7 secrets pour aborder l’orgasme féminin autrement (et l’aider à jouir)

C’est le petit détail qui fera toute la différence !

Faire jouir sa femme ou ne pas y arriver, vous allez vite comprendre que cela se résume parfois à pas grand chose et que passer du côté obscur de la force ou atteindre l’orgasme au bout du tunnel lumineux et bien cela se joue souvent à un détail près. Quand je parle d’orgasme, je parle surtout de l’orgasme vaginal grâce au point G, un orgasme parfois très subtile car on ne sait justement comment faire sortir ce point G de sa tanière ! Cela s’apprend, ne vous inquiétez pas !

Alors, vous savez quoi ? Un orgasme féminin c’est comme un cocktail de fruits. Pourquoi cette allusion au cocktail ? En fait c’est un peu comme essayer de comprendre justement ce qui fait la différence entre un bon cocktail et un cocktail banal. Il suffit simplement de rajouter le petit ingrédient en plus pour que le savoureux mélange soit sublimé ! Pour l’orgasme, c’est pareil, il suffit de ce petit plus pour tout changer.

Voilà mes 7 secrets à intégrer mais surtout 7 idées que vous devez faire comprendre à votre petite amie afin que vous partiez à deux main dans la main sur le chemin de la recherche de l’orgasme féminin !

L’orgasme n’est pas juste une question de volonté

Et oui, résonner en se disant « je vais faire jouir ma femme, je le veux donc cela va marcher », c’est selon moi complètement erroné car ce n’est pas la bonne façon de penser.

Pour être plus clair, vous ne pouvez pas faire jouir ou même éjaculer votre copine parce-que vous en avez décidé ainsi. Ce n’est pas une question de pouvoir, c’est plus fin que ça.

En effet, j’ai envie de vous dire que c’est avant tout une question de feeling et de complémentarité entre les deux partenaires, les deux ayant un rôle à jouer un peu comme le yin et le yang. Sans le jour, la nuit n’existe pas et c’est pareil dans le sexe.

C’est une histoire de moment, d’instant et c’est toute une atmosphère qu’il faut créer notamment à travers la très bonne entrée en matière que sont les préliminaires.

L’orgasme féminine est donc une histoire de femme mais aussi d’homme quand il est recherché au sein du couple.

C’est un changement de paradigme pour vous messieurs car c’est moins de pression sur vos épaules j’ai envie dire car vous mesdames et vous messieurs vous devez comprendre que l’orgasme est au bout du chemin, un chemin que vous devez emprunter et parcourir à deux, main dans la main en ayant toujours à l’esprit une chose très importante qui vous fera oublier entre guillemets le côté sacré de l’atteinte à tout prix de l’orgasme féminine. Laquelle ?

C’est simple, ne cherchez plus à vouloir, souhaiter ou espérer la faire jouir. Envoyez-lui plutôt tout votre amour, votre bienveillance et vos énergie, cela changera tout !

Ce n’est pas (plus) une histoire d’orgasme à tout prix

Selon moi, l’orgasme ne serait pas une histoire d’orgasme… « Quoi, qu’est-ce qu’il me raconte le Nicolas. Il écrit cet article au réveil après une soirée un peu trop alcoolisée certainement. » Non, non je vous rassure, pas d’excès de Piña Colada pour moi.

Dès lors, selon moi, moins vous faites une fixation sur la recherche de cet orgasme et plus ça arrive car justement vous faites un focus non plus sur l’orgasme en lui-même mais bien sur tout ce qui est bon pour l’entente sexuelle de votre couple : preuves d’amour, rapprochement physique, petites attentions coquines ou non (privilégiez ses positions favorites…), l’Aimer avec un grand A tout simplement avant, pendant et après la relation sexuelle… L’orgasme pointe le bout de son nez alors que vous n’avez pas fait plus d’efforts, juste des efforts mieux ciblés en prenant en compte les souhaits, les envies de votre partenaire et ça, cela fait toute la différence.

Je n’en démords et pour moi, c’est essentiel !

Dès lors mettre tout en œuvre pour donner du plaisir à votre partenaire sans pour autant chercher forcément la fontaine ou cette décharge de plaisir dingue résultat de l’orgasme et bien cela changera tout pour elle mais aussi pour vous.

Cet orgasme vient, c’est très bien mais sinon ce n’est pas grave: cela doit être votre nouvelle philosophie sexuelle de couple.

Le plaisir avant tout j’ai envie de dire et mon dieu qu’on ne prend pas de plaisir quand on est plus occupé à trouver le point G ou toutes autres choses qu’à s’occuper des attentes de votre nana toute nue face à vous tout simplement parce-qu’on passe à côté du moment que vous vivez à deux !

