !

    On peut d’ailleurs faire un véritable parallèle avec le prépuce du gland du pénis masculin, clitoris qui est, je vous le rappelle, le pendant féminin du pénis chez l’homme (tous deux ayant la même origine embryonnaire). Dès lors en disant cela et en comprenant l’importance du prépuce masculin, on ne peut pas passer à côté du prépuce féminin (un prépuce avec lequel vous pouvez aussi jouer).

    Le clitoris partie externe (photo et illustration)

    Photo/illustration du clitoris partie externe

    Jetez un œil (ci-dessus) à cette photo de sexe féminin (pas de floutage en zone membre) et à cette illustration. Elle n’est pas du tout anodine. Pourquoi ? Il faut en fait que vous l’imprimiez mentalement afin d’avoir toujours à l’esprit cette carte mentale anatomique quand vous posez vos doigts ici ou là.

    Et je le précise, parler de clitoris, ce n’est pas vous prendre pour une personne qui ne connait rien au sexe. Et oui, vous allez certainement vous dire « mais il me prend pour un con ou une conne, je sais très bien où est le clitoris. » Détrompez-vous, ce n’est pas si évident que ça pour tout le monde.

    Ici, je veux surtout faire un point car je ne le répèterai jamais assez, toutes les femmes sont différentes. Dès lors, chez certaines femmes le capuchon sera plus ou moins proéminent, chez d’autres les petites lèvres pourront plus ou moins cacher le clitoris etc. Bref, il vous faut le repérer en prenant en compte vos caractéristiques mesdames et celles de votre partenaires messieurs. C’est important car c’est le point de départ de toute la suite des « festivités » : stimulation lors des préliminaires etc.

    Après la partie externe, passons à la partie interne, tout aussi importante et pour le coup, très mal connue (voir complètement méconnue).

    La partie interne du clitoris : 99% des gens ne savent même pas qu’elle existe !

    Le clitoris cache (très) bien son jeu !

    Hein ? Quoi ? Il y a aussi une partie interne au clitoris ?! Et oui, c’est souvent le genre de réaction que les femmes et les hommes ont quand ils apprennent le vrai visage du clitoris, un clitoris qui cache bien son jeu, c’est le cas de le dire. Dès lors, non, le clitoris ne se limite pas au capuchon et au gland, bref à ce que vous voyez avec vos yeux. Et c’est aussi ce qui fait la beauté de cette zone érogène car qui dit clitoris interne et externe dit clitoris qu’on peut stimuler à plusieurs niveaux. C’est donc deux fois plus de plaisir.

    Interrogez votre entourage, vous le verrez par vous-même, très peu de gens le savent (5% de la population ? 4% ? moins très certainement) mais oui, le clitoris s’enfonce sous la vulve. Il embrasse le sexe féminin, il l’emmitoufle. Il est donc loin d’être cloisonné à la zone que vous connaissez tous et toutes, juste en dessous du pubis. Dès lors c’est essentiel de changer de paradigme concernant ce clito. Oui, il est plus grand que vous ne l’imaginiez !

    La partie invisible du clitoris en 3D (explications)

    La partie invisible, d’une dizaine de centimètres comme vous le voyez sur le modèle 3D ci-dessous, est donc composée :

    1. des corps caverneux clitoridiens formant le corps et les piliers du clitoris. Comme les corps caverneux du pénis, ils se remplissent de sang lors de l’excitation sexuelle et entrainent donc une véritable érection du clitoris.
    2. des bulbes, la seconde structure du clitoris, composée d’un tissu semblable à celui des corps caverneux, l’excitation du clitoris donc des bulbes ayant un impact direct sur la préparation de l’orgasme du point G (cf ma méthode).
    3. de ligaments, de nerfs clitoridiens, de muscles qui soutiennent et aident au contrôle de la mobilité du clitoris.

    La structure (3D) du clitoris

    Je vous la fais courte ici mais si vous voulez approfondir le sujet, je vous laisse plusieurs liens d’articles où j’en parle (ci-après) et ce afin de comprendre l’importance de la connaissance de cette structure interne (des éléments qui travaillent ensemble) pour une sexualité plus épanouie (en solo mais pas que) :

    Connaitre l’existence de cette partie interne, c’est aussi comprendre comment stimuler le clito dans sa globalité et intégrer le fait qu’il existe d’autres techniques afin de maximiser vos orgasmes clitoridiens (meilleure stimulation donc plus de plaisir sexuel) mais pas que. En effet, c’est aussi une façon de préparer votre sexe à d’autres types d’orgasmes (préparation au squirt, à l’orgasme vaginal etc.). Direction ma méthode sexe en ligne pour plus d’infos et de techniques. 😉

    L’érection du clitoris : explications et photos

    Comment se fait-il que le clitoris entre en érection ?

    Comme le pénis, le clitoris se remplit de sang durant l’excitation sexuelle. C’est un phénomène physiologique chez la femme dont on parle trop peu. On peut donc affirmer qu’il entre en érection, les nerfs et les vaisseaux sanguins se dilatant pour permettre à une plus grosse quantité de sang d’affluer dans le clitoris, ce qui le fait gonfler et durcir.

    Pourquoi est-ce si important de le savoir ? Tout simplement parce que tant que votre clitoris ne bande pas réellement, il ne faut pas passer à la suite : pénétration vaginale avec un gode, avec le pénis de votre copain etc. Il faut prendre cette érection comme le feu vert pour la pénétration sexuelle d’où l’importance des (longs) préliminaires (qu’on expédie souvent trop vite) qui vont aider justement à faire gonfler ce clitoris (doucement, délicatement).

