Tout savoir sur les zones érogènes du corps féminin

J’ai envie de commencer cet article en vous disant:

non les zones érogènes ne se résument pas aux seins, au clitoris et au vagin!

Pourquoi je vous dis ça? Malheureusement, quand je pose la question suivante à des potes et même à des copines: « cites-moi des zones érogènes primaires, secondaires et tertiaires du corps humain », c’est très rare que la personne fasse un sans faute. C’est une question de savoir et ce n’est pas un véritable souci car tout le monde peut apprendre à n’importe quel moment de sa vie et donc quel que soit son âge. Il faut juste le vouloir car il faut bien se l’avouer, beaucoup de gens veulent faire jouir les femmes mais peu d’entre-eux ont envie de se sortir les doigts du cul pour bosser la question car penser que tout vous sautera au visage en un claquement de doigts et sans réels efforts, c’est croire aux contes de fées!

Je me répète mais il ne faut pas s’étonner après d’avoir des lacunes en matière de sexe soit quand on pense tout savoir soit quand on n’a juste pas le courage de travailler pour devenir meilleur! Je sais que la plupart des gens qui vont me lire sont inconsciemment dans l’optique du « je veux être bon avec le moins d’efforts possibles » mais ça je vous le dis tout de suite, c’est impossible. Je le sais car je l’ai tout simplement vécu dans mon propre apprentissage du corps féminin. On a des résultats mais pas en restant les bras croisés! Si le travail vous fait peur, j’ai envie de vous dire une chose très cash: restez dans votre médiocrité!

Je ne suis pas là pour vous promettre monts et merveilles mais bien pour vous dire toute la vérité et vous mettre au pied du mur afin que vous puissiez évoluer vite dans le bon sens.

L’importance de ces zones dans la relation sexuelle

Pourquoi on ne peut pas y aller à l’aveugle concernant ces zones érogènes et surtout pourquoi il ne faut pas rester sur ses acquis en la matière? C’est comme tout, avant de vous lancer, il faut connaitre le bon chemin et la connaissance passe par un minimum de travail. Et oui, « c’est le jeu ma pauvre Lucette ». Et comme pour tout ce qui concerne le sexe, il ne faut jamais s’arrêter d’apprendre et d’être curieux justement pour découvrir d’autres façons de donner du plaisir à sa partenaire. C’est la clé!

Sans rentrer dans les détails de la physiologie féminine car cela serait alors tout sauf intéressant, il faut avoir en tête le pourquoi de l’intérêt si grand de ces zones érogènes pendant vos galipettes. En effet, savoir quoi et comment les stimuler, c’est l’assurance de mettre en route le processus de lubrification chez la femme mais c’est aussi et surtout selon moi le meilleur moyen de gorger de sang tout le tissu érectile du corps féminin: le clitoris, le point g et tous ses constituants que vous ne connaissez pas encore (éponge para-urétrale, corps du clitoris…) et qu’on abordera dans ma méthode.

En devenant ami avec les zones érogènes, vous allez mettre votre partenaire en condition afin qu’elle puisse lâcher prise avec vous et mon dieu que c’est important!

Connaitre le fonctionnement des zones érogènes, comment faire grandir le plaisir en y allant crescendo grâce à une maitrise du sujet en visant juste, c’est le gage de comprendre le fonctionnement de l’excitation féminine sur laquelle on a un vrai pouvoir (bien palpable). On prend alors conscience que le sexe ce n’est pas juste une question de vagin et de vulve.

Vous allez tellement être différent « des autres » en en apprenant plus sur ce sujet, vous allez voir!

Quelles zones érogènes pour quel type de plaisir?

Il faut déjà être au courant d’une chose: l’impact de la stimulation d’une zone du corps féminin et son classement dans tel ou tel type de zone érogène dépend avant tout de votre partenaire car je peux faire des généralités en fonction de mes ex mais il y a des limites car votre petite amie est unique, ne l’oubliez pas. Comment savoir au final? Pas de mystère, il faut parler et tester, deux maitres mots qui sont vrais dans tout ce qui touche au sexe! Tout le reste c’est un déferlement de blabla inutile!

Pourquoi je vous dis ça? Ma preuve ultime? Une ex copine à moi aimait que je lui fasse un massage de ses doigts de main§ Et oui et vous savez quoi? C’est pendant que je m’occupais de ses mains qu’elle commençait à s’exciter et même à mouiller, mon ex étant très sensible de cette partie du corps. Normalement les mains et les doigts ne rentrent que dans les zones érogènes tertiaires et encore, pour beaucoup de femmes, il n’y a rien sexuel là-dedans et pourtant chez mon ex, c’était très efficace! Il faut partir à la découverte pour découvrir, c’est le cas de le dire!

