Mon clitoris est-il normal pour que je puisse jouir ?

Sexuellement (organes génitaux), les hommes se demandent s’ils sont normaux mais c’est une question que se posent aussi les femmes. Dès lors mesdames et mesdemoiselles, votre clitoris est-il normal pour avoir un orgasme clitoridien mais aussi vaginal (le clitoris ayant un rôle à jouer) ? C’est une question qui tracasse beaucoup de femmes, surtout celles qui n’arrivent pas à avoir un orgasme en stimulant leur clitoris.

Je m’adresse donc en priorité à vous mesdames mais messieurs, lisez cet article, vous pourrez alors la rassurer.

Chaque clitoris est unique !

Le clitoris, c’est quoi ?

Déjà il faut s’entendre sur la définition du clitoris. Penser qu’on n’est pas normale mesdames juste parce-que votre clitoris est trop petit ou trop gros, c’est complexer pour rien. Pourquoi ? Tout simplement parce-qu’un clitoris est composé d’une partie externe qu’on voit (le capuchon et le gland du clitoris) mais aussi d’une partie interne que tout le monde zappe complètement car il passe inaperçu. Voilà à quoi il ressemble réellement, un clitoris qui fait de 10 à 12 centimètres de longueur :

Votre clitoris est normal pour avoir des orgasmes

Vous ne jouissez pas car vous ne connaissez juste pas bien votre clitoris

Le clitoris est un organe aussi long qu’un pénis au repos

Pourquoi je vous montre cette illustration/photo complète du clitoris (ci-dessus) ? Tout simplement parce-que beaucoup de gens pensent que l’excitation chez la femme engendre uniquement un gonflement du gland du clitoris. C’est totalement faux, c’est le clitoris dans sa totalité qui se gorge de sang. On l’a vu dans un article :  le lien entre clitoris et le vagin. Quand on comprend que le clitoris ne doit pas juste être résumé à un gland, on comprend alors que le déclenchement de l’orgasme (clitoridien mais aussi vaginal) n’est pas uniquement lié à cette petite zone. Il ne faut donc pas focaliser dessus.

C’est un tout, c’est un orgasme de tout le clitoris. Sauf à avoir un dysfonctionnement du gland mais aussi des piliers du clitoris et du reste de ce merveilleux organe (une femme sur 1000), je vous l’annonce : votre clitoris est parfaitement normal. Il est même prêt à vous faire hurler de plaisir. Dès lors, il y a fort à parier qu’une femme qui ne jouit pas grâce à son clitoris n’utilise juste pas la bonne technique, n’est pas dans la bonne ambiance, est peut-être stressée, fatiguée et elle se pose surtout tellement de questions qu’elle n’atteint pas l’orgasme tant espéré.

Stop à l’esthétisme, à la beauté dans le sexe

Il est donc important de ne pas faire une fixation sur « ce qui dépasse » de votre vulve entre guillemets. Peu importe sa taille, il est fonctionnel. C’est normal de se poser des questions mais on se pose souvent les mauvaises. On se base sur des craintes plus esthétiques (subjectives car il n’y a pas de norme dans la sexualité) et c’est là notre erreur. En effet, trop penser, cela a des conséquences néfastes surtout chez les femmes qui sont très mentales. Au final on a un clitoris qui ne nous satisfait pas surtout car on n’y connait pas grand chose. Il n’y a qu’à voir certaines études qui révèlent que 25% des jeunes femmes ne savent même pas qu’elles ont un clitoris…

La taille et la tronche de votre clitoris, on s’en fiche !

On ne jouit pas mieux et plus car on a un « beau » clitoris

Le problème est donc ailleurs ! La véritable lacune, c’est la connaissance de son corps, un peu comme ces messieurs qui se triturent l’esprit sur la taille de leur pénis. Ils feraient mieux de s’en servir au lieu de philosopher sur la bonne taille qui fera jouir leur partenaire. C’est un peu comme dire qu’un pénis de 10 cm donnerait des orgasmes moins puissants voir pas d’orgasme et qu’un pénis de 15 ou 24 cm donnerait plus de plaisir à un homme ! Ridicule ! Ils éjaculent et jouissent tous de la même manière ! C’est pareil pour une femme et c’est d’autant plus vrai que le clitoris et le gland du pénis ont la même origine embryonnaire ! Et oui !

