Non vous n’êtes pas nul au lit

Nul ou pas, ce n’est pas la question!

Notez que si je m’adresse avant tout à ces messieurs, tous les conseils que je vous donne dans cet article valent aussi pour ces dames dans un aspect un peu plus global.

Il faut bien le comprendre, ce n’est pas une question d’être bon ou pas au lit car il faut bien l’imprimer dans votre esprit, personne n’est bon au pieu comme ça du jour au lendemain ou dès sa première relation sexuelle. C’est juste impossible et heureusement j’ai envie de dire. Tous les hommes (et les femmes) partent sur un même pied d’égalité donc le fait d’être un bon coup n’est pas inscrit dans les gènes de certains et ça c’est encore quelque chose d’assez difficile à comprendre pour beaucoup d’hommes qui voient le sexe comme quelque chose d’inné alors que ce n’est absolument pas le cas.

C’est en effet avant tout une question de savoir-faire et surtout de pratique donc je vais vous dire une chose, si vous n’êtes pas un dieu du sexe, il y a une seule et unique raison à cela: au jour d’aujourd’hui, vous n’êtes pas assez dans l’action. Je reprends un exemple qui me plait bien: pour devenir numéro 1 Mondial en tennis , c’est un mélange de théorie donc de stratégie certes mais c’est surtout une question d’entrainement car tout connaitre à la technique mais sans jamais avoir tenu une raquette dans vos mains, cela ne vous fera pas gagner Roland-Garros. En matière de sexualité, c’est pareil. Ce n’est pas une question d’être mauvais ou super fort, c’est une question de savoir si vous avez eu suffisamment d’occasions de vous entrainer pour savoir justement comment bien lécher une femme, comment bien la pénétrer, comment bien la stimuler avec vos doigts, comment bien la masser… avec comme finalité le fait d’être parfaitement à l’aise avec une femme nue devant soi. On ne peut pas s’entrainer tout seul sur le bord de son lit, c’est impossible. On peut emmagasiner des informations, ça c’est clair et net mais cela s’arrête là.

Apprendre c’est bien mais agir c’est essentiel!

Comme je le dis souvent, « c’est en forgeant qu’on devient forgeron » et donc « c’est en baisant qu’on devient un bon baiseur », pardonnez-moi l’expression mais il faut appeler un chat un chat. Ce n’est donc pas binaire: je suis bon ou je ne suis pas bon, pas du tout.

Il faut rapprocher cette situation d’une personne qui se mettrait à réaliser la recette d’un soufflé au chocolat, recette dans laquelle il manquerait un ingrédient. Est-ce qu’on pourrait alors lui reprocher de ne pas avoir réussi la recette? La réponse va de soi! C’est un grand non!

Ce n’est donc pas un manque de virilité mais juste un manque de connaissances et je suis catégorique sur ce point. Pourquoi moi Nicolas, parfait inconnu, je peux me permettre d’affirmer cela? Tout simplement car moi aussi on aurait pu me qualifier il y a quelques années de nul en éjaculation féminin or étais-je vraiment nul? Était-ce le bon terme? Non je n’étais pas mauvais dans ce domaine, j’étais juste profane, totalement novice en la matière. Si c’était mon cas en matière d’éjaculation féminine, c’est peut-être votre cas en matière de sexe tout court et il n’y a pas de honte à avoir.

Voyez le sexe comme une langue vivante, cela changera totalement votre façon de penser et cela vous rassurera aussi. En effet on ne peut pas reprocher à un débutant d’être mauvais en anglais s’il n’a jamais parlé anglais auparavant.

Moralité de l’histoire, vous ne pouvez pas vous blâmer et vous lamenter continuellement sur votre sort en vous disant que c’est trop injuste et que vous ne ferez jamais jouir une femme. Il faut juste comprendre que si vous ne faites pas jouir une femme au jour d’aujourd’hui, ce n’est pas une fatalité, c’est juste qu’il vous manque de l’expérience en matière de théorie et de pratique, point barre. Vous avez tous les requis pour être au top: un cerveau qui marche, des mains et un pénis! C’est tout ce qu’il vous faut!

Ce n’est pas que vous n’êtes pas un bon coup, c’est que vous n’avez pas confiance

En pensant que vous êtes nul, vous l’êtes assurément, c’est certain ou tout du moins vous ne pouvez pas être en totale possession de toutes vos capacités et de vos moyens pour être bon à l’instant T, un moment où vous devez justement tout donner! Cette question de la confiance en soi va faire soupirer beaucoup de gens devant leur écran d’ordinateur car c’est vrai que cela ne veut pas dire grand-chose car cela reste très abstrait mais en fait c’est à la base de tout!

Se demander si on a assez confiance en soi c’est déjà mauvais signe et une preuve que la confiance n’est plus présente. Dès lors, il faut se poser une question: quelle est l’origine de cette perte de confiance car ne me dites pas que vous êtes dans une situation de manque de confiance en vous depuis votre naissance, c’est tout simplement impossible. En général, « l’origine du mal » prend sa source dans un événement qui n’a souvent rien avoir avec le sexe en lui-même. Il va falloir vous poser la bonne question sur le pourquoi de votre état d’esprit actuel et qu’est-ce qui a pu vous changer à ce point. Trainer ses casseroles et appliquer la méthode Coué, cela n’est efficace qu’un temps car si vous ne vous attaquez pas au fond du problème (accroché à vous comme une moule à son rocher), l’impact de votre esprit sur votre corps sera terrible car incontrôlable justement.

