Déclencher un orgasme grâce à un point d’acupression, est-ce possible ?

Je vous parlais de la stimulation du nombril pour donner du plaisir à votre partenaire. Ce dernier est connecté aux organes génitaux donc à l’urètre. Jouer avec cette « cicatrice » peut donc avoir un effet surprenant en terme de plaisir chez certaines femmes. On ne s’y attend pas du tout et pourtant, c’est bien réel.

Dès lors, on peut se demander s’il n’existe pas d’autres moyens de faire jouir une femme sans « s’en prendre » directement à son sexe. Existerait-il des interrupteurs, des boutons cachés qui entraineraient un plaisir dingue voir des orgasmes ? Je me suis penché sur la question et je pense que cela pourrait vous intéresser. J’ai d’ailleurs fait le test moi-même car moi, quand j’apprends ça, cela me donne envie d’essayer ! C’est plus fort que moi !

Un bouton situé sous le nombril (气海)

La localisation du 6VC

Les hommes cherchent toujours des solutions de facilité pour faire jouir une femme. Pourquoi s’en priver en même temps si cela existe, sauf qu’il y a un mais. Si c’était aussi simple que ça, si on pouvait déclencher un orgasme par « la pensée », on se doute bien que forcément, cela se saurait. Ah oui, vous croyez vraiment ? Je ne suis pas d’accord car le point G est bien réel et pourtant, peu de personnes savent comment s’en occuper.

Dès lors, il est question ici d’une zone qui ne figure pas parmi le top 3 (ni le top 10 d’ailleurs) des zones sur lesquelles on se jette lors de la relation sexuelle. Cette zone, appelée 6VC ou 气海 (Qì Hǎi en chinois) que l’on peut traduire par mer de l’énergie ou Océan d’énergie, se situe à environ 3 centimètres sous le nombril (entre le nombril et l’os pubien) :

La mer de l'énergie se situe sous le nombril

Mais qu’est-ce que c’est exactement ?

Le 6VC est un point mis en évidence par une branche de la médecine traditionnelle chinoise, à savoir l’acupuncture. On a tous et toutes en tête ces aiguilles qui se plantent un peu partout dans le corps sans vraiment savoir comment cela fonctionne et surtout si cela fonctionne vraiment. L'acupuncture au service du plaisir féminin

Pourtant, les bienfaits sont réels. L’acupuncture est basée sur l’idée que la bonne santé passe par une bonne circulation de l’énergie vitale dans tout le corps. Dès lors, un déséquilibre énergétique serait responsable de certaines maladies, de maux plus ou moins importants.

L’acupuncteur va donc rétablir cet équilibre en jouant sur des points d’acupuncture, des méridiens, liés à des organes très précis du corps humain. On connait l’acupuncture pour arrêter de fumer, pour maigrir, pour diminuer son stress mais cela va bien pus loin que ça.

La sphère intime, sexuelle peut elle-aussi être « soignée ».

Une technique d’acupression pour faire jouir

Quel est l’objectif de l’acupression ?

On va donc s’attaquer à une zone considérée comme le centre du corps, une zone où on a pu emmagasiner une grande quantité d’énergie qui est donc restée bloquée à cet endroit (stress, toxines…). Avec cette technique, on va vouloir expulser cette énergie en stase, la libérer mais on va aussi faire circuler une grande quantité de sang vers les organes génitaux, ce qui permettrait en théorie de donner un orgasme à votre partenaire.

La technique de stimulation par acupression

Évidement, vous n’allez pas vous amuser à planter des aiguilles dans le corps de votre partenaire. La simple et bonne raison est qu’on ne peut pas s’improviser acupuncteur. D’ailleurs, et je ne le savais pas, pour exercer, il vous avoir obtenu un diplôme d’état de docteur en médecine générale. Bref, il est hors de question de faire n’importe quoi et de « bricoler » chez soi.