Votre clitoris est unique donc oui au repos il peut-être de travers, plus rikiki que celui de la voisine, de taille plus normale (3 à 5 mm) voir hypertrophié (s’il fait 1,5 centimètre ou plus) mais il marche parfaitement. L’important est ce que vous faites avec, les techniques que vous utilisez, comment vous le faites bander, pas la tronche qu’il a ! Ce n’est pas étonnant qu’une femme sur deux n’atteint pas l’orgasme régulièrement durant leurs relations sexuelles. Quand on ne sait pas, c’est normal de ne pas y arriver.

Et puis c’est quoi un beau clitoris ? C’est quoi un clitoris moche ? C’est très subjectif. Il est temps de reprendre confiance en vous, c’est la base pour jouir zen les doigts dans le nez !

Il existe des études sur la question

La conclusion des études scientifiques sur le clitoris VS l’orgasme féminin

Et oui, il y a bien des études sur le sujet de l’absence d’orgasme vaginal lié à la structure du clitoris. Si elles sont rares, on peut notamment citer une étude de 1924 de Marie Bonaparte sur plus de 200 femmes et une étude américaine de 2014 (« Clitoral Size and Location in Relation to Sexual Function Using Pelvic MRI » publiée dans le « Journal of Sexual Medicine »).

Pour résumer, les femmes qui n’avaient pas d’orgasme vaginal (anorgasmiques) étaient pourvues d’un clitoris plus petit que celles ayant des orgasmes. De plus, les chercheurs avaient observé que l’anorgasmie vaginale était aussi liée à une plus grande distance entre le clitoris et le vagin. Et alors j’ai envie de vous dire !

Mon point de vue sur l’anorgasmie

Pour moi, les femmes anorgasmiques ont tout simplement plus de difficulté à avoir un orgasme car la structure interne du clitoris est moins interconnectée avec le vagin. Dès lors le clitoris qui est un outil pour un orgasme vaginal plus facile/rapide et bien cet outil, il faudra le mettre de côté. Est-ce grave ? Non, ce n’est pas la fin du monde. Exit la double stimulation dont je vous parle sur mon blog. Et alors ! Le principal, c’est d’y trouver son compte et de jouir à sa façon. Il existe tellement de manières d’avoir un orgasme avec son clitoris seul, avec son point G seul. Pas de panique ! 😉

Je vous vois derrière votre PC : « mince, c’est bien la preuve que je ne pourrai pas jouir avec mon clito mal fichu car il est trop comme ci ou trop comme ça »; « cela explique pourquoi je ne suis ni clitoridienne ni vaginale » etc.

Arrêtez tout de suite de psychoter ! Pourquoi ? Moi ce n’est pas une étude médicale que je vous propose (je vous en parle dans la suite de mon article). J’ai fait l’amour avec des femmes où le feeling était réciproque. J’en ai donc vu des clitos et pas juste des demoiselles en laboratoire, des cobayes en quelque sorte. C’étaient bien des partenaires dans le contexte d’une relation sexuelle normale. Les études se focalisent sur des femmes ayant un réel souci à la base et encore… Je suis persuadé que ce souci n’est certainement pas juste anatomique. Et oui, les études ne nous disent rien sur la connaissance de ces femmes de leur corps. Savent-elles se masturber ? Leur partenaire s’occupent-ils bien de leur clitoris ? etc. Bref, les études, cela fait couler beaucoup d’encre mais vous en tant que femme, il ne faut pas en tenir compte.

Je vais vous parler de mon expérience.

