• Sexe et santé : ma sélection de sextoys sans phtalates !

    Quand on achète un sextoy, on pense surtout à son efficacité question orgasmes. Quelle taille choisir ? Quelle fonctionnalité privilégier ? Est-il adapté à la stimulation du point G (bonne courbure) ou à celle du clitoris (succion, aspiration etc.) ? C’est le genre de questions que beaucoup de femmes se posent quand elles partent à la recherche du meilleur sextoy, et c’est bien normal. En effet, l’objectif, c’est de jouir, on est bien d’accord !

    Mais il est une question à laquelle on ne pense pas forcément. Et oui, avec quelle matière ce sextoy a-t-il été fabriqué ? Elle est pourtant essentielle parce-qu’il en va de votre santé ! Effectivement, vous allez pénétrer votre vagin, votre anus etc. avec cet engin. C’est donc une question (très) importante !

    Phtalates et sextoy : attention danger!

    Les phtalates, des perturbateurs endocriniens toxiques pour votre santé !

    Mon article n’est pas là pour vous faire peur mais bien pour vous alerter afin que vous puissiez ensuite faire des achats, sur internet notamment, parfaitement éclairés et donc en toute tranquillité. C’est le plus important selon moi. Un homme averti en vaut deux comme on dit !

    Du bisphénol A des tickets de caisse aux phtalates des sextoys, il n’y a qu’un pas !

    Si je vous dis bisphénol A (ou BPA), je pense que vous en avez forcément entendu parler au moins une fois au journal télévisé de 20 heures. Cette substance chimique présente notamment dans les tickets de caisse est interdite depuis quelques années et pour cause. Les effets sur la santé sont loin d’être négligeables (et c’est le moins qu’on puisse dire).

    Si certains tickets de caisse affichent clairement « papier garanti sans Bisphénol A » et si cette substance est bannie au sein de l’UE dans les biberons depuis Janvier 2011, en France dans tous les contenants alimentaires destinés aux enfants de 0 à 3 ans depuis 2013 et dans tous les contenants alimentaires (canettes, boites de conserve etc.) depuis le 1er Janvier 2015, ce n’est pas pour autant la fin de cette saleté.

    Et oui, vous ne le savez peut-être pas mais si les industriels ont été contraint d’abandonner le BPA, ils ont eu « l’excellente idée » de le remplacer par le bisphénol S (BPS), une substance comparable au BPA (voir pire selon certaines études). No comment !

    Le problème dans cette histoire, c’est qu’il en va de notre santé ! En effet, BPA ou BPS, même combat, ce sont des perturbateurs endocriniens avec des effets dramatiques à moyen ou à long terme.

    Les perturbateurs endocriniens, c’est quoi exactement ?

    Selon la définition proposée par l’OMS en 2002, « un perturbateur endocrinien est une substance ou un mélange de substances qui altère les fonctions du système endocrinien et, de ce fait, induit des effets nocifs sur la santé d’un organisme intact, de ses descendants ou de (sous-)populations » (définition mise à jour en 2012).

    De plus, Luc Multigner, docteur en médecine, épidémiologiste et directeur de recherche à l’Inserm, a pu souligner la dangerosité de ces substances dès 2007 dans un article paru dans une revue médicale, article dont le titre est sans équivoque : « Perturbateurs endocriniens et anomalies de l’appareil génital masculin ».

    Pour résumer, ces substances ont donc des effets néfastes sur votre santé en terme d’infertilité, de malformations génito-urinaires, de cancers etc. La liste est longue, les systèmes reproducteurs, nerveux, immunitaire, métabolique et cardiovasculaire étant particulièrement touchés. Cerise sur le gâteau si je puis dire, c’est encore pire chez les enfants et les femmes allaitantes.

    Mais au final, quel est le lien entre les tickets de caisse du supermarché, le bisphénol A et les godemichés ? Et bien c’est très simple, des perturbateurs endocriniens se retrouvent aussi dans les sextoys. Ici on ne parle pas de BPA mais de DEHP ou phtalates, un autre type de substance chimique tout aussi nocive pour le corps humain.

    Des phtalates dans les sex-toys : attention danger !

    Quelques études révélatrices

    C’est difficile à croire mais ces substances sont présentes partout et elles ont un réel impact sur l’Homme. Pour vous en convaincre, je vais commencer par faire un focus sur un bilan de connaissances demandé par l’Afsset (Agence française de sécurité sanitaire) à l’Inserm (Institut national de la santé et de la recherche médicale). L’objectif était déjà dès 2008 de déterminer les liens entre 9 cancers bien déterminés (cancer du poumon, des testicules etc.) et l’exposition à des facteurs physiques, chimiques ou biologiques présents dans l’environnement. Cette étude fait explicitement référence aux perturbateurs endocriniens dont les phtalates. Dès 2008, l’alerte était donc déjà lancée et les soupçons étaient d’ailleurs bien plus que de simples soupçons.