    Dès lors, mesdames, il faut vous ausculter, vous regarder au repos et lorsque vous êtes excitée afin de comprendre les différentes phases d’excitation de votre clitoris (qui va bander plus ou moins fort; je vous le rappelle, toutes les femmes sont uniques). Malheureusement, rares sont les femmes qui le font. Quelle erreur car votre corps vous envoie des signaux bien visibles qu’il faut savoir analyser. Si vous ne le faites pas, ne vous plaignez pas ensuite de ne pas prendre votre pied !

    Des photos de cette érection

    Pour finir, je vous laisse deux photos ci-dessous, une au repos et une en érection ! La différence est vraiment importante et flagrante ! (l’internet français devenant puritain, un clitoris étant désormais interdit au moins de 18 ans, direction ma méthode pour des photos sans floutage).

    Le clito au repos et en érection (gonflé)

    Les étapes d’excitation sexuelle du clitoris (photos)

    Ci-dessous, vous allez même voir ce que c’est qu’un clitoris hyper excité, donc hyper gonflé (merci les (bons et longs) préliminaires) :

    Gros plan sur un clitoris super excité

    Décalotter votre clitoris, c’est (très) important !

    Connaitre son clitoris, savoir qu’il bande etc., c’est essentiel car en plus de vous permettre d’avoir de meilleurs orgasmes, vous allez aussi pouvoir éviter bien des déconvenues. En effet, vous le savez maintenant, tout comme le pénis, le clitoris possède un capuchon également appelé prépuce clitoridien. Ce petit bout de peau qui recouvre le gland est à l’image du prépuce qui recouvre le gland du pénis.

    Or, qui dit prépuce dit hypothétique phimosis. En effet, ne pas pouvoir rétracter votre capuchon peut être (très) problématique.

    Le phimosis du clitoris, une réalité !

    En effet, vous devriez pouvoir rétracter complètement et sans difficulté le capuchon du clitoris afin de voir le gland clitoridien au complet. Si ce n’est pas le cas, c’est que vous avez un phimosis du clitoris (comme ces messieurs peuvent en avoir un).

    Concrètement, comment se caractérise ce phimosis chez la femme ? La peau recouvrant le clitoris est si serrée que vous ne pouvez plus la retirer pour apercevoir le gland du clitoris et surtout pour le caresser sans sa protection. Dès lors, la stimulation complète du clitoris est impossible, c’est là tout le problème.

    Une recommandation à suivre à la lettre

    Dès lors, vous allez comprendre pourquoi je vais vous faire la recommandation suivante : il ne faut pas hésiter à « jouer » régulièrement avec votre prépuce afin de ne pas le laisser adhérer au gland. Il ne faut pas le laisser tranquille seul dans son coin. Caressez-le, malaxez-le, tirez dessus pour voir votre gland afin qu’il ne se referme pas entre guillemets !

    C’est un exercice à faire très régulièrement surtout quand vous vous masturbez. C’est un geste simple et qui évite bien des emmerdes, c’est le cas de le dire ! Il faut donc prendre soin de votre clitoris, c’est essentiel pour prévenir ce type de problème ! Et puis, parlez-en à vos copines mesdames, c’est important !

    Encore une fois, le manque de connaissances sur ce sujet met certaines femmes dans la panade ! C’est une fois de plus un problème de savoir.

    Les conséquences du phimosis sexuellement parlant ?

    Et oui, avoir un phimosis peut avoir des conséquences néfastes sur votre vie sexuelle :

    1. des douleurs (voir des saignements) et/ou un inconfort durant les relations sexuelles, y compris en solitaire durant la masturbation (et encore plus lors de l’utilisation d’un sextoy comme un aspirateur de clitoris),
    2. une réduction notoire de la sensibilité du clitoris (lors de la stimulation) avec comme pour conséquence une difficulté à atteindre l’orgasme,
    3. des infections ou des irritations de la région génitale à répétition, la faute à cette petite peau difficile à nettoyer correctement (accumulation de segma),
    4. dans certains cas l’apparition du syndrome d’excitation génitale persistant (excitation physique excessive (génitale) non désirée),
    5. la naissance d’une certaine anxiété ou de stress dus justement à cette difficulté à avoir une vie sexuelle satisfaisante.

    Dans tous les cas, si vous pensez avoir un phimosis du clitoris, le meilleur conseil que je peux vous donner est de consulter (la gravité de ce phimosis pouvant varier selon les personnes). Seul un professionnel de santé pourra vous aiguiller sur les options de traitement appropriées.

    La solution au phimosis du clitoris ? Une solution médicale adaptée !

    Si le phimosis est bien installé, seule une solution médicale est envisageable. Il n’y aura pas 36 solutions :

    • des médicaments topiques (ciblés sur la zone en question),
    • des traitements hormonaux,
    • une solution chirurgicale (ou désenfouissement du clitoris).

    Au moindre doute, il est donc important de consulter un professionnel de santé, ce dernier étant le seul apte à vous renseigner sur votre cas personnel. Ne restez pas dans le questionnement, vraiment, consultez au plus vite si vous pensez avoir un phimosis !

    Besoin de plus d’infos sur le clitoris ?

    Vous voulez en savoir (beaucoup) plus sur le clitoris ? Vous souhaitez devenir incollable sur les bonnes techniques donneuses d’orgasmes clitoridiens (clito interne et externe) ? Je vous dis tout dans ma méthode en live !

    Faites jouir votre femme avec mes astuces

    Continue Reading
    Cliquez ici pour commenter

    Laissez un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    À lire aussi dans la catégorie : La Sexualité

    Les Catégories 🔍

    Alicia témoigne (point G) 🎬

    L’avis d’Antoine (vidéo) 🎬

    Lola en Formation VIP 💬

    À Lire Absolument 🚨

    Ma méthode en détails 💦