Les raisons sont souvent facilement identifiables tout simplement parce-qu’ont est tous humains et qu’on a les mêmes préoccupations et les mêmes doutes:

  • c’est souvent « physique », le reflet dans le miroir de sa propre enveloppe corporelle entrainant un mal-être profond. Peu importe la raison sur le pourquoi du « on ne s’aime pas » (que ce soit à cause d’un complexe que vous vous êtes auto-crée (réel ou non), qu’on vous ai déjà fait une réflexion sur une partie de votre corps…), comment voulez-vous bien faire l’amour quand vous ne vous appréciez pas car ce moment charnel est un moment où vous êtes à nu (dans tous les sens du terme) devant votre partenaire donc difficile voir impossible d’être serein quand vous montrez et offrez à votre partenaire un corps que vous ne supportez pas! Il est clair que cela ne facilite pas votre tranquillité mentale entre guillemets pour pouvoir aborder la relation coquine de la meilleure façon qui soit. C’est en effet le meilleur moyen de voir toutes ces petites voix vous pourrir la vie pendant l’acte et ça, il n’y a rien de pire pour perdre ses moyens. La solution? Il va falloir travailler sur vous-même et mon module 1 vous y aidera. A tout problème il y a une solution car moi je vous le dis, vous êtes beau car unique. Cela passe par l’acceptation de soi mais aussi par l’action: faire du sport, se mettre en valeur, jouer sur ses autres qualités physiques…
  • on vous a peut-être tout simplement dit que vous étiez nul au lit ou on ne vous a pas rappelé suite à une nuit d’amour donc cela a cogité en vous. Dans ce cas, j’ai envie de vous dire que le sexe, c’est un moment à deux donc peut-être que vous avez des lacunes dans ce domaine, je ne dis pas l’inverse mais le pire selon moi c’est la réaction de votre partenaire qui n’a pas réussi à se caler sur vous et votre façon de fonctionner. L’égoïsme dans la sexualité, il n’y a rien de pire! Ressasser ne sert strictement à rien à part faire du surplace! Je me répète mais peu importe vos compétences, dites-vous que vous ne pouvez qu’évoluer dans le bon sens car en matière de sexe, on a toujours des choses à apprendre et j’en suis la preuve vivante avec mon expérience. Ai-je été le meilleur en matière de femme fontaine dès le début? Non! Ai-je laissé un trace indélébile en la matière dans l’esprit de mes premiers plans cul? Non! Il faut juste ne pas s’arrêter à ça car ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort et si vous restez bloqué sur vos mauvaises expériences, vous n’avancerez jamais! Pensez à vous, c’est le plus important et surtout pas à ces personnes qui n’en valent pas la peine.
  • c’est peut-être tout simplement une peur du regard de celle qui vous aime et que vous aimez et cette peur de mal faire vous paralyse et vous pousse à mal faire justement. La clé c’est souvent le fait de savoir comment vous abandonner à vous-même entre guillemets mais aussi à l’autre et que votre partenaire puisse faire de même à son niveau et vis-à-vis de vous. On en parlera dans mon module sur l’abandon car savoir comment se laisser aller, cela vous aidera à dépasser ce genre de pensées limitantes.

Dans tous les cas, n’oubliez jamais que cette confiance en vous est primordiale mais elle doit aussi être encrée au niveau de votre partenaire, une partenaire qui doit elle aussi avoir confiance en vous (et en elle) sinon croyez-moi, un couple ne peut pas fonctionner de façon globale (et dans cette globalité il y a la sexualité) car je me répète certainement mais quand vous êtes à 1 minute de faire l’amour, c’est important d’être bien dans ses baskets, les vôtres et les siennes car tout découle de cette confiance, on l’oublie bien trop souvent en misant tout à tort sur la technique!

Le meilleur conseil que je peux vous donner, c’est que pour avoir confiance il ne faut plus penser ou tout du moins il faut penser différemment de votre façon de penser habituelle. On en reparlera dans ma méthode.

Vous n’êtes pas mauvais, vous êtes juste pas assez entreprenant

Et oui, donner l’image à sa partenaire comme quoi on n’est pas au top niveau par rapport à un de ses ex par exemple, ce n’est pas juste une question de coups de rein donnés de la bonne façon j’ai envie de dire. C’est aussi une question d’impression donnée à l’autre et une question d’engagement. Qu’est-ce que je veux dire par là? Ce n’est pas du tout une question de virilité mais une question d’être un homme actif car peu importe vos prouesses sexuelles j’ai envie de dire, vous allez toucher à l’esprit de votre partenaire et quand on sait que les femmes sont des « êtres très mentaux », vous allez lui laisser une bonne impression, l’impression d’un homme qui a toujours des bonnes idées et qui essaye de lui faire plaisir peu importe que cela rate ou pas.

