Les 8 conseils d’une femme (mon ex Océane) pour bien vous masturber mesdames

Si vous ne le savez pas encore, mon blog (et mon guide en ligne) s’adresse à ces messieurs certes mais aussi à ces dames. Et oui, on parle bien du sexe féminin donc cela vous concerne directement mesdames et mesdemoiselles.

Dès lors j’aime faire participer des copines sur mon blog, car je sais que ces messieurs ou ces dames peuvent se dire que je ne suis pas le mieux placé pour parler d’orgasmes féminins. Enfin, ce sont surtout ceux et celles qui ne me connaissent pas qui pensent ça. Et oui ces gens changent vite d’avis quand ils commencent à connaitre la qualité de mon expertise en matière de sexualité ! 😉

Allez, je laisse la parole à Océane, 30 ans, une ex petite amie certes mais une amie avant tout avec qui j’ai eu et j’ai encore une très grande complicité niveau sexe.

Se masturber, c’est la voie express vers la connaissance de votre corps

La meilleure façon de savoir comment jouir !

Je vais commencer par le commencement : un grand bonjour à toutes et à tous. Je dis bien à tous car messieurs, il faut absolument que vous lisiez ce que j’ai à dire à ces dames. Vous pourrez alors l’obliger à se doigter. C’est pour son bien. lol

Pour être sérieuse deux minutes, trop peu de femmes prennent du plaisir en solitaire. C’est peut-être une question de mentalité. En tout cas j’ai du mal à comprendre qu’une femme n’ait pas envie de se faire du bien le plus souvent possible, qu’elle soit en couple ou pas. Elle passe à côté d’un aspect très important. Et oui, à votre avis, pourquoi c’est si essentiel au final ? En fait ce n’est pas juste une question de jouir seule dans son coin en hurlant comme une dingue. C’est avant tout la possibilité de se découvrir pour savoir comment avoir un orgasme. C’est égoïste mais bon sang que c’est bon ! Comment la plupart des femmes font pour laisser leur vagin tranquille et ne s’en occuper que lors d’une relation sexuelle avec leur partenaire ?! Cela me dépasse !

C’est comme ça que vous pourrez guider votre partenaire

En effet, se découvrir, cela permet ensuite de guider l’autre afin qu’il sache exactement comment nous faire jouir. Certaines me diront que c’est super que ce soit notre partenaire qui nous fasse découvrir des choses (un bon cunni par exemple). Je suis d’accord mais pour ce qui est du point G, du clitoris etc., non, c’est à vous mesdames de vous en occuper. N’attendez pas qu’on le fasse pour vous. Et oui, imaginez que vous ne tombiez jamais sur un mec doué ?! Vous n’aurez jamais d’orgasmes de votre vie ? Cela sera donc la faute à pas de chance ? Il faut arrêter les bêtises !

Quand j’étais en couple avec Nico, la première chose qu’il m’a demandé, et cela m’avait surprise, c’était si j’avais déjà pris le temps de parcourir mon corps et surtout mon sexe de A à Z. D’ailleurs la première fois qu’il m’a montré la technique des cornes de taureau, il m’a demandé de tester cela seule dans mon coin afin que je puisse prendre le temps de digérer une telle méthode. Il fût d’ailleurs assez étonné quand je lui ai avoué que je prenais du plaisir seule hyper souvent et ce depuis un bail. Ce n’était pas le cas de la plupart de ses ex et des femmes en général !

Non mesdames, jouir en solo n’est pas réservé à ces messieurs. Si vous ne le faites pas, vous perdez un temps précieux. Je mets ma main à couper que c’est même une des raisons majeures qui fait que vous n’avez jamais pris votre pied au lit. Alors la prochaine fois que vous serez dans la douche, dans le bain ou dans votre lit, pensez à jouer avec votre sexe et à faire sa connaissance. Il vous le rendra bien !

Votre cycle menstruel influe sur votre libido

C’est un petit truc  à connaître mais là encore, il faut s’intéresser au fonctionnement de son corps. Il faut bien comprendre qu’avoir un orgasme, c’est plus facile à un moment précis de votre cycle menstruel qui est découpé en deux phases séparées par l’ovulation : la phase pré-ovulatoire et la phase post-ovulatoire.

On va donc faire un focus sur l’ovulation justement. Comment savoir quand se produira l’ovulation ? C’est simple, elle intervient :

  • pour un cycle « classique » de 28 jours, le 14e jour après le premier jour des règles.
  • pour un cycle « long » de 35 jours, le 21e jour après le premier jour des règles (méthode de calcul : 35-14=21)
  • enfin pour un cycle « court » de 21 jours, le 7e jour à compter du premier jour de vos règles (même calcul : 21-14=7).

Dès lors, quand vous connaissez la date d’ovulation, date la plus fertile du cycle, vous connaissez aussi la date à laquelle votre libido grimpe en flèche. Et oui, environ 5 jours avant le jour d’ovulation, le corps féminin connait un pic d’œstrogènes, hormone qui joue sur la sexualité féminine. C’est donc dans ce contexte bien précis que vous aurez plus de chance de prendre votre pied donc que vous devez vous masturber en priorité !

