Ne sous-estimez pas la puissance du pommeau de douche pour avoir des orgasmes clitoridiens

Quand il fait beau et chaud et encore plus lorsque la canicule vous assomme, c’est toujours super agréable d’aller prendre une bonne douche. C’est l’endroit parfait pour se rafraîchir, certes, mais c’est aussi l’endroit idéal pour se masturber mesdames. Je sais que la masturbation féminine est encore un sujet tabou mais plus on en parlera et plus cela rentrera dans les mœurs.

Et oui, il faut vous faire du bien sous la douche. On a tendance à l’oublier mais votre salle de bain est une pièce de choix pour avoir des orgasmes délicieux. Comment ? Pas seulement avec vos doigts ou un godemichet/vibromasseur, c’est ce qu’on va voir ensemble aujourd’hui.

En tout cas, après avoir lu mon article, vous ne verrez plus votre pommeau de douche de la même manière, croyez-moi. 😉

Testez le pommeau de douche pour avoir un orgasme clitoridien

Le pommeau de douche est un super sextoy

Quelle femme n’a jamais ressenti du plaisir en passant le jet de la pomme de douche sur son clitoris ?! Je pense que c’est arrivé à beaucoup d’entre-vous mesdames, volontairement ou non d’ailleurs. Car oui, c’est bien le clitoris qu’on cherche à titiller ici. Or, le jet d’eau est à manier avec précautions pour stimuler votre clitoris de la bonne manière et ce afin de vous amener au septième ciel ! Je vous en dis plus sans plus attendre.

Le choix du jet est important

Et oui, il existe des pommeaux de douche très différents ce qui est loin d’être anecdotique, vous allez voir. Dès lors, quand vous irez au rayon salle de bain de votre magasin de bricolage préféré, regardez bien le type de jet que ces pommeaux de douche proposent. Et oui, qui dit multitude de jets dit différence d’intensité de l’eau sortant du pommeau de douche. Votre clitoris ne va donc pas réagir de la même manière à ces différents types de pression.

Il va donc falloir tester ces jets pour voir celui/ceux qui vous plait/plaisent le plus : jet mixte, jet pulsant, jet en pluie, jet tonique, jet massant, jet en cascade, jet en brume etc. Dans tous les cas, ne misez pas tout sur des pommeaux de douche ne proposant uniquement que des jets intenses. Et oui, il faut faire varier les types de jets pour ne pas malmener votre clitoris, du plus doux au plus puissant, c’est important.

La distance de stimulation

Soyez imaginative, imprévisible pour votre clitoris : des va-et-vient plus ou moins rapides, des pauses à une certaine distance etc. Pour avoir un orgasme clitoridien, il est donc impératif de faire varier la distance de stimulation du jet d’eau.

Pourquoi ? Tout simplement parce-que cela a un impact sur vos sensations. Et oui, l’eau va atterrir d’une façon plus ou moins intense sur votre sexe selon que le jet d’eau est propulsé de loin ou pas. Cela va donc faire vibrer votre vulve de différentes manières. Dès lors, approchez ou éloignez le jet d’eau de votre vulve et donc de votre clitoris sans jamais laisser la place à la routine. Et surtout écoutez-vous, écoutez votre corps, c’est la base.

La température de l’eau

Là aussi vous pouvez donner une autre dimension à cette stimulation en faisant varier la température de l’eau. En général, si l’eau tiède est la température la plus appréciée par ces dames, rien ne vous empêche de tester l’eau très chaude (sans pour autant vous ébouillanter) voir très froide ou encore de passer d’une température à l’autre afin de surprendre votre clitoris. C’est une question de goût encore une fois. Dans tous les cas, il faut tester pour voir ce qui vous donne le plus de plaisir, de sensations.

Attention à votre clitoris

L’eau sous pression, c’est un fabuleux stimulateur sexuel maison mais attention, qui dit pression dit précautions à prendre. Et oui, votre clitoris est fragile et comme vous êtes toutes uniques mesdames, sa sensibilité est donc très très différente. Votre clitoris diffère de celui de votre voisine, il ne faut jamais l’oublier. Il n’y a donc pas une « notice » qui conviendrait à 100% des femmes.

Dès lors, lorsque vous visez votre vulve avec le jet d’eau, dans un premier temps, ne décapuchonnez jamais le gland du clitoris, surtout si vous découvrez ce type de stimulation et encore plus si le jet est très puissant. Allez-y toujours étape par étape.

Mon conseil : avec le jet d’eau, commencez plutôt par des préliminaires en vous occupant de tout le reste de votre vulve (grandes et petites lèvres, point U etc.) et ce avant même de penser à exciter votre clitoris (et qui plus est le gland du clitoris mis à nu). Vous avez de quoi faire avant de vous attaquer frontalement à votre clito. De plus, on en revient ici à l’importance de la puissance du jet : commencez par des jets doux et délicats avant de passer à des jets beaucoup plus forts.

Et puis, il vous reste une main de libre donc servez-vous en pour stimuler des zones érogènes secondaires comme votre poitrine, le pubis etc. Le but ici est de préparer votre clitoris à une stimulation plus directe et ça c’est juste essentiel.

Vous l’avez compris, il faut prendre votre temps, c’est très important !

