On parle du point G sur TF1 (speed bump) !

En déjeunant, j’étais en train de zapper sur ma télé quand je tombe sur l’émission de TF1 les « 12 coups de midi » présentée par Jean-Luc Reichmann. On aime ou on n’aime pas ce type de jeu télé, chacun ses goûts. Pourquoi je vous en parle ? En fait, le hasard a bien fait les choses car je suis tombé sur la question co, la question ine, la question coquine. 😉

C’est une question sur la sexualité et en l’espèce sur le point G qui a été posée à une heure de grande écoute (3,7 millions de téléspectateurs en moyenne). La voici : pendant l’amour, quel est le principal intérêt de la position du « speed bumb » ? Essayez d’y répondre avant d’aller plus loin.

En tout cas la question était loin d’être bête à tel point qu’elle m’amène à faire un article sur une position bien particulière.

Le speed bump, une position pour viser le point G pendant l’amour

Faire jouir une femme grâce à son point G, ce n’est pas une question de petit bonheur la chance. Il faut en effet vous servir de votre pénis mais surtout de votre cerveau pour pouvoir viser juste à savoir cette zone érogène bien définie du vagin. C’est donc tout l’intérêt de la position du speed bump. Pourquoi ce nom un peu bizarre ?

En fait, en anglais, cela veut dire ralentisseur. C’est donc la position sexuelle du dos d’âne, une position qui surélève le bassin pour justement permettre un bon angle d’attaque lors de la relation sexuelle. Les fesses ainsi surélevées forment alors une vague comme celle qu’on voit sur le panneau du code de la route d’où le nom de cette position. Ici, le but n’est donc pas de ralentir quoique ce soit comme le ferait un coussin berlinois sur la route. On veut en fait que le point G vous fasse face, ce qui n’est pas le cas en levrette ou lorsque votre femme se couche sur le ventre.

Une question d’angle de pénétration

Et oui, ici on va viser le point G situé sur la paroi antérieure du vagin, un point G à quelques centimètres de l’entrée du conduit vaginal, en nous servant d’une position qui fait penser beaucoup à la levrette. C’est une levrette améliorée or à la base comme je vous le disais, la levrette n’est pas la meilleure position pour toucher le point G de plein fouet. Je vous laisse jeter un œil à cet article qui vous explique tout ! Pour résumer, dans cette position, vous ne pouvez pas former le meilleur angle qui soit pour atteindre cette paroi antérieure qui renferme le point g.

En l’espèce, la femme de dos sur le ventre, c’est pareil. Il faut donc rendre cette position compatible avec la recherche du point G lors du va-et-vient de la verge dans le sexe féminin. Comment ?

Comment se placer ?

Dès lors, votre partenaire va se coucher sur le ventre. Pour surélever le bassin, il suffit de placer un voir deux oreillers sous ses hanches (ou tout autre accessoire qui aura le même effet comme les coussins érotiques de la marque Liberator).

Des coussins pour donner des orgasmes

On avait déjà vu cette astuce pour améliorer la position du missionnaire. À noter que cette position sur le ventre est, en plus d’être confortable, juste parfaite pour un rapprochement des corps, votre bouche pouvant alors murmurer des mots doux à votre partenaire et déposer de doux baisers un peu partout dans son cou.

Vous allez vous placer à genoux derrière votre partenaire (pour la chevaucher) en prenant appui sur le lit, les mains de chaque côté de votre partenaire. De ce fait, vous allez alors être quasi allongé sur elle. Vous pouvez aussi prendre appui sur ses hanches. Vous pouvez enfin mettre vos jambes entre celles de votre partenaire si vous le souhaitez. Il faut tester car plus vous êtes à l’aise, plus vous serez efficace.

En vidéo, voici la bonne position (de l’homme et de la femme) à adopter, à vous ensuite d’ajouter le coussin, le traversin (accessoire non visible sur la vidéo ci-dessous).

Les avantages de cette position ?

Pourquoi cette position est-elle si intéressante ? En surélevant le bassin, vous faites pression sur la zone pelvienne donc vous faites légèrement basculer le vagin pour que le point G se retrouve nez à nez avec le pénis lors de la pénétration. En effet, de cette manière, vous allez donc plus facilement taper sur la paroi antérieure du vagin donc du côté du ventre de votre partenaire, là où se trouve le point G.

Forcément, quand votre partenaire est sur le ventre, en levrette et plus généralement de dos, ce n’est pas le cas, votre pénis ayant plus tendance à rentrer en contact avec la paroi postérieure donc côté fesses. Naturellement, le point G ne vous fait pas face dans ce type de position. Il faut donc y remédier.