Soyez à l’aise mentalement et physiquement

On dit que les hommes peuvent se masturber partout et n’importe quand. C’est vrai et c’est faux. Un homme va aimer savoir qu’il est tranquille, au calme. Il va aussi préparer son mouchoir et s’installer confortablement sur le lit. C’est un petit rituel qu’il faut que vous ayez aussi mesdames.

Le mental joue sur le physique, ne l’oubliez pas. Moi, j’ai deux façon de prendre du plaisir toute seule :

  • soit dans un bon bain moussant, l’eau à mi-hauteur de la baignoire.
  • soit sur ma couette, une serviette sous moi depuis que Nico m’ait appris à éjaculer.

J’aime être relaxée, zen, sans aucun bruit autour de moi. Dès lors :

  • je coupe le téléphone.
  • je mets mes écouteurs et je lance une petite musique douce.
  • quelques minutes avant, je mets en marche mon diffuseur d’huiles essentielles (mélange bergamote, citron et pamplemousse).
  • je ferme les yeux puis je respire lentement pendant quelques minutes pour m’apaiser, les mains posées dans une zone qui se situe juste sous le nombril et un peu au dessus du sexe (deuxième chakra, chakra sacré ou Swadhisthana).

Faites un focus sur une pensée, un souvenir qui vous rend dingue

La plupart des femmes n’ont pas besoin de regarder un film x pendant qu’elles se caressent. Moi en tout cas, ce n’est pas du tout mon truc. J’ai essayé mais cela ne fonctionne pas car je ne me m’identifie absolument pas à l’actrice et encore moins à cette façon de faire l’amour bien loin de la réalité.

Dès lors, il est bon de se mettre dans un état physique où vous allez pouvoir vous concentrer sur un souvenir bien précis. Le principal est d’être dans une position dans laquelle vous vous sentez bien et qui vous permettra de vous masturber facilement. Moi j’aime être allongée en lingerie, un ou deux coussins derrière ma tête, les rideaux fermés mais surtout pas dans la pénombre. Effectivement, cela demande un tout petit peu de préparation. Dans la salle de bain comme je vous disais un peu plus haut, c’est pas mal aussi.

Ensuite, vous n’avez plus qu’à laisser votre imagination faire le reste. Vous allez par exemple choisir un moment coquin avec un/votre homme. Vous pouvez aussi vous créer un scénario dans la tête. Oui Brad Pitt pourra être votre amant si c’est ce qui vous excite. 😉

Quelle image j’ai en tête ? Mon premier squirt avec Nicolas évidemment, un moment que je n’oublierai jamais !

Prenez votre temps en faisant de vrais préliminaires seule

Il est temps de passer aux choses sérieuses. Bien installée et ces pensées coquines en tête, il est temps de vous caresser.

Dans un premier temps, je repense à cette première fois, les yeux fermés. Nico m’embrasse, il me lèche la poitrine etc. Je passe donc mes mains sur mes seins, dans mon cou, sur l’intérieur de mes cuisses. Ce sont les préliminaires. Je ne me dirige pas encore vers ma vulve, mon vagin. Il faut prendre le temps, chose que vous ne faites certainement pas. Il n’y pas le feu au lac.

C’est une des raisons pour lesquelles beaucoup de femmes ne jouissent pas. Elles voient la masturbation féminine comme un acte juste centré sur leur sexe. C’est une grossière erreur car surtout nous les femmes, nous avons besoin de nous mettre en condition contrairement à un mec qui a une érection en quelques secondes. L’érection de notre sexe, partie interne et externe, a besoin de temps. Je sais que c’est un peu bizarre de parler de préliminaires en étant toute seule mais il faut vous obliger à le faire.

Caressez toutes vos zones érogènes secondaires et tertiaires, c’est essentiel.

Masturbez votre sexe complètement !

Je parle de sexe avec des copines et je ne suis plus étonnée quand j’entends des amies me dire qu’elles ne savent pas ce qu’est le méat urinaire ou le raphé du périnée. Connaitre son corps et son sexe, cela demande un tout petit peu de travail. Beaucoup de femmes sont un peu feignantes et souvent peu curieuses, c’est dommage. Pourtant, notre sexe, on le voit tous les jours mais on ne s’y intéresse pas beaucoup voir pas du tout. Bon, il faut dire que notre sexe est un peu plus compliqué à appréhender vu qu’une grosse partie est interne.