Mon expérience : les petits clitoris marchent aussi bien que les gros

Tous les clitoris sont différents

Déjà 100% des femmes sont clitoridiennes (je vous dis comment jouer avec ce clitoris dans ma méthode afin de le devenir) mais aussi 100% vaginales. J’ai eu pas mal de petites copines et la plus têtue d’entre elles (coucou Alexandra) a fini par s’avouer à elle-même que oui, son clitoris pouvait la faire jouir. Elle ne se pensait pas clitoridienne et ce depuis des années. Elle l’est pourtant devenue. Ce n’est donc pas la faute à votre clitoris mesdames, trop comme ci ou comme ça. Si je suis aussi catégorique, c’est que des clitoris, j’en ai vu de toutes les tailles et de toutes les formes.

Je crois n’en avoir jamais vu un identique. Cela me fait penser à la chanson de Pierre Perret sur le Zizi. C’est comme un pénis au final, ils ont tous leurs particularités. Le seul point commun, c’est qu’ils permettent tous de jouir et je dis bien tous ! Certains clitoris sont plus récalcitrants que d’autres mais au final, l’orgasme clitoridien se produit. Pourquoi je peux affirmer cela ? Toutes les ex petites amies qui étaient vaginales et pas clitoridiennes ou qui étaient difficilement vaginales (voir pas) tout en ne prenant aucun plaisir avec la stimulation de leur clitoris, et bien cela venait tout le temps d’un souci de méconnaissance du sujet. Savoir comment ça marche, ce n’est pas la préoccupation des mecs et des femmes malheureusement.

Le déclic pour libérer leur clitoris ?

Quand je discute du clitoris, de son rôle, de son portrait robot réel, de la connexion avec le vagin mais aussi le point G etc., et bien pour 99,99% de mes partenaires, c’est juste la révélation. Et si la clé c’était juste de l’appréhender, de faire sa connaissance pour pouvoir ensuite jouir grâce à lui ? Mon expérience me fait penser ça. Et vous savez quoi ? Cela va même bien plus loin que l’orgasme clitoridien. Et oui, connaitre son clitoris et savoir l’exciter, c’est aussi le premier pas vers l’orgasme vaginal et fontaine. Je vous en parle dans mon guide. Tout est lié !

Cela me fait penser à plusieurs de mes ex qui ont eu un déclic le jour où elles ont vu bander leur clitoris. Et oui, comment voulez-vous débloquer/débugger un clitoris si vous ne mettez pas le paquet sur les préliminaires qui servent à faire gonfler le clitoris donc le faire bander et donc lui donner toutes les chances de vous donner un orgasme ?!

Donnez une érection à votre clitoris pour jouir plus facilement

Quand j’en parle avec des femmes, des hommes et des couples, ils font souvent une drôle de tête puis cela devient évident. Dès lors, je vous pose une question : un mec peut-il éjaculer et avoir un orgasme s’il n’a pas une érection ? Et non ! C’est pareil pour une femme, elle ne peut pas avoir d’orgasme clitoridien si elle n’a pas d’érection et il lui sera plus difficile d’avoir un orgasme vaginal si le clitoris, outil de l’orgasme vaginal, n’est pas bien gorgé de sang. Et oui, quand on parle de clitoris, on ne parle pas que d’orgasme clitoridien. On parle aussi d’orgasme vaginal, lié au clitoris. Il faut alors passer par des préliminaires complets, la clé de tout ! (cf le module 4 de ma formation)

Regardez ce clitoris, il a une érection bien visible :

Photo du clitoris en érection

Pour aller plus loin

Retenez surtout que l’orgasme féminin qu’il soit clitoridien ou vaginal, aussi étonnant que ça soit, c’est avant tout dans la tête. Donc savoir c’est le premier par vers moins de stress et surtout une confiance en soi et en son clitoris pour jouir beaucoup plus facilement. L’orgasme clitoridien ou vaginal, c’est une addition d’éléments, d’actions qui amènent à cet orgasme. Je le répète dans ma formation mais un orgasme, cela se construit du début jusqu’à la fin de la relation sexuelle. Cela ne vous tombera par comme ça dans les mains comme par magie. 😉

Cliquez ici pour accéder au menu de ma formation !

Amicalement,

Nicolas

Continue Reading
Cliquez ici pour commenter

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les Catégories 🔍

Un Tuto Squirting 🎬

À Lire Absolument 🚨

Ma méthode en détails 💦