    Je vais poursuivre en mettant le doigt sur les analyses entreprises par l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) sur du matériel médical de perfusion, de dialyse et d’alimentation par sonde. On se dit alors que ce matériel médical doit être irréprochable. Vous pensez vraiment ? Et bien pas tout à fait ! En effet, ces analyses ont montré la présence de phtalates (DEHP) dans ces matériels. Or tout le problème est que les DEHP sont des perturbateurs endocriniens.

    Les sextoys ne sont malheureusement pas épargnés

    Si on en retrouve dans les dispositifs médicaux, un domaine a priori super contrôlé, vous imaginez bien qu’on les retrouve alors partout y compris dans la fabrication des vibromasseurs. Mais pourquoi y en a-t-il dans les sex-toys ? L’intérêt de ces phtalates résidant dans le fait que cela donne la souplesse voulue au plastique (rigide, semi-rigide ou souple), vous comprenez alors pourquoi ils se retrouvent aussi dans les jouets coquins, des sextoys composés essentiellement de plastique (CQFD).

    L’ANSM ne peut d’ailleurs pas être plus claire au sujet de ces phtalates. Il sont « connus pour leur toxicité et sont classés avec les produits cancérogènes, mutagènes et toxiques pour la reproduction ». Je crois qu’il n’y a rien de plus à ajouter !

    Or, se rentrer un sextoy bourré de DEHP dans le vagin ou dans l’anus, ce n’est pas anodin. En effet, un sex-toy qui en contient risque de contaminer le sang via un contact avec les muqueuses. Il faut bien en être conscient. Le pire dans cette histoire, c’est qu’il en existerait aussi dans les préservatifs, des dispositifs censés protéger les hommes et les femmes des MST. On se protège du VIH, certes, mais au final on prend le risque de choper un cancer. On marche sur la tête.

    En tout cas, pas de panique si vous avez un sextoy que vous avez acheté il y a plusieurs années et qui vous fait jouir comme pas possible. Ne le jetez pas pour autant à la poubelle. La prochaine fois que vous l’utiliserez, pensez juste à mettre une capote par-dessus.

    Dès lors, après avoir lu mon article, vous vous demandez très certainement comment bien choisir votre prochain sextoy. Je vous réponds !

    Ma liste de sextoys pour jouir sans risque !

    Après ce début d’article qui a un peu plombé l’ambiance, je l’avoue, il est grand temps de se poser les bonnes questions. Le but ici n’est pas de trouver un sextoy bio, je ne suis d’ailleurs pas certain que cela existe. Non non, on cherche avant tout un sextoy de qualité qui ne viendra pas flinguer votre santé. Dès lors, si vous voulez avoir des orgasmes et prendre votre pied sans danger avec un sextoy vibrant ou classique, il y a une question que vous devez absolument vous poser. Laquelle ? La voici : quelle matière faut-il privilégier ?

    La réponse est simple : le silicone de qualité médicale est le meilleur choix possible ! Il va donc falloir lire les étiquettes/fiches produit j’ai envie de vous dire, comme au rayon de votre supermarché et faire attention à bien trouver la mention « sans phtalates ».

    Évidemment, vous trouverez d’autres modèles « safe » sur ma boutique. Cette liste est donc loin d’être exhaustive. N’hésitez pas à jeter un œil dans tous les rayons de mon sexshop en ligne si les modèles suivants ne sont plus en stock.

    Les sextoys sans perturbateurs endocriniens spécial point G

    1. Le vibro Rabbit Embrace Me (Satisfyer)

    Le Embrace Me est fabriqué en silicone bio-compatible, respectueux du corps et labellisé sans phtalates. Sa forme recourbée va casser la baraque ou plutôt votre point G en plus d’aller titiller votre clitoris et vos grandes lèvres avec sa petite protubérance (qu’on retrouve chez tous les vibros de type Rabbit). Il existe en bleu ou en bordeaux !

    Le vibro Rabbit Embrace Me : un sextoy de qualité !

    2. Le vibromasseur Bird (My First)

    Fabriqué en silicone de haute qualité (label sans phtalate), vous n’allez plus pouvoir vous en passer. Et oui, sa tête courbée permet de stimuler votre point G beaucoup plus facilement. Il file tout droit dessus ! Léger et silencieux, il va devenir votre partenaire plaisir surtout lorsque vous allez goûter à ses 7 modes de vibration. Il existe en rose et en noir.

    Le vibro Bird (My First)

    3. Le vibromasseur rotatif 360° My Mistress (Black Empire)

    Entièrement recouvert de silicone Premium très doux (pas de traces de substances chimiques cancérigènes), vous pourrez vous occuper de votre point G sans vous poser de questions. Et oui, ses 5 modes de rotations et de vibrations chouchoutent votre point G à la perfection. Pourquoi sort-il de l’ordinaire ? C’est sa rotation à 360° qui risque de vous faire oublier comment vous vous appelez. Pas de doute sur ce point, ce sextoy étanche va en mettre plein la vue à votre G-Spot !