Mesdames il faut aussi bosser seule

Cela m’amène à vous reparler d’un point que j’ai déjà abordé : mesdames il faut que vous appreniez à vous connaitre et dans « ce vous » il y a votre anatomie, votre corps, votre sexe. C’est votre part du boulot, de ce travail à deux pour que la relation sexuelle ne soit que du plaisir et que du plaisir justement vous glissiez vers cet orgasme mais avant de glisser à deux sur la vague de l’orgasme fontaine ou non, il faut travailler seule. C’est de cette manière que tout vous paraitra beaucoup plus simple et cela ne sera pas qu’une simple apparence, cela sera un fait !

Et messieurs, si votre copine ne passe pas sur mon blog, il faut lui faire passer ce message, c’est important ! On en parlera dans ma méthode !

Être impatient(e), ce vilain défaut qui pourrit la vie sexuelle

Dans la sexualité et notamment dans de la sexualité féminine, être impatient(e), c’est la pire des choses à faire. Cela vaut pour vous messieurs mais aussi pour vous mesdames quand vous êtes face à vous-même. 😉

Pourquoi ? Ne l’oubliez pas, le corps féminin est bien différent de celui de l’homme notamment au niveau du mécanisme de l’orgasme, ce dernier concomitant avec l’expulsion du sperme chez la gent masculine. C’est très mécanique donc c’est très rare qu’un homme ne jouisse pas. C’est bien plus compliqué concernant ces dames qui ne peuvent pas être excitées donc prêtes à se faire pénétrer en deux minutes chrono comme les hommes peuvent l’être, ce n’est pas possible car c’est physiologique.

Le sexe féminin est constitué de tout un tas de tissus érectiles et le caractère interne de ces tissus fait que tout est plus long à se mettre en route mais n’est-ce pas juste génial justement de savoir qu’il va falloir passer plus de temps sur les préliminaires par exemple ? Il ne faut plus voir la relation sexuelle comme un enchainement d’actions qui amènent rapidement à la pénétration. Il faut vraiment modifier votre façon d’aborder la chose.

Ne vous inquiétez pas, dans ma méthode on apprendra à le gorger de sang ce tissu érectile au même titre qu’un pénis.

Parlez tout le temps !

Je ne dis pas de parler pour ne rien dire mais justement de parler pour vous dire les choses. Dans un couple et surtout en matière de sexualité, c’est essentiel. Malheureusement soit on n’ose pas soit on ne le fait plus avec les années qui passent.

Et je le précise, il faut vous parler tout le temps, avant l’amour, pendant et bien entendu après l’amour :

  • avant l’amour car c’est justement là où vous devez parler de vos envies, de vos peurs, de vos craintes afin de les faire disparaitre à deux. Celle ou celui qui vous écoute ne doit pas juger mais analyser et changer son comportement en conséquence car c’est ça aussi écouter l’autre, c’est à dire faire en sorte de changer sa manière d’agir (et je ne parle pas de vous changer vous) pour trouver un équilibre dans votre couple.
  • pendant l’amour car comment vous guider si vous ne communiquez pas ? Votre partenaire doit vous aiguiller sur ce qu’elle aime ou pas (encore faut-il comme je vous disais qu’elle le sache et qu’elle ait expérimenté seule auparavant pour connaitre ce qui la fait grimper aux rideaux). Pas besoin de faire un roman, mettez en place un code verbal ou gestuel pour que l’autre sache s’il vise juste ou non. Dans tous les cas, vous ne saurez pas si pendant le cunnilingus vous ne lui demandez pas si vous devez être plus lent, plus rapide… Je n’ai qu’une chose à dire : osez ! Notez que le langage est aussi corporel donc faites bien attention à ses mouvements, ses gestes, sa posture, la tension plus ou moins forte de ses muscles… ce sont des indices sur le plaisir que vous lui donnez.
  • après l’amour, il convient de faire un bilan et de ne jamais passer un souci sous silence. Ne rien dire, cela ne fera pas avancer votre couple. Il faut donc parler du bon comme du moins bon afin de vous améliorer la prochaine fois.

L’Homme avec grand H possède la parole donc il faut s’en servir et surtout dans la sexualité.

On le verra dans ma méthode, l’ouïe n’est pas le seul sens que vous devrez mettre en action.

Pour la faire jouir, explorez tout son corps sans vous précipiter

Plus particulièrement, amusez-vous à connaitre par cœur toutes ses zones érogènes et je dis bien toutes mais pour savoir il faut explorer.