En solo oui mais pas que

Les jeux en solitaire, c’est cool mais il va de soi que vous pouvez aussi jouer avec le pommeau de douche en charmante compagnie. Dès lors, c’est votre partenaire qui prendra le pommeau en main ! Vous êtes alors à sa merci (puissance du jet etc.) et ça c’est super excitant. N’oubliez pas pour autant de communiquer, c’est juste essentiel pour qu’il vous prodigue la meilleure stimulation clitoridienne qui soit.

Sachez d’ailleurs que c’est un super préliminaire avant de passer aux choses sérieuses à deux (pénétration etc.) sous la douche ou dans la chambre à coucher.

Les bonnes techniques pour avoir un orgasme clitoridien avec un pommeau de douche

Surprenez votre clitoris, il ne demande que ça !

Pour toucher du doigt (et du jet) l’orgasme clitoridien, il faut faire varier les plaisirs donc les techniques de stimulation :

  • visez les petites lèvres, les grandes lèvres,
  • stimulez le clitoris en profondeur en passant le jet (puissance max) notamment, mais pas que, sur les piliers du clitoris (cf mon article sur le vrai visage du clito ici afin de savoir quoi viser),
  • formez un cercle concentrique sur le clitoris,
  • passez des lèvres vulvaires au clitoris,
  • attaquez-vous au capuchon du clito,
  • concentrez-vous sur le gland du clitoris décapuchonné,
  • et même si le clitoris est au centre de vos préoccupations, encore une fois, n’oubliez pas de stimuler le méat urinaire (ou point U (U pour urètre)), le raphé du périnée ou encore l’anus.

Ceci n’est pas une liste exhaustive. Et oui, toutes les combinaisons sont possibles toujours en faisant varier les paramètres de puissance du jet, de chaleur ou encore de distance ! Faites surtout ce qui vous met le plus à l’aise car je le répète, le clitoris est une zone sensible pour beaucoup de femmes donc prudence.

Que vais-je ressentir ?

Au final, quelles sensations cela va-t-il vous procurer ? C’est un peu comme des centaines de petites langues qui frôlent votre vulve, un super cunni en quelque sorte, un cunnilingus plus ou moins appuyé selon le type de jet que vous allez utiliser d’où l’importance de choisir un pommeau de douche proposant un large choix de jets.

Les plus gourmandes pourront même acheter plusieurs pommeaux et ce afin de les intervertir (cela prend 10 secondes) en fonction de leurs envies du moment !

Le jet est trop fort pour vous ? Vous n’arrivez pas à jouir car le contact de l’eau avec votre clitoris est difficilement supportable ? J’ai une solution…

Avec mais aussi sans le pommeau pour les plus sensibles

Si c’est trop fort avec le pommeau de douche, vous allez alors pouvoir vous masturber avec l’eau sortant directement du flexible. On oublie donc le pommeau avec les jets dignes des meilleurs Spas. Comment faire ? Il suffit de dévisser la bague à la base du pommeau pour le retirer. Dès lors, l’eau sortant du tuyau est moins « concentrée » donc la pression est nettement plus supportable. C’est donc beaucoup plus agréable et « soutenable ».

En effet, on garde le côté intense du jet d’eau en mettant de côté la puissance de la fonction massage de ces pommeaux de douche. Et oui, à la base, ils ne sont pas faits pour la masturbation féminine, ne l’oubliez pas. Ils sont plus pensés pour un massage du dos que du clitoris. 😉

Le dos, les jambes etc. peuvent encaisser une pression que le sexe féminin peut moins facilement supporter. Dès lors, en laissant de côté le pommeau de douche, le jet se transforme en une vague beaucoup plus orgasmique. Ce n’est pas assez fort ? Pincez l’extrémité du flexible avec vos doigts pour que le jet soit plus puissant et plus dirigé. C’est alors un juste milieu, un bon équilibre entre stimulation avec et sans pommeau de douche.

Et pour celles qui n’ont pas de douche ?

Vous n’avez pas de douche et encore moins de pommeau hyper sophistiqué ? Pas de panique, j’ai aussi pensé à vous. Je vous rassure, vous allez vous aussi pouvoir prendre votre pied. Comment ? Tout simplement avec le robinet de votre baignoire ! Je vous explique…

Masturbez-vous avec le robinet de votre baignoire

C’est super simple : il suffit de vous allonger sur le dos dans votre baignoire en positionnant vos pieds de chaque côtés du robinet. L’eau va alors couler sur votre vulve. Vous pouvez là encore faire varier l’intensité du jet, la température et surtout la localisation de la stimulation. C’est alors à vous de bouger pour viser la zone que vous souhaitez stimuler, par exemple en faisant onduler votre corps afin que le filet d’eau stimule une ou plusieurs zones érogènes de votre vulve. Elle est pas belle la vie ?

Alors, vous attendez quoi pour aller prendre une douche ou un bain ? 😉

Continue Reading
Cliquez ici pour commenter

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les Catégories 🔍

Les Stages avec Moi 👑

Alicia témoigne (point G) 🎬

L’avis d’Antoine (vidéo) 🎬

À Lire Absolument 🚨

Ma méthode en détails 💦