    Le vibro rotatif My Mistress vous donne des orgasmes vaginaux

    Les sextoys sans perturbateurs endocriniens spécial clitoris

    1. Le Megawand version Silver ou Gold (Dorcel)

    Ce stimulateur ne rigole pas. C’est du très haut niveau. Lorsque vous allez prendre ce sextoy en main, vous allez halluciner car oui, c’est bien plus qu’un sextoy. C’est un Magic Wand ! Avec ses 20 modes de vibration et ses 8 niveaux d’intensité, vous aurez accès à 160 combinaisons de vibration pour atteindre un orgasme clitoridien. Là encore, ce sextoy luxueux et hyper puissant spécialiste de la stimulation du clitoris est sans phtalate. Il existe en version Silver (Argent) ou Gold (Or) !

    Le Megawand, un wand pour le clitoris

    2. Le double stimulateur Quiver (Alive)

    Grace à ses 10 modes de succion, vous allez pouvoir accéder à une nouvelle façon de stimuler votre clitoris. En effet, ce vibro de chez Alive suce et aspire littéralement le clitoris. Fabriqué sans phtalate (silicone ultra doux et souple), vous allez pouvoir passer des soirées entières à jouir de plaisir grâce à cette machine infernale (existe en vert ou en rose) !

    Cerise sur le gâteau, il peut aussi s’occuper de votre point G grâce à un corps incurvé et vibrant.

    Des orgasmes clitoridiens avec le sextoy Quiver

    3. Le vibro Wand Brush Crush (Love to love)

    Ce Wand sans perturbateurs endocriniens possède une tête flexible qui se compose d’une partie texturée avec des picots et d’une partie toute lisse. Vous pouvez donc faire varier le type de stimulation sur votre clitoris. L’effet de surprise permet alors de ne pas tomber dans une routine sexuelle pas des plus excitantes.

    Avec ce sextoy vibrant ergonomique, à vous les orgasmes en solo mais aussi en duo avec votre partenaire. Et oui, stimuler votre clito pendant la pénétration vaginale (par le pénis), c’est juste génial niveau sensations !

    Le wand Brush Crush va vous faire hurler de plaisir

    D’autres alternatives au silicone : le bois et le verre !

    Vous souhaitez essayer un autre type de matière et laisser de côté le plastique ? Avez-vous déjà pensé au verre et au bois ? En effet, ce sont des matières qui conviennent parfaitement à une stimulation vaginale et anale.

    Bon, évidemment, n’allez pas vous rentrer un morceau de buche ou une branche dans le vagin, on est bien d’accord. lol

    1. Le Gode G-Rider (Chrystalino)

    Offrez-vous ce superbe godemiché artisanal, en verre de borosilicate Premium incassable. Soufflé à la main, sa forme courbée va aller caresser votre point G (pour jouir et squirter à grosses gouttes) mais elle peut aussi s’utiliser pour une bonne stimulation anale. Les amatrices de sodomie vont l’adorer ! Incassable, non poreux, sans phtalate, sans danger pour le corps, c’est donc un sextoy qui risque de vous accompagner pour de nombreuses années !

    Le gode en verre G-Rider

    2. Les godes en bois de la marque Bois D’Amour

    Ces jouets en bois sont les alliés de toutes celles qui aiment la sodomie. Ces sextoys en bois naturel sont fabriqués en bois de frêne (forêts françaises éco-gérées), des sextoys recouverts d’un vernis protecteur (hypoallergénique sans phtalates conforme aux normes françaises de sécurité des contacts alimentaires) leur offrant une texture douce et lisse pour une pénétration délicate et efficace.

    Que ce soit l’Audacieux et ses 23 cm ou encore Le Fripon avec ses 5 perles de diamètre progressif, ces jouets vont ravir les plus gourmandes d’entre-vous en matière de sexe anal.

    Des godes en bois spécial sexe anal

    3. Le gode verre Icicles n°43

    Ce luxueux gode en verre incassable (verre de borosilicate donc sensible à la chaleur ou au froid pour expérimenter des pénétrations différentes) impressionne de part son design. Avec lui, tout est possible, aussi bien la stimulation vaginale (point G) que la stimulation anale. Son corps perlé offre une stimulation vaginale ou anale encore plus intense.

    Sa tige est courbée afin d’atteindre toutes vos zones érogènes internes, la courbure s’accentuant vers le haut du stimulateur pour une stimulation encore plus poussée. Non poreux et sans danger pour votre intimité, vous pouvez donc foncer les yeux fermés ! Sa fabrication artisanale finira de vous convaincre.

    Le gode en verre Icicles n° 43

    Bon, mesdames, après avoir lu mon article, vous pouvez maintenant vous goder sereinement si je puis dire. 🙂

    Continue Reading
    Cliquez ici pour commenter

    Laissez un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    À lire aussi dans la catégorie : Le Point G

    Les Catégories 🔍

    Alicia témoigne (point G) 🎬

    L’avis d’Antoine (vidéo) 🎬

    Lola en Formation VIP 💬

    À Lire Absolument 🚨

    Ma méthode en détails 💦