Vous savez, il n’y a rien de pire que la routine, je ne pense pas qu’il faille vous convaincre pour que vous soyez du même avis que moi. En fait le souci de la routine c’est que c’est ennuyant certes mais c’est surtout que cela transforme l’image que votre partenaire a de vous et ça vous n’y pouvez rien. C’est aussi ce qui fait que la relation sexuelle passe de bonne à vraiment bof (voir catastrophique). Cela reste pourtant la même relation coquine mais elle reste tellement la même au fil des années que le plaisir s’en va. C’est donc à vous de prendre les devants et comme je l’explique sur mon blog, il y a plusieurs façon d’être entreprenant avec votre partenaire et d’être surprenant par la même occasion:

Le but est d’envoyer de bons signaux à votre partenaire et de donner du relief à votre relation sexuelle et de ne surtout pas rester dans une relation plan-plan car même s’il y a beaucoup d’amour, le fait que cela s’épuise au niveau sexuel, c’est souvent le début de la fin donc à vous de jouer j’ai envie de dire mais pas que car agir, cela lui donnera aussi envie d’agir de son côté! Avoir un mec qui fonce, c’est un vrai moteur!

Vous êtes peut-être tout simplement égoïste

Et oui, il est souvent bon d’être égoïste car il est important de penser à soi avant de penser aux autres mais en amour et en matière de sexualité, il faut penser à la personne qui partage votre vie et votre lit. C’est une relation à deux et pas dans un seul sens sinon il vaut mieux rester célibataire. Dès lors, arriver à satisfaire sa partenaire, c’est se préoccuper de ses envies et pas juste des vôtres sinon vous foncez droit dans le mur.

Pourquoi? Imaginez que vous appréciez sans plus l’anal et que votre petite amie vous demande à chaque fois de la sodomiser. Elle sait (ou pas d’ailleurs) que ce n’est pas votre truc mais c’est comme ça, vous n’avez pas tellement le choix. Elle va prendre son pied sans se poser la question de vos ressentis. Comment le vivriez-vous? Vous seriez très certainement en train de bouillir intérieurement en vous disant qu’elle abuse mais surtout vous seriez forcément déçu et donc l’impact de ses actes futurs (sexuels ou non) à votre encontre perdraient de leur valeur. Et bien c’est certainement cette impression que vous laissez à votre partenaire en restant bloqués sur vos acquis en terme de positions, de pratiques etc, des coquineries qui vous font plaisir parce-que cela vous excite, parce-que c’est simple et efficace mais au final, savez-vous si cela plait réellement à votre partenaire? Il y a fort à parier que cela lui laisse un goût amer car si vous vous prenez du plaisir, ce n’est pas son cas, votre partenaire ne finissant pas réellement contentée à la fin de votre coït.

La solution? Il va falloir parler et discuter de sexe avec elle, de ses besoins, des vôtres… Et oui, pas facile mais c’est pourtant parfaitement essentiel car ce n’est pas moi qui devinerai les fantasmes et les envies de votre nana. C’est vous et vous seul!

Vous laissez l’autre être égoïste… grossière erreur…

Il faut bien comprendre que si la domination sexuelle peut être un jeu vraiment excitant, laisser l’autre décider de tout non stop et donc avoir une position égoïste dans la relation sexuelle, c’est tout sauf bénéfique car on ne peut pas prendre de plaisir dans des pratiques qu’on n’aime pas ou peu. Certes, il faut faire des concessions pour faire du bien à l’autre mais il y a des limites.

Dès lors si vous faites l’amour à reculons entre guillemets et que vous vous laissez toucher la prostate alors que vous n’aimez pas ça ou que vous devez à chaque fois lui faire un fisting alors que vous détestez ça, comment voulez-vous faire passer un moment agréable à votre partenaire? A moins d’être très bon comédien, c’est impossible et ça elle va le ressentir et donc ce moment charnel ne sera pas au niveau de ses attentes.

Le sexe c’est un partage et pour être bon, il faut aussi que l’autre soit à votre écoute et à l’écoute de vos envies. C’est votre rôle mais c’est aussi son rôle pour qu’il y ait une vraie synergie.

La clé de cette osmose parfaite? Le dialogue! Et oui, encore lui! Vous allez très vite voir l’intérêt de vider votre sac entre guillemets. C’est le début d’une vraie compréhension des attentes de l’autre et des vôtres et cela n’a pas de prix, croyez-moi! Je ne dis pas que votre relation n’était pas saine, je dis juste qu’il manquait peut-être une pièce au puzzle, le puzzle d’une vie de coupe épanouie.

Souvenez-vous en, être bon c’est un sujet compliqué et simple à la fois car quand on s’y intéresse, il n’est plus juste question de technique. On en parlera longuement dans ma méthode.

Amicalement
Nicolas

Continue Reading
Cliquez ici pour commenter

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les Catégories 🔍

Ma méthode en détails 💦

Les conseils essentiels 😍

Un 2nd extrait gratuit! 🎁