Dès lors je vais me baser sur mes ex pour vous guider afin de vous dire ce qui peut éveiller le corps de la Femme à la relation sexuelle à travers les zones secondaires et tertiaires, jusqu’à lui donner littéralement un orgasme à travers les zones primaires érogènes

Les zones érogènes primaires, des machines à orgasmes

C’est simple, une zone érogène primaire est une zone du corps humain dont la stimulation peut déclencher à elle seule un orgasme. Visez ces zones et vous ferez atteindre le septième ciel à votre partenaire. Connaitre ces zones à son importance car on ne vise pas une zone érogène primaire si les deux partenaires viennent à peine de retirer leurs vêtements. Vous avez tellement de zones à visiter avant mais vous ne pourrez pas vous passer de ces zones primaires une fois que vous aurez mis votre partenaire dans l’ambiance avec la stimulation des zones tertiaires et secondaires.

C’est bête à dire je sais mais en français les mots ont un sens donc tous ceux qui se jettent immédiatement sur les zones primaires de leur partenaire font une énorme erreur. Il faut y aller crescendo et comme comme sur un podium, on respecte le classement et on remet la médaille d’or en dernier. En matière de sexualité, c’est pareil, on s’occupe d’abord des zones tertiaires puis secondaires avant de se retrouver nez à nez avec les zones primaires, le Saint-Graal!

Dès lors, ces zones sont, par ordre décroissant de puissance sexuelle, les suivantes (selon mon analyse et mon expérience personnelle):

  1. Le célèbre point G sur la paroi antérieure du vagin
  2. Les points U et M que je vous fais découvrir dans ma méthode 😉
  3. Le fameux clitoris
  4. Les points P ou deep spot en anglais
  5. L’intérieur du vagin (toutes les autres parois)
  6. l’anus, une zone extrêmement innervée donc déclencheur d’orgasme à elle seule surtout quand on sait la combiner avec « d’autres points », ce que l’on verra dans ma formation!

Les zones érogènes secondaires, Top 2 sur le podium!

L’impact sexuel peut être très proche de celui des zones érogènes primaires, l’orgasme en moins. Le but ici est de préparer à beaucoup plus.

Dès lors ces zones sont les suivantes, toujours par ordre décroissant de puissance sexuelle (selon mon analyse et mon expérience personnelle):

  1. Les grandes et les petites lèvres
  2. Les mamelons
  3. Le reste des seins
  4. L’intérieur des cuisses
  5. La nuque
  6. La bouche
  7. Les fesses
  8. Le raphée du périnée
  9. Le pubis

Les zones érogènes tertiaires, des zones à ne pas oublier!

Elles portent bien leur nom, elles sont tertiaires mais absolument pas sans effet. C’est là qu’est toute la nuance. On s’en sert au début pour ne pas justement se jeter comme des bêtes sur les zones érogènes les plus sexuelles de votre partenaire. Il faut suivre un chemin sinon on fait n’importe quoi et n’importe comment et on met la charrue avant les bœufs en faisant une fixation sur le sexe ou les seins de votre partenaire. Comment voulez-vous faire jouir votre femme si vous pensez comme ça?!

Dès lors ces zones sont les suivantes toujours par ordre décroissant de puissance sexuelle (selon mon analyse et mon expérience personnelle):

  1. Le bas du dos
  2. Le haut du dos
  3. Les oreilles
  4. Le cuir chevelu
  5. Le ventre
  6. Les hanches
  7. Les cuisses
  8. Les tempes
  9. Les épaules
  10. Les mains
  11. Les mollets
  12. Les pieds
  13. Les bras

Je me répète mais seule la pratique vous permettra de créer votre propre classement des zones érogènes chez votre partenaire, classement qui diffèrera toujours d’une femme à une autre car chaque être humain est unique donc je n’ai qu’une seule chose à vous dire…

… au boulot les amis, la curiosité n’étant pas un vilain défaut en matière de sexualité donc apprenez à connaitre le corps de votre partenaire dans ses moindres détails, vous en serez remercié mille fois!

Amicalement
Nicolas

Continue Reading
Cliquez ici pour commenter

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les Catégories 🔍

Ma méthode en détails 💦

Les conseils essentiels 😍

Un 2nd extrait gratuit! 🎁