Stimulez votre sexe partie externe

Dans tous les cas, il faut parcourir votre sexe entièrement car ce n’est pas le jour J quand vous êtes avec votre petit ami qu’il faut commencer à y penser et à stresser. Ce qui m’énerve, ce sont les femmes qui ne connaissent pas leur corps et qui se plaignent de ne pas jouir et/ou de coucher avec un mec qui n’arrive pas à se dépatouiller avec leur vagin. De qui se moque-t-on ?! Il serait temps de faire le boulot et de ne pas attendre que quelqu’un d’autre le fasse à votre place ! Les mecs sont souvent plus malins. Et oui, vous n’avez jamais entendu votre petit copain vous demander d’insister sur telle ou telle partie du son gland, sur le frein… ? Et si, il sait parfaitement ce qui lui donne du plaisir parce-qu’il s’est masturbé plus d’une fois ! Il va donc falloir l’imiter et au plus vite !

L’entièreté de votre sexe est donc sensible. Je suis même certaine que vous ne vous êtes peut-être jamais arrêtée sur le raphée du périnée, sur le capuchon ou le frein du clitoris, sur les grandes et petites lèvres ou encore le mont de Vénus. Il y a votre sexe interne mais aussi externe. Prenez le temps de vous caresser partout ! Quand je dis partout, c’est vraiment partout : le méat urinaire notamment !

Mesdames, caressez toute votre vulve !

Parcourir sa vulve, c’est aussi une bonne occasion de découvrir des zones que vous ne connaissiez certainement pas. Les glandes de Skene (et ses orifices) par exemple, saviez-vous qu’elles existaient ? Idem pour les orifices des glandes de Bartholin ? Vous voyez, se masturber, cela a des conséquences non négligeables surtout que chaque « organe » a son utilité, les glandes de Bartholin servant à lubrifier le sexe par exemple. Plus vous en savez sur votre corps, mieux c’est et moins vous passez à côté de tout ce qui vous permettra de grimper aux rideaux !

Parcourez l’intérieur de votre vagin

Il n’y pas que le pénis qui a le droit de pénétrer votre vagin. Il faut vous doigter car vous passez à côté de tellement de choses. Plus vous prendrez du temps pour vous masturber et plus vous prendrez du plaisir car vous allez découvrir votre vagin. Vous allez en effet développer de nouvelles sensations. Il est temps de réveiller votre vagin, le point G, les deep spot etc.

Sextoys ou pas ? Pas dans un premier temps car il est important d’utiliser vos doigts pour toucher, sentir, ressentir. Vous aurez tout le temps pour les sextoys par la suite.

Domptez votre orgasme en contrôlant votre respiration

Quand on a un orgasme, tout s’emballe. Si vous avez eu peu ou pas d’orgasme du tout dans votre vie, il y a de grandes chances que ce soit dû à votre peur d’avoir cette orgasme. Pourquoi je dis ça ? Quand Nicolas m’a fait éjaculer pour la première fois, il m’a demandé de souffler et de ne rien retenir. J’avais toute ma vie tout contrôlé. Face à cette parfaite inconnue, l’éjaculation féminine, je me posais trop de questions. Je ne savais pas ce que c’était, j’avais donc des craintes quand les vagues de plaisir me tendaient les bras.

Nicolas m’a donc appris à souffler pour expirer mes peurs. Dès lors, quand vous sentez que cela vient, prenez de grandes inspirations et soufflez. C’est dans l’expiration que vous allez vous laisser submerger par cet orgasme qui arrive de la plus belle façon qui soit. Pour jouir, il faut se laisser aller et la respiration est un bon moyen de prendre son pied en mode zen ! Le but, c’est de ne plus retenir son orgasme. Croyez-moi, beaucoup de femmes retiennent consciemment ou inconsciemment d’ailleurs. Il est temps de le laisser entrer !

Contractez vos abdos et votre muscle PC

Et oui, c’est tout con mais pour passer du plaisir à l’orgasme, j’avais déjà remarqué avant de connaitre Nicolas qu’en contractant ma sangle abdominale alors que je sentais le plaisir monter,  je pouvais plus facilement jouir.

En fait, Nicolas m’a confirmé que je ne faisais pas que contracter mes abdos. J’agissais aussi sur le muscle pubo-cocyggien, un muscle essentiel pour jouir et éjaculer. Je ne le faisais pas exprès mais j’avais déjà le contrôle de ce muscle. Nico vous en parle ici.

Le mot de la fin ? Apprenez à écouter votre corps mesdames et surtout n’ayez pas peur de le parcourir. Si j’avais un dernier conseil à vous donner : dès ce soir, masturbez-vous ! C’est la meilleure chose que vous pouvez faire pour apprendre à jouir !

Pour en apprendre plus

Je reprends la parole. Merci à Océane pour ses précieux conseils 100% féminins. Pour celles qui veulent en savoir plus, n’attendez pas, allez vous procurer ma formation, elle est mixte avec des parties entières qui vous sont dédiées où je vous apprends comment vous doigter avec des techniques super originales, vous verrez !

Amicalement,

Nicolas

Continue Reading
Cliquez ici pour commenter

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les Catégories 🔍

Un Tuto Squirting 🎬

À Lire Absolument 🚨

Ma méthode en détails 💦