Cependant, on peut utiliser une autre technique pas du tout invasive : l’acupression. C’est sensiblement la même chose que l’acupuncture à la différence qu’on va exercer des pressions avec les doigts afin de remplacer les aiguilles.

Dès lors, pensez à vous couper les ongles avant de commencer. De plus, il faut savoir qu’on ne presse pas avec la pointe du doigt (donc avec l’ongle) mais toujours avec la pulpe du doigt (partie charnue du doigt). C’est important pour ne pas faire mal.

On masse avec la pulpe des doigts

Ici, votre partenaire allongée sur le dos, vous allez donc pouvoir placer votre pouce, votre majeur ou votre index sur le point 6VC.

Vous pouvez aussi réunir ces trois doigts pour former votre « outil » d’acupression. Dans tous les cas, vous allez effectuer un mouvement de rotation dans le sens des aiguilles d’une montre.

La pression circulaire sera continue et surtout, pour presser ce point, vous n’allez pas appuyer en forçant. Non, vous allez faire basculer le poids de votre corps en vous penchant. C’est alors le poids de votre corps qui fait pression sur votre bras donc sur la zone en question.

Pressez pendant 30 secondes, relâchez puis recommencez. Votre partenaire devra se concentrer sur sa respiration en n’hésitant pas à faire de profondes et lentes inspirations et expirations.

Mon test : un bouton miracle pour faire jouir ?

La recherche de cette zone

Je ne suis pas un spécialiste de l’acupression mais je me suis lancé avec Stéphanie (33 ans), une amie accro au squirt donc quand je lui propose des nouveautés coquines, elle débarque chez moi en courant.

Déjà, il m’a fallu trouver cette zone. Rien de compliqué, elle est effectivement située sous le nombril. J’ai d’ailleurs remarqué que c’était une zone assez ferme. Il faut y aller à tâtons car ce n’est pas au centimètre près, vous vous en doutez bien.

J’ai effectué ce point d’acupression avec préliminaires donc lors d’une relation sexuelle complète mais j’ai aussi essayé cette technique de façon plus directe, sans mise en condition sexuelle donc de but en blanc. Le ressenti est beaucoup plus fort lorsque vous faites cet exercice alors que vous faites l’amour. C’est presque évident mais j’ai voulu le voir de mes propres yeux.

Alors orgasme ou pas orgasme en stimulant cette zone ?

Et bien, avant de vous en parler dans cet article, je me suis « amusé » 3 fois avec cette zone, une zone qui était inconnue pour Stéphanie comme pour moi. Résultat, plus je stimule ce point et plus cela va crescendo niveau plaisir. Je sens (et elle sent) que c’est bon, elle sursaute même parfois mais je n’ai pas encore été confronté à des gémissements incroyables ou des orgasmes intenses. C’est donc à creuser de mon coté. Dans tous les cas, je vous en reparle si jamais j’ai du nouveau côté pratique.

Pour autant, je ne suis pas étonné, il faut du temps pour maîtriser et pour faire naitre des sensations dans des zones jamais stimulées. Il faut donc être patient pour réveiller cette zone, c’est parfaitement normal.

C’est donc pour moi plus une zone érogène supplémentaire (plus secondaire que primaire), pour le moment tout du moins. Cela changera peut-être par la suite !

Ce qui serait super intéressant, cela serait d’avoir le retour d’une femme qui aurait eu une expérience d’acupuncture à cet endroit (et pas juste avec l’acupression). Vous êtes acupuncteur et vous avez essayé sur votre femme ? Parlez-moi en commentaire de votre expérience et des résultats, je suis super curieux…

Dans tous les cas, je dis oui car c’est une corde à ajouter à votre arc. Quand c’est bien fait, cela ne peut qu’être du positif !

Amicalement,

Nicolas

Continue Reading
Cliquez ici pour commenter

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les Catégories 🔍

Un Tuto Squirting 🎬

À Lire Absolument 🚨

Ma méthode en détails 💦