Pensez bien à prendre votre temps pour stimuler :

  • ses zones érogènes tertiaires : la nuque par exemple, les aisselles (qu’on oublie trop souvent), le pli des bras, le cou…
  • ses zones érogènes secondaires : les fesses, sa poitrine et particulièrement ses mamelons, le pubis, l’intérieur de fesses et même l’anus, les grandes et petites lèvres, l’intérieur des cuisses. La bouche est aussi une zone très intéressante à stimuler.
  • et bien entendu les zones érogènes primaires : le clitoris (capuchon, gland et pas que comme on le verra dans ma méthode) et bien entendu l’intérieur vagin, le fameux point G et bien d’autres points que vous ne connaissez pas encore…

A noter qu’on parlera en long, en large et en travers de ce clitoris dans mon programme et mon dieu qu’il est important dans le plaisir, l’orgasme et l’éjaculation féminine.

Je veux donc surtout vous faire comprendre que ces trois types de zones n’ont pas d’échelle dans le temps ou l’énergie que vous mettrez à vous occuper de telle ou telle partie de son corps. Gardez à l’esprit que les zones secondaires ou tertiaires ne passent pas après les zones primaires, c’est même tout l’inverse car comme dans un repas, on ne commence pas par le dessert ! Elles sont toutes aussi importantes !

Pourquoi se donner tant de mal entre guillemets et ne pas filer droit sur le point G ? Tout simplement parce-que beaucoup de femmes pensent justement que le point G est un mythe ou qu’il est très difficile à trouver mais aussi parce-qu’elles pensent ne pouvoir avoir un orgasmes qu’avec une stimulation du clitoris (car elles n’ont jamais vraiment tenté d’avoir un orgasme autrement) et bien dès lors il faut vous servir de zones qu’elle aime, qui la font jouir pour faire glisser doucement mais surement ce plaisir vers le point G par exemple, qui sera une nouveauté totale pour elle !

La mettre en confiance pour l’ouvrir sur un monde qu’elle ne connait pas passe donc par toutes ces zones érogènes. Dans tous les cas, pas de précipitation ce qui passe justement par une exploration de toutes ces zones érogènes, notamment les tertiaires et secondaires, ce qui vous oblige aussi à ne pas vous ruer sur ces zones primaires tout de suite, des zones primaires qui, vous allez le comprendre, ne sont pas uniquement à l’origine de l’orgasme fontaine ou l’orgasme tout court. C’est une chaine de stimulations qui feront que votre partenaire jouira ou non ! L’orgasme n’est pas égal à une seule action mais bien à plusieurs !

Donnez-vous comme objectif à chaque relation sexuelle d’explorer une nouvelle zone érogène ! Vous verrez que cela vous permettra de bien connaitre chaque zone et de toujours partir à la découverte de nouvelles !

Créez une bulle amoureuse autour de vous

On le verra en détails dans ma méthode mais créer une bulle autour de vous, c’est important afin que votre partenaire se déconnecte de tout ce qui peut la déconcentrer car ne pas être connecté à vous, perturbée par le fait que le voisin peut peut-être l’entendre, par un bruit, par le fait d’avoir passée une mauvaise journée… et bien cela a un impact sur son corps vu que son esprit est embué par toutes ces choses qui la tracassent.

Une femme ne prend pas les détails pour des détails justement et tout ce qui se passe dans sa vie, autour d’elle… ce n’est pas à prendre à la légère : cela va du comment vous la trouvez physiquement et au niveau de ses performances… au qu’est ce qui se passe dans la rue et pourquoi il y a un boucan fou… Vous savez le petit regard qui vous dit qu’elle n’est pas là, sa tête qui se retourne car elle a cru entendre quelque chose… ce sont autant d’indices qui vous font comprendre que même si elle est là avec vous dans la même pièce et bien son esprit est ailleurs. Comment voulez-vous la faire jouir dans ces conditions ?

Créer ce cocon de bien-être et de douceur a un unique but : faire en sorte que tout ce que vous allez lui faire soit magnifié ! Elle doit pouvoir accueillir votre énergie sexuelle, vos caresses afin que tous ses organes sexuels se gorgent de sang.

Pensez messieurs à ce qui vous met mal à l’aise pour avec une érection, à ce qui peut vous perturber et vous faire passer à l’état mollasson en quelques secondes et bien imprimez que c’est encore plus vrai pour ces dames et ce puissance 1000, à une échelle que vous n’imaginez même pas !

Aider sa femme à atteindre l’orgasme, cela ne se résout pas en un coup de baguette magique. C’est un travail de couple encore et toujours mais moi, je crois en vous !

Amicalement,

Nicolas

PS : On mettra l’accent dans mon module 4 sur tout ce qui peut la rassurer, la déstresser et faire qu’elle ne fasse plus qu’un avec vous. Cela passe par la communication dont on vient de parler, la relaxation, le fait de prendre son temps bien entendu mais pas que, vous verrez !

Continue Reading
Cliquez ici pour commenter

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les Catégories 🔍

Ma méthode en détails 💦

Les conseils essentiels 😍

Un 2nd extrait gratuit! 🎁