Est-ce aussi simple que cela en a l’air ? Cela suffit-il pour atteindre le point G ?

Il faut faire des réglages !

Dès lors, si vous effectuez bel et bien une pénétration plus profonde dans cette position, il faut toujours analyser la situation et prendre du recul. Pourquoi ?

Certes, en surélevant les hanches de votre partenaire, l’angle de pénétration change, le pénis venant alors fusionner plus facilement avec la paroi antérieure du vagin. Cependant, il va falloir penser à faire des réglages, des ajustements pour basculer le vagin de façon idéale. Comment ? En utilisant un coussin, puis deux etc., en essayant un coussin plus ou moins épais, en testant un autre accessoire à placer sous votre partenaire.

L’angle de pénétration va alors bouger. À vous de trouver le meilleur combo qui soit pour placer votre partenaire à la bonne hauteur. N’hésitez pas non plus messieurs à ajuster votre position pour rentrer en contact avec cette zone spécifique.

Le point G, une zone que tout le monde connait sans la connaitre

Je vous laisse jeter un œil à tous mes articles sur le point G afin de vous renseigner sur sa localisation, sa texture, ses caractéristiques etc. Je ne vais pas développer à nouveau tous ces points ici.

Le point G, tout le monde le cherche (ou pas)

En tout cas, ce qui saute aux yeux en regardant ce jeu télé, c’est qu’on voit bien que les candidats, le présentateur et la voix off n’ont pas toutes les cartes en main pour appréhender cette position comme il se doit. Pourquoi je dis ça ? On lit bien dans leurs yeux et dans leur air interrogatif qu’il leur manque une information primordiale. Laquelle ? Ils ne savent tout simplement pas où se trouve le point G. On ne peut pas avoir ce genre de réaction quand on sait de quoi on parle. Regardez bien la vidéo à l’annonce de la bonne réponse. Les fous rires, les sourires gênés, les interjections, tout ça est très révélateur d’une personne qui ne voit pas de quoi on lui parle (ou très vaguement).

Dès lors, on peut vous donner toutes les positions du monde et surtout les meilleures, si vous ne savez pas ce que vous devez viser, vous n’êtes pas prêt d’y arriver. En l’espèce, cette question posée lors de ce jeu met l’accent sur la réalité de la sexualité des français, des français qui ont encore pas mal de lacunes en la matière. En avoir entendu parler (du point G) ne suffira pas et là, je crois que c’est assez flagrant.

Tous les gens présents sur le plateau ont bien compris que cette position avait pour but de stimuler le point G mais pour le reste, c’est mystère et boule de gomme. Or, il faut connaitre ce point G pour que cette position puisse être efficace notamment pour faire les bons réglages dont je vous parlais. Il ne faut donc pas mettre la charrue avec les bœufs, ce que font beaucoup de femmes et d’hommes malheureusement. Vous comprenez maintenant pourquoi vous avez du mal avec l’orgasme féminin.

Plus on parle de sexualité, plus les gens se libèrent

C’est donc dommage de ne pas avoir montré un schéma du point G pour que tout soit bien clair dans la tête du téléspectateur. Ils veulent parler de sexualité mais ils ne vont pas au bout des choses. Ils passent trop vite sur le pourquoi du comment de cette position pourtant très intéressante. 99% des téléspectateurs n’arriveront pas à visualiser pourquoi il faut se positionner comme ça et pas autrement.

Beaucoup se diront, « ok, c’est pour viser le point G mais il est où ce point g ? ». Dans l’extrait, on voit bien « le malaise » à la fin de question, la voix off ayant du mal à aller plus loin que ce qui est indiqué sur sa fiche. Elle ne sait pas, ce n’est pas plus compliqué que ça. Et vous savez quoi ? Ce n’est pas grave de ne pas savoir. On peut en apprendre à tous les âges.

En tout cas, tirons-en le positif : en parlant de sexe de façon décomplexée, ils auront très certainement donné envie à bon nombre de téléspectateurs de taper speed bump sur google. Certaines personnes vont même se dire que finalement, le point G, cela doit bien exister vu qu’on en parle à la télé. Et ça, c’est génial !

Dès lors, attiser la curiosité des gens, c’est déjà une très bonne chose pour qu’ensuite, ils creusent le sujet de leur côté, tranquillement, à leur rythme, notamment via ma formation sur le point G. Et pour ça, je leur tire mon chapeau. Bravo TF1 ! 🙂

Continue Reading
Cliquez ici pour commenter

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les Catégories 🔍

Alicia témoigne (point G) 🎬

L’avis d’Antoine (vidéo) 🎬

À Lire Absolument 🚨

Ma méthode en détails 💦